logo

TOP 20 des causes de douleur du côté droit chez l'adulte

Lorsque les gens parlent de douleur du côté droit, ils signifient souvent différentes conditions et maladies associées à l'une ou l'autre localisation et cause.

Le problème peut être causé par un traumatisme, une inflammation aiguë, une exacerbation d'une maladie chronique et d'autres raisons. Dans tous les cas, lorsque le patient s'inquiète de la douleur douloureuse du côté droit, le médecin prendra certainement des mesures diagnostiques pour exclure les pathologies nécessitant une attention médicale immédiate..

Il existe un certain nombre de signes qui permettent de comprendre la nature des changements dans le corps qui ont conduit à un état où le patient a un gémissement dans le côté droit.

La nature de la douleur

La douleur du côté droit a plusieurs signes qui aident à déterminer sa cause. En termes d'intensité et de caractère, les types suivants sont distingués:

  • douleur aiguë, caractérisée par une apparition soudaine, une intensité - un symptôme de colique hépatique avec maladie de calculs biliaires;
  • une douleur sourde apparaît progressivement, persiste pendant longtemps - cela se produit avec des maladies chroniques des organes péritonéaux;
  • une douleur douloureuse de faible intensité se produit avec une inflammation chronique de la membrane muqueuse du gros intestin (colite) et de la vésicule biliaire (cholécystite chronique);
  • crampes douloureuses caractérisées par des périodes d'intensité élevée et faible - provient d'un spasme dans les intestins.

Selon la localisation du syndrome douloureux, il existe:

  • douleur dans l'hypochondre - le foie et la vésicule biliaire sont situés à droite, par conséquent, les maladies de ces organes provoquent des douleurs dans la partie supérieure de l'abdomen et sous l'arc costal;
  • douleur dans l'abdomen moyen - manifestation d'une pathologie dans le côlon ascendant du gros intestin (colite);
  • des douleurs dans le bas-ventre apparaissent avec des maladies des organes: l'appendice (appendicite), les ovaires et leurs appendices chez la femme (annexite, ovariite), une inflammation du caecum, chez l'homme, des douleurs dans le bas de l'abdomen à droite apparaissent également en raison du piégeage d'une hernie inguinale
  • la douleur au niveau du nombril accompagne l'inflammation de l'intestin grêle (entérite);
  • les maux de dos dans le côté droit peuvent être une manifestation d'une pleurésie du bas de la poitrine (inflammation de la plèvre qui tapisse les poumons et la poitrine) ou d'un abcès hépatique (foyer purulent).

L'apparition de la douleur peut être influencée par des facteurs provoquants:

  • ingestion de nourriture: les aliments frits et gras provoquent des crises de douleur avec des calculs biliaires et une hépatite (inflammation du foie);
  • blessures: un coup violent, une commotion cérébrale du foie et de la vésicule biliaire s'accompagnent d'une douleur aiguë, qui peut indiquer une rupture d'organe;
  • activité physique: une douleur lancinante en marchant, en courant, en sautant indique une péritonite possible (inflammation des tissus tapissant les organes du péritoine).

Causes de la douleur du côté droit: maladies possibles

La douleur dans le côté peut être aiguë ou douloureuse, constante ou survenant périodiquement, passer d'elle-même ou persister pendant une longue période, malgré les mesures prises. La douleur peut changer de caractère: terne s'aggrave soudainement et devient vive et forte, et, au contraire, la douleur aiguë se transforme en douleur de faible intensité. Vous devez informer votre médecin de tout cela..

Étant donné que la situation où le côté droit fait mal peut être critique, il est impossible de reporter la visite à l'hôpital, et en cas de douleur intense, en particulier en cas d'augmentation de la température corporelle, de faiblesse générale, de diminution de la pression artérielle, d'augmentation de la fréquence cardiaque, il est nécessaire de consulter immédiatement un médecin.

Maladies du foie et des voies biliaires

  1. La maladie biliaire est une maladie caractérisée par la formation de calculs dans la vésicule biliaire et les canaux. La douleur associée aux calculs biliaires est souvent sourde, douloureuse, irradie vers l'omoplate et l'épaule droites. Il y a une augmentation de la douleur pendant le stress, une violation du régime alimentaire, des tremblements et un changement brusque de temps. Avec la progression de la maladie, il y a une douleur intense, coupante et lancinante dans le côté droit par le haut, irradiant vers la zone de l'omoplate droite, l'épaule. une crise aussi douloureuse est appelée colique biliaire. Lors d'une attaque, les patients sont agités, se tournent, crient ou gémissent. Des vomissements, des nausées peuvent survenir.
  2. L'hépatite est une inflammation aiguë ou chronique du foie causée par des virus, l'abus d'alcool, des maladies auto-immunes et des toxines. Toute hépatite est caractérisée par une pâleur, une faiblesse, une légère augmentation de la température corporelle, une perte de poids, un manque d'appétit, un jaunissement de la peau, des démangeaisons, des douleurs du côté droit sous les côtes.
  3. La cholécystite (acalculeuse) est une inflammation de la vésicule biliaire. Le principal symptôme de la cholécystite est la douleur dans l'hypochondre droit. Il augmente avec l'utilisation abondante d'aliments épicés et gras, d'alcool, d'eau gazeuse. Peut donner à l'épaule droite, à l'omoplate. Chez la plupart des patients, il s'accompagne de vomissements, de nausées, d'éructations, de peau amère et de démangeaisons.
  4. La dyskinésie biliaire (BAD) est une violation de la conduction de la bile dans l'intestin. Avec une hypotension de la vésicule biliaire, la douleur du côté droit est généralement douloureuse, constante, se manifestant parfois uniquement par une sensation de lourdeur sous les côtes à droite. Se produisent une heure après avoir mangé. Les patients peuvent se sentir nauséeux et faibles en même temps. Avec l'hypertension de la vésicule biliaire, des douleurs sont notées dans le côté droit sous les côtes et près du nombril, de nature forte, paroxystiques, coupantes, similaires aux coliques biliaires. Apparaissez une demi-heure après avoir mangé. Le plus souvent, la DVP accompagne l'évolution de la cholécystite.

Maladies de l'estomac et du duodénum

  1. L'ulcère duodénal. Le principal symptôme est une douleur dans la partie supérieure droite de l'abdomen. Cela peut être douloureux, crampe, coupant, parfois faible, terne. L'ulcère se caractérise par des douleurs périodiques, dont l'apparition est remplacée par une période de repos relatif. Symptômes associés: brûlures d'estomac, éructations, nausées et vomissements, constipation.
  2. La duodénite est accompagnée de douleurs douloureuses dans le côté droit sous les côtes deux heures après avoir mangé. La douleur peut irradier (donner) à l'omoplate droite, au dos, elle peut être encerclante. De plus, les patients peuvent être dérangés par des vomissements, des brûlures d'estomac, des éructations amères, de la faiblesse, de la transpiration, de la diarrhée.
  3. Gastrite. Il se caractérise par une douleur périodique légère et sourde dans le côté droit sous les côtes et le sternum, apparaît plus souvent deux heures après avoir mangé, ou à jeun le matin. Les patients se plaignent d'une perte d'appétit, d'éructations d'air acide, de constipation ou de diarrhée.
  4. Une hernie diaphragmatique est un déplacement d'une partie de l'œsophage, de la partie supérieure de l'estomac et parfois de l'intestin à travers un trou dans le diaphragme dans la cavité thoracique. Avec cette maladie, il peut y avoir une douleur sourde à la ceinture qui apparaît après un repas copieux, avec une toux, en position couchée. Réduit la douleur des éructations, des respirations profondes, des vomissements.

Maladies du rein et de la vessie

  1. La glomérulonéphrite est une inflammation des reins d'origine immunitaire. Les enfants et les jeunes tombent plus souvent malades. Avec la glomérulonéphrite, la douleur est ressentie dans les côtés droit et gauche, dans le bas du dos, ce qui s'accompagne d'une augmentation de la température corporelle, de la libération d'urine rouge. Les patients se plaignent d'essoufflement, d'augmentation de la pression artérielle, d'œdème du visage le matin. En l'absence d'œdème, le poids corporel peut augmenter en raison de la rétention d'eau dans le corps.
  2. La pyélonéphrite est une inflammation infectieuse des reins. La douleur associée à la pyélonéphrite survient plus souvent d'un côté. Si le rein droit est affecté, une douleur intense et douloureuse est notée dans le côté droit du dos, dans le bas du dos, elle peut faire mal dans le côté droit de l'abdomen par le bas. Les principales manifestations de la pyélonéphrite: fièvre le soir, miction douloureuse, soif constante, pâleur avec des cernes sous les yeux, gonflement du visage le matin, maux de tête, vomissements peuvent survenir. L'urine est évacuée avec une odeur désagréable, trouble.
  3. L'urolithiase se manifeste par une douleur sourde et sourde dans la région lombaire, des mictions fréquentes, du sang dans les urines, en particulier après l'effort. Le passage d'un calcul rénal à travers l'uretère s'accompagne d'une douleur aiguë sévère irradiant dans le bas du dos - le patient est agité, se précipitant. Voici comment se produit la colique rénale.

