logo

Nutrition pour IBS: les choses utiles peuvent-elles être savoureuses?

Le syndrome du côlon irritable (SCI) est un trouble intestinal courant. Une caractéristique distinctive de cette maladie est la manifestation périodique de symptômes:

  • crampes ou douleurs abdominales accompagnées de
  • violation des selles (diarrhée ou constipation);
  • ballonnements et flatulences

On sait que le syndrome du côlon irritable est une maladie étroitement liée à l'état psycho-émotionnel et au mode de vie d'une personne. Dans certains cas, une condition stressante, une alimentation inappropriée et irrégulière peuvent servir de facteur déclenchant dans le développement et le maintien des symptômes du SCI 1. Le fait est que notre corps est une horloge biologique dans laquelle tous les processus sont subordonnés à un certain ordre. Avec une nutrition irrégulière, des changements négatifs se produisent dans cette chaîne bien huilée, ce qui entraîne une perturbation du système digestif..

Comment le côlon irritable est-il traité? Pour restaurer la fonction intestinale normale, il convient d'envisager un régime alimentaire. Une alimentation correcte pour le SCI est une condition importante pour améliorer le bien-être et prévenir davantage le développement de la maladie. Vous pouvez commencer par les principes nutritionnels généraux, puis déterminer la composition des produits pour un régime individuel..

Principes généraux de la nutrition

Il est possible d'aider l'intestin irritable avec un régime qui nécessite le respect d'un apport alimentaire régulier. Cela signifie qu'il est important de manger à l'heure indiquée et d'éviter de manger à la hâte ou en travaillant. Manger au moins 4-5 fois par jour en petites portions sera optimal, et des intervalles de temps dans les 3-4 heures entre les repas aideront le processus complet de digestion: la décomposition des aliments avec de l'acide chlorhydrique, l'absorption des nutriments dans les intestins et leur entrée dans le sang dans la quantité requise.

Ce qui n'est pas avec l'intestin irritable?

Une condition préalable à un régime pour IBS est l'exclusion du régime des aliments gras, du café, ainsi que des aliments qui contribuent à la formation de gaz et aux ballonnements: chou, boissons gazeuses, pommes, pain noir, radis, produits à base de pâte à levure. L'utilisation d'aliments acides et épicés, de conserves et d'alcool doit être minimisée.

Qu'est-ce que le faible taux de FODMAP?

Dans la plupart des cas, le concept de «régime» est associé à des restrictions alimentaires et au rejet de vos aliments préférés. Pour les personnes présentant des signes d'intestin irritable, un régime spécial a été développé qui ne ressemble à aucun autre. Le régime est appelé low-FODMAP, ce qui signifie «aliments pauvres en glucides mal digestibles»..

Pourquoi c'est important?

Avec IBS, la paroi intestinale devient particulièrement sensible. Cela signifie que le processus de digestion, qui dans un état sain ne provoque pas d'inconfort, dans ce cas peut provoquer des sensations douloureuses. Les aliments contenant des glucides mal digestibles provoquent la fermentation et la production de gaz dans les intestins et aggravent ainsi la douleur du syndrome du côlon irritable.

Le principe du régime low-FODMAP est basé sur le remplacement des aliments mal digestibles par des aliments «plus légers» afin d'éviter les manifestations désagréables du syndrome du côlon irritable: douleurs dans l'abdomen, troubles des selles et flatulences.

Beaucoup de gens peuvent avoir l'impression qu'en suivant un régime, le régime deviendra nécessairement rare et varié. Cependant, le régime pauvre en FODMAP n'est pas restrictif et des recettes inhabituelles peuvent satisfaire même les palais les plus exigeants. Le plus important est de choisir les bons ingrédients..

Qu'est-ce qu'un régime pauvre en FODMAP pour le SCI??

Plats principaux

Le régime peut inclure du bœuf, de l'agneau, du porc, du poulet ou de la dinde, du poisson.

Produits laitiers

Le lait, le fromage cottage, la crème glacée, le fromage à la crème et la crème sure contiennent du lactose - la protéine du lait de vache. Le corps de chaque personne peut digérer une certaine quantité de lactose et le dépassement de la norme individuelle peut provoquer des douleurs abdominales, une augmentation de la production de gaz et des ballonnements. Dans ce cas, mieux vaut privilégier le lait et les yaourts sans lactose ou à faible teneur. Les fromages à pâte dure et molle comme le brie, la feta, la mozzarella, le tofu sont les meilleurs pour le confort de la digestion.