Maladies intestinales et pancréatiques

  1. L'entérite est une inflammation de la membrane muqueuse de l'intestin grêle. Une douleur dans le côté inférieur droit (dans la région iléale droite) apparaît lorsque l'iléon est touché. Avec l'entérite, la nature de la douleur peut être constante ou paroxystique. Accompagné de grondements dans l'estomac, de ballonnements, de diarrhée.
  2. L'appendicite commence par l'apparition de douleurs aiguës, souvent du côté droit sous les côtes. Peu à peu, la douleur descend vers le nombril, puis vers la région iliaque. Dans le même temps, la température augmente, il peut y avoir des nausées et des vomissements, une faiblesse et une diminution de l'appétit.
  3. Une hernie inguinale à droite s'accompagne d'une douleur aiguë transitoire dans le côté droit et l'aine, qui apparaît après un effort physique et la levée de poids, et irradie vers la jambe. De plus, lors d'une attaque de douleur dans le côté droit par le bas, une protrusion apparaît, disparaissant en position couchée..
  4. La pancréatite est une inflammation aiguë ou chronique du pancréas. Elle se caractérise par l'apparition d'attaques de douleurs intenses aux ceintures, accompagnées de vomissements, qui n'apportent pas de soulagement. Avec la défaite de la tête du pancréas, la douleur dérange dans le côté droit. Un assombrissement de l'urine, une jaunisse, des matières fécales légères (presque blanches), des démangeaisons sont également observés.

Maladies gynécologiques

  1. Une grossesse extra-utérine entraîne l'apparition de douleurs intermittentes dans le bas de l'abdomen, dans le contexte desquelles un écoulement sanglant du tractus génital peut apparaître. Plus la grossesse se développe, plus la douleur devient forte, commençant à se donner à l'omoplate et au rectum. Si un tube se rompt, il s'accompagne de douleurs très vives et de saignements internes, qui entraînent souvent une perte de conscience.
  2. L'annexite est une inflammation des ovaires et des trompes de Fallope. Avec cette maladie, une attaque de douleur aiguë dans le bas-ventre à droite ou à gauche se produit, elle peut donner au bas du dos. L'attaque est très similaire à la colique rénale. L'annexite chronique peut causer des douleurs du côté droit pendant les rapports sexuels.
  3. L'apoplexie (rupture) de l'ovaire entraîne une douleur intense dans le bas de l'abdomen, qui peut être accompagnée de nausées et de vomissements, d'une perte de conscience. L'apoplexie ovarienne survient très souvent au milieu du cycle menstruel (pendant l'ovulation). Les rapports sexuels ou l'activité physique peuvent provoquer une rupture.
  4. Le kyste ovarien (endométroïde) se manifeste par la survenue d'une douleur constante et douloureuse dans le bas de l'abdomen, qui s'intensifie pendant la menstruation. Lorsqu'un kyste se rompt, se tord ou suppure, les patients ressentent une douleur aiguë au poignard.

Diagnostique

Les mesures diagnostiques commencent par un examen physique et un entretien avec le patient.

Lors du diagnostic, il est pris en compte:

  • la nature et l'intensité, l'évolution du syndrome douloureux;
  • sa localisation;
  • histoire générale du patient;
  • le comportement du patient lors de l'activation de sensations désagréables;
  • symptômes supplémentaires et leurs manifestations;
  • le patient prend-il des médicaments.

Les méthodes d'imagerie matérielle sont utilisées comme outil de diagnostic différentiel:

  • radiographie;
  • Échographie - la gynécologie, l'urologie, les intestins sont examinés;
  • IRM - pour exclure la diverticulite, diagnostiquer les néoplasmes de diverses natures, les hernies et les tumeurs de la colonne vertébrale, les modifications des têtes articulaires de l'articulation de la hanche;
  • interventions chirurgicales diagnostiques laparoscopiques et générales de cavité.

Comment traiter la douleur du côté droit et que faire?

Étant donné que la douleur du côté droit est un symptôme, il n'est pas nécessaire de la traiter, mais la maladie qui l'a provoquée. À quelle fréquence prenons-nous des analgésiques ou des antispasmodiques dans n'importe quelle situation. Et combien de fois les chirurgiens ou les gynécologues réprimandent-ils les patients pour le fait qu'ils n'ont pas immédiatement demandé de l'aide. Mais toute maladie est plus facile à traiter au tout début et non au stade de développement de complications graves.

Dans le traitement des maladies décrites, toutes les méthodes disponibles en médecine moderne sont utilisées:

  • refus de gras, frit, épicé - avec des maladies de la vésicule biliaire;
  • exclusion des fibres grossières, des épices - pour les maladies intestinales;
  • faim complète pendant plusieurs jours - avec pancréatite aiguë;
  • pour l'inflammation dans n'importe quel domaine - antibiotiques;
  • pour les maladies oncologiques - radiothérapie, chimiothérapie et radiothérapie;
  • avec l'herpès zoster - médicaments antiviraux, les seuls efficaces dans cette pathologie;
  • antispasmodiques et analgésiques - tout comme un élément d'un traitement complexe;

L'intervention chirurgicale est une mesure extrême et parfois la seule efficace pour lutter contre la pathologie:

  • appendicite;
  • torsion des jambes de la tumeur ovarienne;
  • son apoplexie;
  • grossesse extra-utérine;
  • maladie de calculs biliaires;
  • certaines formes de maladie de Crohn;
  • tumeurs du mamelon Vater.

La question de savoir pourquoi le côté droit fait mal n'a pas de réponse définitive. Il y a de nombreuses raisons à ce phénomène - des troubles de la vésicule biliaire, des intestins et du foie, à l'inflammation des organes génitaux. Un examen et un diagnostic complets aideront à poser un diagnostic..

Douleur dans le côté droit sous les côtes

Inquiet de la douleur dans le côté droit sous les côtes, apporte de l'inconfort, mais vous ne savez pas comment être et s'il doit être traité? Dans ce domaine, il existe de nombreux organes importants responsables du fonctionnement du corps, un dysfonctionnement de leur travail est très dangereux. En savoir plus sur les causes et les remèdes.

Types de douleur latérale

La douleur dans le côté droit sous les côtes se déclare comme une réponse à la présence d'une inflammation dans le foie, les reins, la vésicule biliaire, les intestins. Ils sont également capables de répondre avec des sensations désagréables de blessures. La douleur va de subtile et douloureuse à sévère, coupante, insupportable. Elle peut être localisée ou s'étendre sur tout le côté, l'abdomen et les côtes, voire jusqu'à l'épaule. Il existe les types suivants:

  1. Une douleur aiguë dans le côté droit "hurle" à propos de coliques (hépatiques).
  2. Douleur sourde dans le côté droit - maux (chroniques) dans l'abdomen.
  3. La couture signifie qu'il y a une inflammation.
  4. Dessiner une douleur dans le côté droit indique une hépatite chronique.
  5. La douleur douloureuse dans le côté droit excruit s'il y a une inflammation constante de la membrane muqueuse du gros intestin et de la vésicule biliaire.

Pourquoi le côté droit fait-il mal sous les côtes

Les coupures latérales et les picotements sont le symptôme d'un grand nombre de maladies différentes, mais représentent invariablement le signal de toute maladie ou blessure grave. Des décharges douloureuses perçant le dos informent sur les troubles du foie. Parmi ceux-ci, les dommages toxiques à cet organe doivent être répertoriés en raison de l'abus d'aliments gras ou brûlants, d'alcool. Le tabagisme est également nocif pour le foie..

L'échec de la vésicule biliaire est également une source de manifestations douloureuses. Si ça fait mal à droite sous la côte, on peut penser que le pancréas est "défectueux". Appartenant au système endocrinien, il est responsable de la production d'insuline. En cas de transpiration abondante, de vomissements, de nausées, la possibilité d'une pancréatite doit être envisagée. Elle peut être causée par des blessures, les conséquences d'une intervention chirurgicale et des quantités excessives d'alcool. Des sensations douloureuses peuvent également provenir d'un appendice enflammé..

Douleur dans le quadrant supérieur droit devant

Qu'est-ce que cela signale? Avec les maladies du foie, une personne peut ressentir des épisodes prolongés de douleur sourde et de picotements. Différents types d'hépatite - toxiques et alcooliques - provoquent des vomissements, des brûlures d'estomac, une perte d'appétit, une faiblesse, une diminution des performances, peuvent brûler sur le côté. La cirrhose hépatique n'est pas exclue. La formation de kystes hépatiques entraîne également des manifestations douloureuses: ils bloquent la bile et les canaux sanguins, ce qui répond par une sensation de lourdeur due à une augmentation de l'organe affecté.

L'insuffisance cardiaque congestive provoque des problèmes circulatoires dans tout le corps. Pour cette raison, le foie grossit, un œdème se produit. Il y a aussi le soi-disant infarctus du myocarde abdominal, dans lequel des impulsions douloureuses vont pénétrer sous les côtes à droite. Une distension du côlon est possible. Avec une production accrue de gaz et des problèmes intestinaux tels que la diarrhée, la douleur sera soudaine et intense. Des crampes douloureuses sévères peuvent être une réaction à la colite.

Douleur dans le côté droit sous les côtes dans le dos

Souvent, de telles sensations douloureuses sur le côté et derrière se produisent à la suite de blessures, avec des déviations dans le travail de la veine cave inférieure, du foie et des reins. Les pierres et le sable peuvent couler dans l'uretère, provoquant l'expansion de la zone douloureuse. Un enfant présente souvent des symptômes de douleur s'il a une inflammation rénale à médiation immunitaire. Les autres causes de problèmes peuvent être la pyélonéphrite, la nécrose des papilles rénales, les côtes meurtries, l'oncologie, la névralgie intercostale, le zona, qui affecte le nerf.

Lors de l'inhalation, le côté droit fait mal sous la côte

Si la douleur est insupportable avec un soupir, cela peut indiquer une cholécystite, l'apparition d'une pneumonie ou une péritonite. Avec la première maladie, la bile, qui ne pénètre pas dans l'intestin, s'accumule à l'intérieur des voies biliaires, étirant la membrane. Elle commence à cuire, se retrouvant sur la membrane muqueuse, à cause de la composition en sel caustique. Les sensations douloureuses qui en résultent deviennent plus fortes, la température augmente. La pleurésie peut provoquer une douleur lancinante qui s'aggrave en cas de toux ou d'inhalation.

Ce qui peut faire mal dans le côté droit sous les côtes sur le côté

Les femmes enceintes peuvent ressentir des douleurs latérales si l'utérus hypertrophié appuie sur les reins, le foie congestionné - l'uretère sera frappé. Pendant la grossesse, l'intestin peut changer de position, parfois l'appendice est déplacé, des processus inflammatoires sont possibles - tout cela nécessite une consultation immédiate avec un gynécologue. Des douleurs aiguës et perçantes du côté droit chez l'homme peuvent survenir après un effort physique, même comme la marche.

Autres conditions provoquant des douleurs sous la côte droite

La douleur du côté droit sous la côte, en plus des problèmes avec les organes situés ici, est souvent provoquée par d'autres troubles. Ils peuvent être liés au système nerveux. Il existe même un «syndrome de l'hypochondre droit», qui prend en compte de nombreuses maladies et peut être une douleur irradiante des organes pelviens, du cœur ou de la colonne vertébrale. L'étirement du tissu musculaire intercostal entraîne des crampes lors du déplacement.

Quel spécialiste contacter

Si la douleur dans le côté droit sous les côtes est devenue permanente, vous devez contacter un thérapeute. Après un examen général et des analyses, il décidera de quel spécialiste le patient a besoin. En cas de crampes sévères, vous devez appeler immédiatement une ambulance, tout en évitant de prendre des analgésiques afin de ne pas perturber le tableau clinique. Les spécialistes planifiés peuvent inclure:

  • chirurgien;
  • spécialiste des maladies infectieuses;
  • gynécologue;
  • gastro-entérologue;
  • cardiologue;
  • traumatologue;
  • neuropathologiste;
  • endocrinologue.

Que faire et comment éliminer l'inconfort

Pour réduire la douleur, il convient parfois de prendre du No-shpa. Les analgésiques empêcheront les spécialistes d'établir une image précise de ce qui se passe dans le corps et de poser le bon diagnostic. Une bouillotte n'aidera pas à soulager la douleur, ou elle peut faire mal, mais le froid sera la bonne solution. Il conviendra de manger des aliments normaux: votre alimentation doit être moins grasse, épicée, frite, épices, viandes fumées, conserves, bonbons et alcool. Si la douleur est prise par surprise, pour la soulager, vous devez vous asseoir confortablement et vous détendre. Éviter l'activité physique est important.

Douleur douloureuse dans le côté droit sous les côtes

La douleur dans le côté droit sous les côtes provoque non seulement une gêne, mais est également un signal alarmant pour le corps. Cela est dû à la structure dense des organes qui recouvrent les côtes droites. L'apparition de la douleur est le premier signe que quelque chose s'est "cassé" en vous. C'est la douleur qui nous aide souvent à comprendre exactement où se situe le problème. Il est également important de prêter attention au type de douleur, par exemple, pression, coup de couteau, douleur. Si la douleur sous la côte droite est douloureuse ou sourde, cela indique une maladie du foie. Dans la cholécystite aiguë, la douleur se déplace vers la partie inférieure de l'hypochondre droit. À quel médecin devrais-je aller si ça fait mal dans le côté droit sous les côtes?

Douleur douloureuse dans le côté droit sous les côtes

La douleur abdominale est l'une des plaintes les plus courantes obligeant les patients à consulter un médecin. Toute douleur dans l'abdomen, particulièrement aiguë, devrait alerter sérieusement toute personne, surtout si une personne n'a rien remarqué de tel auparavant. Dans certains cas, les douleurs abdominales sont constantes, souvent de nature récurrente, dérangeant les patients pendant de nombreuses années.

En parlant de douleurs abdominales en général, il convient de se concentrer sur les points très importants suivants, car souvent, sans y attacher suffisamment d'importance, une personne risque de permettre à cette situation de se développer de manière très spectaculaire. Si la douleur ne fait pas mal dans la nature, il vaut la peine de s'arrêter à la douleur du côté droit sous les côtes.

Ce que vous devez savoir lorsque la douleur apparaît du côté droit sous les côtes

Ainsi, les principaux points que chaque personne doit connaître sont les suivants:

1. Il est nécessaire de distinguer clairement les douleurs abdominales aiguës et chroniques. Avec une douleur aiguë, l'attaque commence soudainement, souvent sans aucun facteur prédisposant. En règle générale, ces douleurs sont initialement assez intenses et leur intensité augmente généralement littéralement d'heure en heure. La douleur chronique est généralement sourde et dérange les patients pendant une longue période. L'attaque de la douleur n'est pas toujours intense et, en règle générale, leur apparition a un lien avec un facteur provoquant. De telles douleurs sont rarement une «surprise» pour une personne qui, pendant une longue période de son existence, a souvent un médicament stocké ou non médicamenteux qui le soulage efficacement.

Pourquoi est-il important de faire la distinction entre la douleur aiguë et la douleur chronique? Ceci est important car, en général, la cause de la douleur abdominale aiguë est assez souvent une pathologie chirurgicale aiguë des organes abdominaux, dans laquelle il y a toujours le potentiel d'être au moins dans un hôpital chirurgical, et tout au plus - sur une table d'opération. La cause de la douleur chronique est généralement une sorte de maladie thérapeutique chronique potentiellement moins dangereuse.

2. Il existe une règle d'or: "En cas de douleurs abdominales aiguës, il ne faut jamais prendre d'analgésiques avant d'être examiné par un médecin, de préférence un chirurgien!" Avec la douleur chronique, un tel catégorisme n'est généralement pas noté et les patients prennent indépendamment des analgésiques pour soulager leur état.

3. La cause des douleurs abdominales ne réside pas toujours dans la maladie des organes internes situés dans la cavité abdominale. Donc, assez souvent, la pathologie des poumons, du cœur, des reins peut être accompagnée de l'apparition de douleurs dans l'abdomen en raison des particularités du passage des troncs nerveux.

La douleur abdominale peut être localisée dans des parties complètement différentes, mais l'une des localisations les plus fréquentes est une douleur douloureuse dans le côté droit sous les côtes. Il existe une liste énorme de maladies accompagnées de l'apparition de douleurs dans l'hypochondre droit. Pour faciliter la compréhension et la détermination de l'importance de certaines maladies, accompagnées de douleurs douloureuses dans le côté droit sous les côtes de la maladie, je voudrais considérer dans l'aspect suivant:

Maladies associées à des lésions des organes abdominaux:

- dangereux pour la santé et la vie (généralement chirurgical)

- moins dangereux (généralement thérapeutique)

Maladies non associées à des lésions des organes abdominaux

Maladies dangereuses associées à des lésions des organes abdominaux

Ce groupe de maladies comprend les suivantes:

1. Cholécystite aiguë. La localisation de la douleur abdominale à droite sous la côte est typique de cette maladie. La cholécystite aiguë est une inflammation aiguë de la vésicule biliaire. La cause la plus importante et la plus fondamentale de cette maladie est la présence de calculs dans la vésicule biliaire, qui se coincent souvent soit dans le col de la vésicule biliaire, soit dans les voies biliaires. Dans ce cas, la vésicule biliaire semble bloquée. La bile, incapable de s'échapper, l'étire, provoquant une douleur intense. Très souvent, cela s'accompagne d'une infection et la maladie se manifeste dans sa «pleine gloire». En règle générale, la douleur dans la cholécystite aiguë est localisée dans la région de l'hypochondre droit, mais en même temps, elle est administrée sous l'omoplate droite et dans l'omoplate droite. Les patients peuvent avoir des nausées, des vomissements, de l'amertume dans la bouche. En deux ou trois jours, la vésicule biliaire peut complètement «pourrir», se rompre et la bile infectée commence à couler dans l'abdomen, provoquant une péritonite. En règle générale, les patients meurent sans fournir une assistance en temps opportun. Dans la plupart des cas, une crise douloureuse est associée à la consommation d'aliments frits et gras, ainsi qu'à la consommation d'alcool. Souvent, la seule façon possible d'aider ces patients est l'ablation d'urgence de la vésicule biliaire. Cependant, avec un traitement rapide, il est possible de retirer la vessie par de petites piqûres à peine visibles sur la peau - ce que l'on appelle l'ablation endoscopique de la vésicule biliaire. La méthode supplémentaire la plus informative pour diagnostiquer la cholécystite aiguë est une échographie des organes abdominaux, qui nous permet non seulement d'identifier la présence de calculs comme la principale cause de cette redoutable maladie, mais aussi de déterminer l'épaisseur de la paroi de la vésicule biliaire - le principal critère de la gravité du processus inflammatoire.