Fruits et légumes

Les fruits comme les poires, les pommes, les prunes, les pêches et les jus contiennent des niveaux élevés de fructose, ce qui peut aggraver les symptômes du SCI.

Parmi les fruits, les bananes, les oranges, les fraises, le citron, le kiwi, le melon, les canneberges, les myrtilles, les mandarines sont les plus appropriés pour une alimentation saine..

Les poivrons, les carottes, les concombres, les aubergines, les courgettes, les haricots verts, la citrouille, les pommes de terre aideront à éviter la formation excessive de gaz et un effet néfaste sur la motilité intestinale.

Légumineuses

(soja, lentilles, pois, haricots) contiennent des glucides non digestibles, ce qui signifie qu'ils provoquent des flatulences.

Comment remplacer les légumineuses? Faites attention au maïs, au riz, au millet, à l'avoine. L'orge, le seigle, le blé (produits sans gluten) sont autorisés.

Assaisonnement

Les sauces faites avec les ingrédients recommandés, l'huile végétale ou d'olive, la sauce soja, le pesto et la salsa peuvent ajouter la touche finale à votre repas..

Régime individuel pour les signes
Syndrome du côlon irritable

Outre les principes généraux de la nutrition, il est également important de prendre en compte les réactions individuelles du corps à certains aliments. Dans ce cas, un journal alimentaire deviendra un assistant indispensable, où il sera possible de marquer chaque repas avec une indication des produits, ainsi que la réaction à ceux-ci. En prêtant une attention particulière aux réactions de votre corps, il sera possible de déterminer quels aliments aggravent les manifestations désagréables du SCI..

Si, après avoir mangé, il y a des symptômes du syndrome du côlon irritable (douleur ou inconfort dans l'abdomen, ballonnements, flatulences), à l'avenir, ces produits sont mieux consommés séparément ou totalement exclus. La liste de ces produits peut être compilée sur une page distincte du journal.

Que faire si les symptômes du SCI vous dérangent ici et maintenant?

Manger un régime est indéniablement l'un des principaux traitements non médicamenteux du syndrome du côlon irritable. Cependant, pour un effet notable, il est nécessaire de respecter le régime pendant une longue période. Si un effet rapide est nécessaire, l'utilisation de médicaments est nécessaire..

Duspatalin ® 135 mg est conçu pour traiter un complexe de symptômes de l'intestin irritable 1:

  • crampes / douleurs abdominales;
  • troubles des selles (constipation, diarrhée);
  • ballonnements, flatulences.

Les comprimés Duspatalin ® 135 mg agissent ponctuellement - uniquement dans les intestins - sans perturber le travail des autres organes et systèmes 2. Grâce à cela, le médicament peut être utilisé dans un cours nécessaire pour restaurer le fonctionnement des intestins et éliminer tous les symptômes de l'intestin irritable - crampes et douleurs dans l'abdomen, ballonnements et troubles selles - diarrhée ou constipation. Pour plus d'informations sur l'utilisation, les propriétés du médicament Duspatalin ® 135 mg lire dans cette rubrique.

1 1. Spiller R, Aziz Q, Creed F et al. Lignes directrices sur le syndrome du côlon irritable: mécanismes et prise en charge pratique Gut 2007; 56: 1770–98.

2 2. Instructions pour l'usage médical du médicament Duspatalin ® (Mebeverin 135 mg) comprimés pelliculés daté du 24/05/2017

1 1. Minushkin O. N., Elizavetina G. A., Ardatskaya M. D. Traitement médicamenteux des troubles fonctionnels des intestins et du système biliaire, survenant principalement avec des douleurs abdominales et des flatulences. Pharmacologie clinique et thérapie. 2002; 1: 24-26.

Duspatalin ® 135 mg est conçu pour une solution globale au problème des intestins «irrités»: soulage rapidement les spasmes et les douleurs dans l'abdomen et d'autres symptômes, et lorsqu'il est pris en cure, il rétablit la fonction intestinale.