2. Appendicite aiguë. Chez absolument toute personne, l'appendicite aiguë est associée à l'apparition de douleurs dans le bas-ventre droit (région iliaque droite). Cependant, peu de gens savent que dans environ 70% des cas, l'appendicite aiguë commence par une douleur dans le haut de l'abdomen, y compris dans l'hypochondre droit. Dans la plupart des cas, la douleur dans les six premières heures descend dans l'abdomen, puis l'image devient plus ou moins claire. L'appendicite aiguë, en règle générale, n'a pas de facteurs prédisposants. Cela se produit dans le contexte d'une santé complète, tant chez les hommes que chez les femmes, à tout moment de la journée et à tout âge. L'appendicite aiguë est une maladie très dangereuse. C'est pourquoi, dès que ce redoutable diagnostic est posé, le patient doit être opéré le plus tôt possible. En règle générale, l'opération d'élimination de l'appendicite aiguë est effectuée au plus tard deux heures après le diagnostic. Malgré le fait que l'appendicite aiguë, même si elle commence par une douleur dans le haut de l'abdomen, va bientôt «descendre» plus bas, il existe une certaine catégorie de patients chez qui l'appendicite se manifeste exclusivement par une douleur dans le haut de l'abdomen sous la côte, qui, en ignorant ces faits, induit en erreur le personnel médical qui met en danger la vie et la santé du patient. Ce groupe de patients comprend les éléments suivants:

- femmes enceintes dans la seconde moitié de la grossesse. Le fait est que pendant cette période, l'utérus enceinte élargi déplace le gros intestin avec l'appendice sous le foie, où le processus inflammatoire est localisé dans le.

- les personnes chez qui, en raison de caractéristiques anatomiques, l'appendice a une longueur considérable et est situé sous le foie.

Seul un examen opportun par un chirurgien peut neutraliser la menace potentielle qui attend les patients de ce groupe avec une douleur sous la côte à droite.

3. Estomac perforé ou ulcère duodénal. Dans les cas typiques, avec un ulcère perforé, des douleurs sévères surviennent dans la partie supérieure de l'abdomen, qui, en raison de leur intensité caractéristique, sont appelées douleurs de «poignard». Dans cette maladie, à travers le trou formé dans l'estomac, le suc gastrique, composé d'acide chlorhydrique et d'enzymes digestives agressives, pénètre dans la cavité abdominale libre, provoquant une inflammation sévère. Sans opération d'urgence, la plupart des patients meurent dans les trois premiers jours, et même une opération tardive (le deuxième jour) n'est souvent pas en mesure de sauver le malheureux. Il semblerait, comment pouvez-vous ne pas reconnaître une maladie aussi vive dans ses manifestations? Cela s'avère possible. Et cela est dû au fait que dans certains cas, cette maladie est très effacée et atypique. Cela se produit dans les cas suivants:

- si l'ouverture de l'estomac ou du duodénum est très petite, elle peut, pour ainsi dire, se couvrir de l'intérieur d'un morceau de nourriture, empêchant le suc gastrique de s'écouler. Dans ce cas, l'ouverture externe (du côté de la cavité abdominale libre) est recouverte d'un intestin ou d'un épiploon (une réaction protectrice du corps). Cette condition est appelée un ulcère de test couvert. Suite à un début relativement brutal, les douleurs diminuent significativement en peu de temps, prenant le caractère de douleurs sous la côte droite. Cependant, le danger réside dans le fait qu'une infection qui a pénétré dans l'abdomen peut également entraîner une péritonite et la mort, qui ne se déroule néanmoins pas de manière aussi brillante et agressive..

- la deuxième catégorie de patients chez lesquels un ulcère perforé peut se développer sans douleur abdominale sévère - les personnes en état d'intoxication alcoolique ou médicamenteuse forte, ainsi que les personnes affaiblies et gravement malades.

Même le moindre soupçon d'ulcère perforé est une indication pour une référence immédiate à un hôpital où il existe un hôpital spécialisé en chirurgie. Et pour enfin convaincre du danger et de l'importance de cette maladie, je voudrais dire que tout agent de santé qui a identifié ou du moins soupçonné un ulcère perforé doit non seulement diriger, mais aussi assurer l'accouchement du patient à l'hôpital (même par transport personnel).

Maladies "non dangereuses" associées à des lésions des organes abdominaux.

Bien sûr, il n'est pas tout à fait correct d '«appeler» ce groupe de maladies non dangereux, et ce serait une accusation sérieuse contre les médecins d'un profil thérapeutique. Le fait est que, contrairement aux maladies chirurgicales urgentes, qui nécessitent un diagnostic très rapide et précis et une action urgente, avec les maladies thérapeutiques, il y a du temps pour un examen complet sans hâte. Il convient également de noter qu'avec les maladies thérapeutiques, contrairement aux maladies chirurgicales, il y a beaucoup moins de menace potentielle directe pour la vie du patient. Les principales maladies thérapeutiques, accompagnées de douleurs douloureuses dans le côté droit sous les côtes, sont les suivantes:

1. Cholécystite chronique. Comme pour la cholécystite aiguë, la cholécystite chronique est aussi le plus souvent associée à la présence de calculs biliaires. Cependant, la douleur dans la cholécystite chronique est beaucoup moins intense, rarement accompagnée de nausées, de vomissements, de fièvre et de détérioration de l'état général. Les douleurs apparaissent très souvent, il existe une relation claire avec la prise alimentaire sous la forme d'un trouble de l'alimentation et disparaissent parfaitement après la prise de NO-SHPA. L'exclusion des aliments frits et gras, ainsi que la consommation d'alcool ainsi que la consommation de médicaments antispasmodiques lors d'une exacerbation de la maladie sont les principales mesures visant à réduire la fréquence et l'intensité des crises de douleur. Élimination radicale de la cholécystite chronique calculeuse - ablation de la vésicule biliaire de manière planifiée. En principe, tous les cas de calculs dans la vésicule biliaire sont soumis à une ablation chirurgicale, ce qui est plus opportun à effectuer le plus tôt possible à un jeune âge, lorsqu'une personne est beaucoup plus facile et avec moins de complications à subir une intervention chirurgicale..

2. Gastrite et exacerbation de l'ulcère gastrique ou duodénal. La douleur peut être localisée comme dans l'épigastre, c.-à-d. sous la cuillère, et sous la côte à droite (surtout avec un ulcère duodénal). La douleur, en règle générale, survient après avoir mangé (de 20 minutes à une heure et demie), très souvent accompagnée de brûlures d'estomac, de nausées, d'éructations et parfois de vomissements. La douleur dans ces maladies est souvent de nature dite saisonnière, exacerbant pendant la période automne-printemps. Le rôle principal dans le diagnostic de la gastrite et de l'ulcère gastroduodénal est joué par la fibrogastroscopie (FGS) - une méthode de recherche endoscopique qui permet non seulement d'évaluer visuellement l'état de la membrane muqueuse enflammée, mais également d'effectuer une biopsie. Le respect d'un régime alimentaire strict, la prise de médicaments qui réduisent l'acidité gastrique dans la plupart des cas vous permet de vous débarrasser de cette maladie en peu de temps.

3. Hépatite - inflammation du foie. Le plus souvent, l'inflammation est causée par des virus (hépatites A, B, C, D et autres). L'inflammation du foie peut être à la fois aiguë et chronique. La survenue d'une douleur sourde et douloureuse dans l'hypochondre droit est typique de cette maladie. Il existe un symptôme très important de l'hépatite, qui, dans la plupart des cas, permet de distinguer cette maladie des autres - l'apparition d'un jaunissement de la peau et des muqueuses, qui peut être d'intensité variable allant de l'orange subtil à l'orange vif. L'hépatite A se présente généralement sous la forme d'une forme aiguë avec des symptômes lumineux, qui, après le traitement, ne laisse aucune conséquence. Les hépatites B, C et D surviennent souvent sous la forme de formes chroniques, évoluant lentement vers une cirrhose du foie. L'échographie du foie et l'examen de laboratoire pour la présence d'une hépatite permettent un diagnostic correct en temps opportun.

Une autre cause d'inflammation du foie, en plus de l'hépatite virale, est l'ingestion de substances toxiques qui affectent les cellules hépatiques. La substance hépatotoxique la plus courante est l'alcool.

4. Dyskinésie de la vésicule biliaire - maladie fonctionnelle associée soit à une augmentation, soit à un affaiblissement brutal de la contractilité de la vésicule biliaire. La maladie peut se présenter sous deux formes: hyperkinétique - caractérisée par une augmentation des spasmes de la vésicule biliaire, hypokinétique - relaxation excessive de la vessie. Les douleurs sont de nature douloureuse ou lancinante, ont un lien clair avec la consommation d'aliments frits. Au cours de son évolution, la maladie est très similaire à la cholécystite chronique, mais avec la dyskinésie, il n'y a pas de calculs dans la vésicule biliaire. La dyskinésie est traitée par l'adhésion à un régime, l'utilisation de médicaments cholérétiques et de NO-SHPA.

Maladies non associées à des lésions des organes abdominaux

Il existe un grand groupe de maladies dans lesquelles la douleur abdominale est localisée sous la côte droite, mais la maladie affecte des organes situés dans des zones complètement différentes. La douleur dans ces maladies se reflète ou irradie. Les maladies accompagnées de douleurs dans l'hypochondre droit sont les suivantes:

1. Pneumonie aiguë (pneumonie). Avec la localisation du processus inflammatoire dans le lobe inférieur du poumon droit, la douleur survient très souvent non seulement dans la poitrine, mais également sous la côte droite. Il arrive également qu'il n'y ait aucune douleur thoracique. La présence d'une température élevée chez le patient, une toux avec libération d'expectorations purulentes, des courbatures, ainsi qu'une connexion avec une apparition antérieure d'hypothermie peuvent conduire au diagnostic correct. Une écoute attentive des poumons, une radiographie pulmonaire ou une fluorographie dans la plupart des cas permet de diagnostiquer correctement cette maladie.

2. Inflammation du rein droit (pyélonéphrite aiguë). Dans les cas typiques, la douleur de la pyélonéphrite est localisée dans le bas du dos à gauche, mais parfois dans l'hypochondre droit. La violation de la miction, l'échographie des reins et l'examen de laboratoire de l'urine sont les principales méthodes de diagnostic de l'inflammation aiguë du rein.

3. Ostéochondrose de la colonne vertébrale et névralgie intercostale. Dans cette maladie, les nerfs sortant de la moelle épinière sont pincés. Lorsque les nerfs longeant le bord de l'arc costal droit sont pincés, une douleur survient sous la côte. Habituellement, les douleurs sont associées au fait de tourner le torse, de sortir du lit, de tirer dans la nature et de disparaître après avoir pris des anti-inflammatoires.

4. La fracture des côtes à droite est casuistique, cependant, dans de rares cas, en particulier en cas de traitement intempestif après un traumatisme subi en état d'ébriété, la fracture des côtes peut ne pas être reconnue. Habituellement, les douleurs disparaissent d'elles-mêmes 3-4 semaines après la fusion des côtes.

5. Infarctus aigu du myocarde. Rarement, mais il arrive aussi que la douleur lors d'une crise cardiaque, en particulier avec des localisations atypiques, puisse être donnée à l'estomac, y compris sous la côte à droite. L'infarctus du myocarde est une maladie potentiellement mortelle qui, si elle n'est pas reconnue à temps, peut entraîner la mort. L'apparition de la maladie est généralement associée à un effort physique excessif ou à un stress émotionnel, typique des personnes de plus de 50 ans, peut être accompagné d'essoufflement, d'interruptions cardiaques dans le contexte de problèmes cardiaques antérieurs. Si vous soupçonnez cette forme d'infarctus du myocarde, vous devez immédiatement faire un électrocardiogramme, comme principale méthode de diagnostic de cette maladie grave..

De ce qui précède, il devient assez clair que malgré une liste énorme et loin d'être complète de maladies survenant avec une douleur dans l'hypochondre droit, on peut trouver parmi elles des conditions non dangereuses et potentiellement mortelles. C'est pourquoi, afin d'éviter de graves conséquences sur la santé pour toutes les douleurs vagues du côté droit sous les côtes, vous devez immédiatement demander l'aide d'un médecin..

7 causes possibles de douleur dans le côté droit sous les côtes

Les causes de la douleur dans le côté droit sous les côtes peuvent être différentes et le plus souvent cet inconfort n'est pas accidentel. Les organes vitaux du corps sont situés sous les côtes sur le côté droit, il vaut donc mieux ne pas retarder une visite chez le médecin.

Causes de douleur dans le côté droit sous les côtes

1. Problèmes avec la vésicule biliaire

Coliques biliaires. Le plus souvent, des sensations désagréables qui surviennent dans l'hypochondre droit ou dans la région épigastrique (haut de l'abdomen) apparaissent après avoir mangé des aliments lourds ou gras. La douleur peut "céder" à l'omoplate droite. Des symptômes concomitants sont possibles: flatulences, brûlures d'estomac ou vomissements. La colique biliaire survient soudainement, disparaît lentement, peut durer plusieurs heures.

2. Problèmes rénaux

Les calculs rénaux, les infections des voies urinaires et le cancer du rein peuvent provoquer une gêne désagréable du côté droit. D'autres signes qui indiquent des problèmes rénaux comprennent des douleurs dans le bas du dos ou à l'aine, des mictions douloureuses et fréquentes, de la fièvre.

3. Problèmes de foie

Une maladie du foie est une cause fréquente de douleur dans le côté droit sous les côtes. Ce sont des conditions telles que la stéatose hépatique, l'hépatite, la congestion sanguine due à une insuffisance cardiaque, la thrombose hépatique, les maladies hématologiques, le cancer du foie.

En plus de la douleur, qui peut être terne ou très sévère, des symptômes tels que jaunisse, démangeaisons cutanées, décoloration de l'urine et des selles, fatigue, perte d'appétit apparaissent.

4. Problèmes gastro-intestinaux

Des maux d'estomac, une gastrite, des ulcères gastro-duodénaux et des flatulences, en particulier si vous souffrez du syndrome du côlon irritable, peuvent causer des douleurs dans le côté droit sous les côtes. Si l'inconfort persiste dans la semaine, consultez votre médecin.

5. Problèmes avec le pancréas

Inflammation du pancréas - La pancréatite est une condition dangereuse. La douleur que vous ressentez de la pancréatite s'aggrave lentement avec le temps. Les autres symptômes de la pancréatite comprennent des nausées / vomissements, une augmentation du rythme cardiaque, de la fièvre et des douleurs abdominales. La plupart des cas de pancréatite nécessitent une hospitalisation pour traitement.

6. Inflammation du cartilage costal

L'inflammation provoque une douleur localisée dans les côtes. Un symptôme secondaire très courant est la douleur lors des éternuements / rires / toux, fatigue et irritabilité. La cause de l'inflammation est un exercice excessif, la fibromyalgie et d'autres maladies associées au système respiratoire. L'inflammation du cartilage des côtes est souvent identifiée à tort avec un infarctus du myocarde.

7. Autres situations

Grossesse

La taille de l'utérus augmente considérablement pendant la grossesse, de sorte qu'une femme peut ressentir une douleur sous la côte droite. La situation s'améliorera après la naissance du bébé.

Douleur en courant

Cette condition peut être causée par une suralimentation avant le jogging ou en buvant beaucoup de liquides. Une mauvaise respiration pendant la course peut également causer des douleurs du côté droit..

Douleur dans l'hypochondre droit - symptômes et causes

La douleur dans l'hypochondre droit est un signe alarmant qui signale un dysfonctionnement des organes internes situés dans cette projection.

En l'absence de maladie, ce symptôme est considéré comme un état physiologique qui n'est pas dangereux pour la vie et la santé humaines. Il ne suffit pas de prendre un analgésique pour arrêter l'attaque en toute sécurité. Il est important d'éliminer la cause première de la douleur, qui ne peut être déterminée que par un médecin..

Où est le bon hypochondre?

Si vous divisez mentalement le ventre en quatre parties égales, le quadrant supérieur droit indiquera la zone de l'hypocondre droit. C'est sous le diaphragme et les côtes inférieures, mais au-dessus du nombril. Lorsque la douleur est localisée dans cette partie, vous pouvez répondre par l'affirmative qu'elle fait mal dans l'hypochondre droit.

Douleur chez les personnes en bonne santé

Chaque personne a ressenti au moins une fois des sensations douloureuses à court terme sous les côtes de droite. La condition n'est pas liée à l'âge et au sexe d'une personne, elle est observée avec la même fréquence chez les adultes et les enfants.

Causes physiologiques de la douleur:

Facteurs prédisposantsPourquoi la douleur survient-elle
Activité physique intenseLes impulsions de douleur apparaissent à partir d'un flux sanguin aigu vers le foie. Une augmentation de l'hémodynamique provoque leur hyperextension, ce qui contribue à l'irritation des récepteurs. Un élan supplémentaire est une consommation abondante de nourriture avant l'exercice.
GrossesseÀ partir de la 27e semaine obstétricale, au 3e trimestre, l'utérus augmente considérablement en raison de la croissance intensive du fœtus. Les murs appuient sur le bas-ventre et les organes internes voisins. Lorsque le côté droit d'une femme fait mal, dans le contexte de la santé générale, cela est considéré comme une caractéristique physiologique dans cette position. Le plus souvent, la douleur est enregistrée dans les dernières semaines avant l'accouchement, ainsi que lorsque le bébé bouge.
Caractéristiques des niveaux hormonaux chez les femmesDans le beau sexe, avant la menstruation, le niveau de progestérone dépasse considérablement la quantité d'oestrogène. Le résultat est un rétrécissement brutal des voies biliaires et une douleur aiguë, associée à l'utilisation de contraceptifs.

Lorsque la douleur est ressentie dans des cas isolés et de faible intensité, il n'y a pas lieu de s'inquiéter. Il est possible de suspecter le développement d'un processus pathologique lorsque la douleur dans le côté droit sous les côtes apparaît périodiquement.

Quelles sont les causes de la douleur dans l'hypochondre droit

Le syndrome douloureux est associé à une irritation des récepteurs des organes internes, ainsi que des muscles et des nerfs. De plus, la zone touchée n'est pas toujours dans le quadrant supérieur droit, le coupable de la réaction peut être des zones éloignées de la zone de l'hypochondre droit:

  • un cœur;
  • reins;
  • organes du petit bassin;
  • poumons;
  • segments vertébraux dans la région thoracique.

Le plus souvent, des impulsions se produisent:

  • dans le foie;
  • vésicule biliaire;
  • dans le diaphragme;
  • 12 ulcère duodénal;
  • glandes surrénales;
  • dans les parties supérieures des gros et des petits intestins;
  • appendice.

Souvent, la douleur est le résultat d'une blessure aux côtes à droite..