Le traitement recommandé pour le SCI à partir de 28 jours 2.

Les conditions stressantes ne passent pas sans laisser une trace pour le corps. Perturbation du système digestif, diminution de l'immunité - ce n'est qu'une courte liste de problèmes...

Parfois, c'est le mauvais mode de vie qui peut causer des problèmes intestinaux.

1 1. Spiller R, Aziz Q, Creed F et al. Lignes directrices sur le syndrome du côlon irritable: mécanismes et prise en charge pratique Gut 2007; 56: 1770–98.

2 2. Instructions pour l'usage médical du médicament Duspatalin ® (Mebeverin 135 mg) comprimés pelliculés daté du 24/05/2017

1 1. Minushkin O. N., Elizavetina G. A., Ardatskaya M. D. Traitement médicamenteux des troubles fonctionnels des intestins et du système biliaire, survenant principalement avec des douleurs abdominales et des flatulences. Pharmacologie clinique et thérapie. 2002; 1: 24-26.

  • Une drogue
  • Intestin irritable
  • Instructions
  • Informations utiles
  • Retour d'information
  • Conditions d'utilisation en ligne
  • Politique de données personnelles

Les informations présentées sur le site sont destinées à être consultées uniquement par des adultes. Le matériel a été développé avec le soutien d'Abbott Laboratories LLC afin d'informer les patients sur la maladie. Les informations contenues dans ce document ne remplacent pas les conseils d'un professionnel de la santé. Consultez votre médecin. RUS239708 du 27/11/2019

8 aliments éprouvés pour des bienfaits pour la santé intestinale

L'intestin est un système complexe qui assure la décomposition et l'absorption des nutriments, ainsi que l'élimination des composants toxiques et inutiles.

Le travail bien coordonné des intestins est assuré non seulement par la sécrétion de sucs digestifs et l'activité motrice, mais également par l'action de micro-organismes qui habitent presque toutes les parties de l'organe.

Il existe une liste d'aliments qu'il est recommandé d'inclure dans le régime alimentaire pour maintenir un rapport normal de représentants bénéfiques et pathogènes de la flore bactérienne dans l'intestin, normaliser la motilité et prévenir les maladies infectieuses-inflammatoires et oncologiques.

Voici 8 des aliments les plus sains pour votre intestin.

1. Probiotiques

Les probiotiques sont des aliments qui contiennent des cultures vivantes de micro-organismes.

L'une des études argentines a étudié l'efficacité du traitement de la dysbiose (violation du rapport entre les micro-organismes "bénéfiques", opportunistes et pathogènes dans la lumière intestinale) avec des probiotiques et le médicament "Metronidazole".

Dans cette étude, il a été prouvé que les probiotiques ont un effet plus prononcé sur la dysbiose par rapport à l'agent chimiothérapeutique «Metronidazole». Chez tous les patients, les symptômes d'irritation intestinale ont également diminué et les selles sont revenues à la normale..

Le travail scientifique des scientifiques américains n'est pas moins significatif. Selon l'étude, les bifidobactéries contribuent à une diminution de l'incidence des cancers du côlon, du foie et des glandes mammaires..

Les probiotiques ont un large éventail d'autres propriétés bénéfiques pour le tractus gastro-intestinal et le corps dans son ensemble:

  1. réduire l'intensité des processus inflammatoires dans les intestins;
  2. améliorer la digestion;
  3. normaliser le métabolisme dans le corps;
  4. améliorer le péristaltisme intestinal;
  5. favoriser la perte de poids;
  6. utile pour l'estomac, à savoir pour la prévention des lésions inflammatoires;
  7. augmenter l'activité des facteurs d'immunité locaux et généraux;
  8. stimuler la synthèse de la vitamine B12 (cobalamine);

Les produits probiotiques les plus courants sont les yaourts vivants, le lait cuit fermenté, le kéfir et d'autres produits laitiers fermentés. Il est recommandé de les consommer régulièrement (au moins 200 ml par jour).

2. Prébiotiques

Les prébiotiques (à ne pas confondre avec les probiotiques) sont des substances qui favorisent la croissance active de micro-organismes bénéfiques dans les intestins. En règle générale, ce sont des glucides complexes et des fibres (fibres grossières), qui ne peuvent pas être digérés par le corps humain, mais qui sont parfaitement fermentés par des représentants «utiles» de la flore bactérienne.