Causes pathologiques

Une douleur régulière signale un dysfonctionnement du corps. L'impulsion d'une réaction douloureuse dans la région de l'hypochondre droit peut être de nombreuses maladies:

Localisation de la pathologieCauses de la douleur
FoieHépatite, cirrhose, échinococcose, cancer
Vésicule biliaireMaladie biliaire, cholécystite, cholangite, dyskinésie biliaire, néoplasmes
PancréasPancréatite et cancer
DuodénumUlcère et duodénite
IntestinsEntérocolite, colite, obstruction et diverticulose
PoumonsPleurésie, inflammation du poumon droit (pneumonie)
Un cœurAngine de poitrine, infarctus du myocarde abdominal, cardiomyopathie
Colonne vertébraleOstéochondrose de la colonne lombaire et thoracique, chondrite costale, traumatisme des côtes, fibromyalgie
Troncs nerveuxNévralgie intercostale, crise végétative
Reins et glandes surrénalesPyélonéphrite, ICD, tumeurs, prolapsus
Organes génitauxGrossesse extra-utérine, annexite, kyste ovarien, endométriose
DiaphragmeHernie

Diagnostique

Lorsqu'un patient se plaint de douleurs dans l'hypochondre droit, seul un médecin peut en découvrir les raisons. Un diagnostic présomptif est établi lors de l'examen initial; la détermination de la cause exacte nécessite un diagnostic différentiel complet.

En règle générale, il est habituel de contacter un thérapeute avec la douleur de cette localisation. Dans un premier temps, le médecin écoute les plaintes et recueille une anamnèse, après quoi il palpe la zone douloureuse. Si la palpation révèle une hypertrophie du foie, la tubérosité de sa structure, les éléments suivants sont également prescrits:

  • Échographie du foie;
  • IRM ou CT;
  • Biopsie du foie;
  • un test sanguin pour les tests de la fonction hépatique;
  • dopplerographie des vaisseaux hépatiques.

Si la clinique de la maladie est similaire à un dysfonctionnement du tractus gastro-intestinal, un gastro-entérologue consulte et prescrit un traitement. Pour clarifier le diagnostic est effectué:

  • Échographie de la cavité abdominale;
  • FGDS (gastroscopie);
  • examen de laboratoire du sang et de l'urine.

Si une maladie pulmonaire est suspectée, une fluorographie et la conclusion d'un pneumologue seront nécessaires. Si la clinique indique une violation de l'activité cardiaque - ECG, échographie et observation par un cardiologue.

Un urologue diagnostique des changements dans les reins en fonction des résultats d'une échographie. Les problèmes gynécologiques sont établis par échographie du bassin et prélèvement de frottis. Dans presque toutes les maladies, le sang est prélevé pour les marqueurs tumoraux afin d'exclure l'oncologie.

Quand ça fait mal dans le quadrant supérieur droit derrière

Si la douleur dans l'hypochondre droit passe dans la région lombaire, la douleur est locale ou réfléchie. L'irradiation est plus souvent associée à:

  • avec des changements dégénératifs-dystrophiques dans la colonne vertébrale;
  • traumatisme du côté droit du corps;
  • atteinte des troncs nerveux;
  • herpès (zona).

Le rein ou la glande surrénale peut blesser directement dans la région lombaire. La douleur est rarement notée lorsque la lumière du vaisseau dans le foie est bloquée en cas de thrombose de la veine cave inférieure. Le caillot perturbe la circulation sanguine et la douleur survient du dos avec irradiation vers le sous-scapulaire.

Si douleur dans le quadrant supérieur droit devant

Lorsque des troubles fonctionnels sont détectés dans le foie, la vésicule biliaire et les voies biliaires, le myocarde, les poumons, les patients remarquent une gêne dans l'hypochondre droit. En fonction de la cause profonde, le symptôme de la douleur s'intensifie avec une respiration profonde, des tremblements, de la marche. De plus, les impulsions de douleur peuvent irradier vers la jambe, l'omoplate et la région des reins. La croissance des tumeurs et de leurs métastases se manifeste par une sévérité du côté droit et déjà une augmentation progressive de la douleur.

Douleur dans l'hypochondre droit du côté

Le côté du torse au-dessus de la taille jusqu'aux côtes peut faire mal si les fonctions sont altérées:

  • pancréas;
  • Système biliaire;
  • 12-duodénum.

Une douleur aiguë dans l'hypochondre droit se produit avec des processus inflammatoires progressifs, qui évoluent progressivement vers une évolution chronique.

L'inflammation de l'appendice - l'appendicite est une cause dangereuse de douleur latérale. Une douleur typique avec gonflement et hématomes survient lors d'un traumatisme.

Douleur après avoir mangé

La douleur dans le côté droit de l'abdomen après avoir mangé des aliments gras peut être le résultat de maladies du système digestif. La fréquence de la douleur parle de l'affiliation pathologique.

Si la manifestation de la douleur se produit singulièrement, elle est considérée comme la norme si:

  • toux hystérique - la douleur dans l'hypochondre disparaît d'elle-même en peu de temps;
  • manger beaucoup de nourriture;
  • la période de grossesse - en raison de la compression des organes voisins par le fœtus en développement;
  • la fin du cycle menstruel - rétrécissement des voies biliaires avec déséquilibre hormonal;
  • consommation d'alcool;
  • entraînement sportif intense;
  • contraceptifs oraux;
  • l'habitude de boire des aliments avec une grande quantité de liquide (surtout du café, des boissons gazeuses).

La douleur dans l'hypochondre droit se manifeste par une hypodynamie. La raison en est le manque d'activité physique, cela est dû à la détérioration de l'apport sanguin dans les membres inférieurs et l'abdomen.

Après le chargement

Le sport, le jogging ou l'activité physique contribuent à la douleur chez les personnes souffrant d'une inflammation du foie, d'une congestion de la vésicule biliaire. La douleur peut avertir d'une exacerbation de la cholécystite aiguë calculeuse. Des douleurs surviennent périodiquement avec une myosite ou une ostéochondrose.

Chez les enfants et les adolescents, une sensation de picotement dans l'hypochondre est associée à une mauvaise alimentation. De plus, la cause peut être non pathologique. Une forte augmentation de l'hémodynamique entraîne des douleurs dans le côté droit sous les côtes au moment d'effectuer des mouvements intenses.

Douleur aiguë

Une douleur perçante soudaine dans l'hypochondre droit indique le développement d'une affection grave appelée «abdomen aigu» et nécessite des soins médicaux urgents. Des symptômes dangereux peuvent être déclenchés par:

  • appendicite aiguë;
  • maladie de calculs biliaires;
  • colique rénale;
  • inflammation aiguë du pancréas et de la vésicule biliaire;
  • blessure grave avec rupture du foie.

Si le syndrome douloureux s'accompagne de vomissements, il peut s'agir d'une manifestation d'une forme aiguë de gastrite, de pneumonie, de pyélonéphrite, d'infarctus du myocarde et de syndrome pseudo-abdominal.

Douleur contondante

Des sensations douloureuses de traction accompagnent l'évolution chronique en cas de pancréatite, duodénite, d'entérocolite, d'hépatite, de cholécystite, d'inflammation des reins et de la vésicule biliaire. Il y a des plaintes de douleur modérée récurrente, qui caractérise un processus lent. Une douleur sourde dans le côté droit peut être un signe d'appendicite atypique. Les femmes peuvent avoir des kystes ovariens dans le bas-ventre droit.

Lourdeur dans l'hypochondre droit

Une gêne de pression désagréable sur le côté peut survenir peu de temps avant l'accouchement chez la femme enceinte. Dans ce cas, la gravité est causée par le grand utérus et les mouvements du fœtus. Les raisons en sont l'œdème hépatique, la cholécystite chronique, l'hépatite et la maladie des voies biliaires. La plupart des facteurs causaux sont des pathologies gastro-entérologiques. Une douleur réfléchie est notée dans le muscle cardiaque et l'inconfort est également la manifestation initiale de la croissance du néoplasme.

Pathologie de la vésicule biliaire

La défaite de la vésicule biliaire est l'une des causes les plus courantes de douleur à droite sous la côte avant. Si vous ne consultez pas un médecin à temps et ne commencez pas le traitement, les maladies constituent une menace pour la santé humaine et sa vie bien remplie..

Maladie biliaire et calculs biliaires

La formation de calculs avec stagnation de la bile caractérise la maladie des calculs biliaires. Les calculs biliaires se développent sous l'influence de facteurs prédisposants:

  • suralimentation et envie de «régimes affamés»;
  • mode de vie sédentaire;
  • Troubles métaboliques.

Le symptôme clé qui distingue cette maladie des autres est le jaunissement de la peau et du blanc des yeux. La douleur dans l'hypochondre droit devient sévère après le mouvement du tartre le long des voies biliaires.

Classification de la douleur dans les calculs biliaires:

  • paroxystique, perçant - avec une augmentation de la pression dans la vésicule biliaire et ses conduits en raison du blocage de la lumière par le calcul;
  • coutures, douleurs coupantes pouvant irradier vers le bas du dos, l'omoplate droite et l'avant-bras;
  • la douleur irradie vers le sternum, ce qui provoque une exacerbation de l'angine de poitrine.

Dans certains cas, la maladie des calculs biliaires peut être asymptomatique et ne pas déranger une personne pendant des années.

Cholécystite

L'inflammation de la vésicule biliaire, qui accompagne souvent la maladie des calculs biliaires, entraîne des douleurs dans l'hypochondre droit. Les sensations de douleur avec les calculs biliaires sont différentes et correspondent à la forme du processus:

  • avec cholécystite catarrhale - douleur constante dans l'épigastre et sous la côte droite, passant au bas du dos, à l'avant-bras, au cou et au sous-scapulaire;
  • gangréneux - douleur coupante insupportable;
  • phlegmoneux - douleur intense, aggravée par l'activité physique, ainsi que par inhalation et expiration profondes;
  • la forme chronique s'accompagne d'une douleur tiraillante.

La maladie peut être accompagnée de nausées, de vomissements fréquents, d'une augmentation du rythme cardiaque et de fièvre. En savoir plus sur les maladies de la vésicule biliaire ici https://puzyr.info

Cholangite

Processus inflammatoires dans les voies biliaires, qui peuvent être causés par:

  • les virus;
  • la toxoplasmose;
  • parasites;
  • violation de l'écoulement de la bile;
  • polykystique.

La douleur dans l'hypochondre droit est l'un des symptômes inclus dans la triade des symptômes typiques de la cholangite. La douleur spasmodique survient dans l'hypochondre droit et saisit la moitié du corps jusqu'au cou du côté droit. Les autres manifestations typiques de la maladie sont:

  • couleur jaune;
  • fièvre avec frissons;
  • la nausée;
  • confusion de conscience;
  • une forte baisse de la pression artérielle.

La cholangite est souvent récurrente et présente des calculs biliaires.

Maladie du foie

La détérioration du fonctionnement de la glande de sécrétion externe se produit chez un habitant sur trois des pays développés. Cela est dû au fait que les maladies du foie sont le résultat de l'inactivité physique et de la malnutrition. L'hépatite est officiellement reconnue comme une maladie dangereuse. Son taux de mortalité est comparable à celui de la tuberculose et d'autres infections..

Hépatite

Dans la plupart des cas, l'inflammation du foie est causée par des virus. L'empoisonnement et l'intoxication par des poisons puissants, y compris l'alcool éthylique, peuvent également entraîner une hépatite des cellules hépatiques. Le tableau clinique:

  • jaunisse;
  • forte détérioration (hyperthermie, malaise);
  • urine foncée et selles claires;
  • hypertrophie du foie dans l'hypochondre droit.

Dans l'hépatite aiguë dans le foie - une douleur aiguë, dans la chronique - tirant et éclatant. Douleur associée à la marche rapide, à la course et à la flexion.

Cirrhose du foie

Une maladie chronique caractérisée par une destruction du foie. Dans la cirrhose, une partie est remplacée par du tissu conjonctif fibreux. La glande est réduite ou agrandie, la structure est bosselée, hétérogène et anormalement dense.

Symptômes typiques de la cirrhose du foie:

  • irritabilité;
  • augmentation de la température corporelle;
  • douleur dans l'hypochondre droit et les articulations;
  • ballonnements;
  • la diarrhée;
  • veines araignées;
  • éruptions cutanées sur la peau;
  • ongles blancs;
  • doigts comme des baguettes.

En l'absence de traitement adéquat pendant plusieurs années, le stade terminal de la cirrhose hépatique s'accompagne de douleurs à droite sous la côte et se termine par la mort.

Insuffisance hépatique

Un complexe de symptômes, indiquant une détérioration de la fonctionnalité du foie, conduit à des processus irréversibles. Il y a 3 stades de la maladie, dont le symptôme clé est la douleur dans l'hypochondre droit.

Développement d'une insuffisance hépatique:

ÉtapePanneaux
CompenséDiminution de l'appétit, modification des habitudes alimentaires, nausées et détresse mentale
DécompenséIctère, saignements, gonflement, ascite, nausées, brûlures d'estomac et éructations
DystrophiqueÉpuisement, détérioration du métabolisme et dégénérescence des organes internes

La phase terminale se termine par une perte de conscience, des convulsions, un strabisme divergent et une rigidité des muscles squelettiques. Au fur et à mesure que le coma hépatique progresse, il s'accompagne de l'absence de réactions pupillaires, d'un pouls rare et de l'extinction des réflexes.

Abcès hépatique

La formation de cavités remplies de pus dans le foie est une complication de:

  • pathologies purulentes des organes abdominaux;
  • suppuration des hématomes formés dans le foie avec des lésions;
  • avec des invasions parasitaires causées par les ascaris, les amibes et les opisthorchies.

La présence de pus dans le foie s'accompagne des signes caractéristiques suivants:

  • jaunisse;
  • la peau qui gratte;
  • hyperthermie jusqu'à 40 degrés, frissons, malaise;
  • la transpiration survient la nuit;
  • essoufflement et toux.

La douleur dans l'hypochondre droit augmente et palpite pendant le mouvement et la respiration, passe à l'épaule.

Maladie du rein

Malgré le fait que l'organe urinaire apparié soit situé dans la région lombaire, avec des lésions rénales, il fait mal sous la côte droite dans le dos.

Pyélonéphrite

Les processus inflammatoires dans les tubules du côté droit sont plus souvent d'origine bactérienne. La douleur associée à la pyélonéphrite survient dans la zone du rein affecté et se reflète dans le quadrant supérieur. Habituellement, ce sont des douleurs douloureuses dans la région du rein droit. Lorsque la lumière de l'uretère est bloquée par une pierre, la gravité du symptôme augmente.

  • frissons et hyperthermie;
  • troubles dyspeptiques;
  • diminution de l'appétit.

Si une pyélonéphrite est diagnostiquée dans l'enfance, l'enfant peut se plaindre d'une douleur intense et d'une intoxication. Chez les personnes âgées, la maladie évolue sans symptômes ou avec un tableau clinique trop prononcé.

Maladie d'urolithiase

La formation de calculs rénaux est l'une des pathologies urologiques les plus courantes. Les concrétions peuvent être de différentes tailles ou sous forme de sable et peuvent ne pas déranger une personne pendant longtemps. Un syndrome douloureux perceptible dans l'hypochondre est observé après un effort physique et des tremblements au volant. Des manifestations vives se produisent lorsque l'uretère est bloqué par une pierre.

Clinique des coliques rénales:

  • douleur aiguë et perçante dans l'hypochondre droit et dans le dos;
  • la nécessité de prendre une posture forcée pour réduire la douleur;
  • les impulsions peuvent capturer la région pelvienne du côté droit, les organes génitaux et l'intérieur des cuisses;
  • assombrissement de l'urine;
  • douleur et douleur au moment de la miction.

Les coliques rénales nécessitent une hospitalisation urgente et des soins médicaux d'urgence.

Maladies du pancréas

L'organe digestif, dont le dysfonctionnement, reflété par un symptôme douloureux du côté droit, peut entraîner une détérioration de la qualité de vie. Un symptôme désagréable peut être un signe avant-coureur de l'apparition d'une tumeur maligne (dégénérescence) du pancréas. Au stade initial, les néoplasmes ne sont pas accompagnés de symptômes caractéristiques. La maladie donne une distension dans le côté droit de l'abdomen. L'inconfort est progressivement remplacé par une douleur intense qui ne peut être tolérée.

Pancréatite aiguë

L'inflammation du pancréas dans 30% des cas commence simultanément avec des pathologies du système biliaire, 9% des patients ont des antécédents de maladies chirurgicales aiguës des organes abdominaux. Dans 70% des cas, une exacerbation est déclenchée par la consommation d'alcool et se manifeste au moment d'une gueule de bois.

La forme aiguë de la maladie est caractérisée par:

  • crampes aiguës dans l'hypochondre droit, irradiant vers la région lombaire;
  • la nausée;
  • la faiblesse;
  • manque d'appétit;
  • augmentation de la température corporelle.

La pancréatite aiguë s'accompagne de vomissements répétés avec un mélange de bile, qui n'apporte pas de soulagement.

Maladies du système digestif

Dans l'hypochondre droit, cela peut faire mal avec des modifications du tractus gastro-intestinal. Dans la plupart des cas, la pathologie intestinale est préoccupante:

NomLa nature de la douleurSymptômes
Duodénite - inflammation du duodénumDouleurs de torsion paroxystiques sur le côté droit d'un personnage éclatant.Nausées, vomissements avec bile, sensibilité à la palpation, faiblesse, grondement dans l'abdomen, flatulences dans les intestins, selles molles, éructations, amertume dans la bouche.
L'ulcère duodénalLa moitié des patients peuvent ressentir une douleur modérée et un patient sur trois se plaint d'une forte réaction douloureuse. La douleur est provoquée par la nourriture épicée, la boisson ou l'activité physique. Heure d'apparition des symptômes: 2 heures après avoir mangé, la nuit, à jeun.Éructation avec contenu acide, brûlures d'estomac, douleur dans l'hypochondre droit à la palpation.
Colite - inflammation du côlonDouleurs spasmodiques ou sourdes de force variable, se propage dans toute la région abdominale.Maladies, fièvre, selles fréquentes, perte de poids, diarrhée brune avec du sang ou du mucus.
Entérocolite - inflammation intestinaleDouleur sourde au milieu de l'abdomen avec dysfonctionnement de l'intestin grêle, sensations de douleur dans le côté droit de l'abdomen - si le gros intestin est affecté.Ballonnements, ballonnements, grondements, flatulences, nausées, diarrhée, maux de tête et douleurs musculaires, plaque sur la langue, fermentation des aliments dans les intestins.
Cancer duodénalDouleurs aiguës dans l'hypochondre droit d'un caractère de crampes paroxystiques.Dyspepsie, selles foncées, goût de cuivre dans la bouche.
Néoplasmes malins du côlonDouleur douloureuse sévère dans l'hypocondre, dont l'intensification dépend d'un changement de position du corps.Diarrhée, vomissements répétés, obstruction intestinale, augmentation de la pression intra-abdominale.

Appendicite aiguë

Une maladie dangereuse du tube digestif, nécessitant une intervention chirurgicale. L'inflammation de l'appendice commence par l'apparition d'une douleur aiguë dans l'épigastre, qui après 3-4 heures migre vers le côté droit.

La douleur est ressentie en permanence, a une intensité modérée et augmente avec le mouvement. La nature du symptôme devient plus prononcée en cas de formation de pus ou de nécrose.

  • une augmentation de la température corporelle à des valeurs subfébriles;
  • nausée et vomissements;
  • augmentation des selles et de la miction;
  • manque d'appétit.

Chez les enfants, l'appendicite peut provoquer une irritation de la vessie et des crampes lors de la miction..

Cardiopathie

Les pathologies cardiaques s'accompagnent de douleurs, irradiant vers l'hypochondre droit en raison de troubles circulatoires. Le foie grossit et gonfle, du liquide peut s'accumuler sur les jambes, dans la région de la paroi abdominale antérieure, ce qui irrite les récepteurs responsables de la douleur.

  1. Cardiomyopathie: une douleur lancinante et pressante dans l'hypochondre droit, un essoufflement, une peau pâle, une fatigue accrue et une tachycardie (augmentation de la fréquence cardiaque) peuvent être ressenties.
  2. Cardiopathie ischémique: la douleur brûlante dure de 30 secondes à 15 minutes et couvre la zone du bras ou de l'omoplate à gauche. Brûlure et éclatement derrière le sternum, essoufflement et sensation de peur - les symptômes apparaissent souvent la nuit.
  3. Endocardite: douleur sourde et douloureuse sous la côte droite accompagnée de transpiration abondante, fièvre, douleurs articulaires et musculaires, fragilité vasculaire.
  4. Infarctus du myocarde abdominal: une douleur pressante brûlante de haute intensité est ressentie dans l'estomac et l'hypocondre droit. Échos de douleur soudaine dans l'omoplate droite, irradiant vers le sternum ou la clavicule. De plus, un hoquet sévère, des vomissements, de la diarrhée, des difficultés respiratoires, une insuffisance du rythme cardiaque et une baisse de la pression artérielle apparaissent..

L'infarctus du myocarde est une condition dangereuse qui se développe rapidement et nécessite une attention médicale immédiate.

Maladies du système respiratoire

La nature réfléchie de la douleur sous la côte droite se dégage de la cavité thoracique. Le symptôme est inclus dans le complexe de diverses manifestations de maladies du système respiratoire:

  • Pneumonie du lobe inférieur dans le poumon droit: une légère douleur douloureuse augmente et se transforme en piqûre pendant la toux. Les principaux symptômes sont un malaise sévère, une toux sèche, un essoufflement, une augmentation de la transpiration, de la fièvre.
  • Pleurésie - l'inflammation des feuilles pleurales sans formation d'exsudat entraîne une douleur dans l'hypochondre lors d'un réflexe de toux, lorsque le patient se retourne et se penche. Si du liquide s'accumule entre les pétales pleuraux, le patient a des douleurs douloureuses, la sensation de compression dans la région de la poitrine ne cesse de déranger.
  • Le cancer donne une douleur intense aux stades terminaux. L'oncologie s'accompagne d'une forte perte de poids, d'appétit, d'hypoxie, de détérioration de l'immunité, d'insuffisance respiratoire.

Le soulagement de la douleur chronique associée au système respiratoire n'est possible qu'après élimination de la cause de la réaction.

Pathologie du diaphragme

Un défaut herniaire dans le muscle qui sépare classiquement la cavité abdominale et thoracique peut provoquer des douleurs sous la côte droite. Un tableau clinique tangible est causé par une grande hernie diaphragmatique. La douleur douloureuse de nature chronique s'accompagne de nausées constantes, d'un réflexe de toux chronique et de ballonnements caractéristiques.

Si la hernie est altérée, l'état du patient s'aggrave. Les sensations de douleur s'intensifient et des vomissements et de la constipation apparaissent. La violation est une complication redoutable qui est éliminée par la chirurgie d'urgence.

Troubles neurologiques

La défaite des nerfs provoque des douleurs perçantes dans l'évolution aiguë et une diminution de l'intensité du syndrome si la maladie devient chronique. La douleur en neurologie peut apparaître lorsque:

  1. Névralgie intercostale: Une douleur perçante, brûlante et lancinante dans l'hypochondre droit provoque un pincement du plexus des nerfs situé entre les côtes. Le renforcement du syndrome est observé avec la pression, l'inhalation profonde et les éternuements, passe de la région scapulaire au sternum le long des côtes.
  2. Crise végétative: attaque d'anxiété panique accompagnée d'une peur déraisonnable. Dans cette condition, une douleur se forme, qui se propage sur la partie supérieure droite de l'abdomen et est vive, douloureuse, poignante, encerclant. La tête tourne, les membres tremblent.

Maladies de la colonne vertébrale et du système musculo-squelettique

Une douleur de type réflexe ou radiculaire peut accompagner des pathologies associées au cartilage, aux os ou au tissu musculaire:

  • Ostéochondrose - des changements destructeurs dans les disques intervertébraux provoquent une violation des racines vertébrales. La compression se produit par une hernie de la colonne vertébrale, des ostéophytes (excroissances osseuses sur les vertèbres), des corps vertébraux déformés. Étirer la colonne vertébrale à la maison avec des exercices spéciaux aide à réduire les douleurs.
  • Fibromyalgie - des sensations douloureuses de nature musculo-squelettique se produisent avec une raideur de la zone touchée, des crampes et une tension musculaire.

Rarement, la douleur est causée par une chondropathie du cartilage costal d'étiologie inflammatoire. Le plus souvent, le symptôme est associé à divers dommages aux arcades costales..

Pathologie surrénalienne

La douleur dans l'hypochondre droit peut être le résultat d'une grosse tumeur, quelle que soit son origine. Les petites excroissances ne se manifestent pas cliniquement pendant des années. Les néoplasmes sont hypertrophiés et conduisent à une production hormonale inappropriée. Cela perturbe la fonctionnalité du système cardiovasculaire, le métabolisme.

Traitement de la douleur dans l'hypochondre droit

La nomination de mesures thérapeutiques est associée à la cause du syndrome. Sur la base des résultats de l'établissement d'un diagnostic précis, le médecin établit un plan de traitement différent pour chaque cas spécifique..

Dans la plupart des cas, les spécialistes ont tendance à utiliser des méthodes de traitement conservatrices, mais une opération est parfois indispensable:

  • résection de la hernie lorsqu'elle est violée - gryzha-operaciya.ru;
  • cholécystectomie - ablation de la vésicule biliaire avec un traitement infructueux - laparoskopiya.ru;
  • "Estomac pointu".

Dans le cadre du traitement non chirurgical, des médicaments et des méthodes supplémentaires de soulagement de la douleur sont sélectionnés, en tenant compte de l'état général du corps et des maladies concomitantes. Si la douleur est associée au tube digestif, un régime à l'exclusion des produits gras, épicés, frits, fumés est recommandé, ainsi que la prise d'adsorbants - Smecta, charbon actif, Enterosgel et Polysorb.

Quel médecin contacter

Le soulagement de la douleur par la prise d'analgésiques est temporaire et peut parfois présenter un risque pour la santé. Pour oublier la douleur dans l'hypochondre droit, vous devez prendre rendez-vous avec un thérapeute. Le médecin effectuera un diagnostic initial et rédigera une référence à un spécialiste étroit, dont le choix dépend des manifestations externes de la maladie:

  • gastro-entérologue;
  • cardiologue;
  • urologue;
  • endocrinologue;
  • pneumologue;
  • neurologue;
  • traumatologue;
  • chirurgien;
  • gynécologue;
  • oncologiste.

Avec une douleur aiguë sévère et une détérioration significative de l'état général, avec suspicion d '"abdomen aigu", le patient doit être hospitalisé.

Comment soulager la douleur dans l'hypochondre droit?

Vous pouvez arrêter un syndrome modéré en prenant des antispasmodiques et en corrigeant la nutrition d'une personne malade. Mais en cas de suspicion de maladie aiguë, l'automédication est dangereuse..

Avant d'être examiné par un médecin spécialiste, les éléments suivants sont indiqués:

  • faim - vous ne pouvez pas manger;
  • froid - appliquez un coussin chauffant avec de la glace sur la zone touchée;
  • repos - repos au lit.

Dans le même temps, il est catégoriquement impossible de prendre des analgésiques et des agents antibactériens, de boire des laxatifs et de faire des lavements. Des symptômes flous peuvent rendre difficile l'établissement d'un diagnostic correct. Une mauvaise manipulation et l'automédication peuvent être fatales.

Publications Sur Cholécystite

Heartburn.net - portail d'information

Œsophage

Une douleur dans la poitrine et une sensation de brûlure dans la gorge et dans tout l'œsophage sont un signe de brûlures d'estomac. Il apparaît en raison du jet artificiel de liquide et de nourriture contenus dans l'estomac dans la bouche et l'œsophage.

Propriétés physiques et chimiques de la bile

Œsophage

Tout le contenu iLive est examiné par des experts médicaux pour s'assurer qu'il est aussi précis et factuel que possible.Nous avons des directives strictes pour la sélection des sources d'informations et nous ne relions que des sites Web réputés, des institutions de recherche universitaires et, si possible, des recherches médicales éprouvées.