Il a été scientifiquement prouvé que les prébiotiques augmentent la population de bifidobactéries. Ils sont utiles pour les personnes atteintes de diverses maladies de profil endocrinien et cardiovasculaire (dyslipidémie, obésité).

L'effet des prébiotiques est fourni par la liaison avec les acides lactique, acétique, butyrique et propionique. En conséquence, la reproduction active de la microflore bénéfique et la suppression de la microflore nuisible se produisent. L'action a été notée en relation avec les staphylocoques, les entérobactéries, les clostridies.

Aliments riches en prébiotiques: son, haricots, fruits (poires, pommes, prunes), légumes (chou, maïs, haricots, oignons, artichauts, ail), lait, soja et céréales.

3. Kombucha

Une boisson kombucha (kombucha, thé kvass) est un produit fermenté qui gagne actuellement en popularité. Le produit est utilisé en Chine depuis plusieurs milliers d'années..

Des articles scientifiques récents démontrent les avantages du kombucha pour presque tous les systèmes corporels et l'absence de dommages.

Il est également prouvé que le kombucha possède des propriétés antioxydantes importantes, favorise la régénération de l'épithélium du tractus gastro-intestinal et maintient le système immunitaire..

4. Grains entiers

Les grains entiers contiennent de grandes quantités de fibres, des glucides complexes (run-glucanes), des composants blancs et des vitamines du groupe B.Ils sont livrés au tractus gastro-intestinal inférieur pratiquement inchangés et favorisent la croissance de micro-organismes bénéfiques (bifidobactéries, lactobacilles).

Des scientifiques de l'Université de Reading ont découvert que la consommation de flocons de blé (47 g par jour) pendant 42 jours (avec une pause de 2 semaines) améliorait la microbiocénose intestinale. Il a également été démontré qu'il augmente la sensation de satiété après un repas, ce qui peut être utilisé pour lutter contre l'obésité..

Les grains entiers contribuent à réduire le risque de développer un diabète de type II et des maladies cardiovasculaires (de 26%) grâce à la normalisation du profil lipidique. Telle est la conclusion à laquelle sont parvenus des chercheurs américains..

5. Brocoli

L'ajout systématique de brocoli à l'alimentation contribue de manière significative à réduire les changements inflammatoires dans tout le tractus gastro-intestinal et à prévenir le développement d'une gastrite associée à la persistance d'Helicobacter pylori.

Le brocoli nettoie la lumière du tube digestif des substances toxiques et des produits de dégradation des protéines, ce qui est particulièrement important pour les patients sujets à la constipation.

6. Curcuma

Le curcuma contient une grande quantité de curcumine, qui, selon les données scientifiques, aide à améliorer l'état général des maladies infectieuses et inflammatoires des intestins, du pancréas et des articulations. Fournit la prévention du cancer.

Il a été prouvé que l'utilisation de la curcumine en association avec des anti-inflammatoires non stéroïdiens (par exemple, avec l'indométacine), réduit le risque et la profondeur des dommages à l'intestin grêle causés par l'interaction du médicament avec la membrane muqueuse. Dans le même temps, l'activité antiulcéreuse est comparable à celle de médicaments tels que l'oméprazole ou la ranitidine..

L'action de la curcumine ne se limite pas au tractus gastro-intestinal. Des scientifiques américains ont enregistré l'efficacité de l'épice contre la maladie d'Alzheimer. La plante détruit la bêta-amyloïde (en stimulant la phagocytose), qui est la principale cause du développement de cette maladie dangereuse.

7. Grenade

L'une des revues de la littérature décrit le complexe des propriétés bénéfiques de ce fruit. L'utilisation de graines et de jus, de fleurs, de feuilles et même d'écorce de grenade aide à réduire l'incidence des pathologies oncologiques, à réduire la gravité des proliférations inflammatoires.

La grenade est recommandée pour améliorer la digestion et le traitement des maladies chroniques du tractus gastro-intestinal.

En outre, la grenade aide à protéger la membrane muqueuse du duodénum et de l'estomac de l'effet nocif direct de fortes doses d'acide acétylsalicylique, utilisé par les patients cardiaques pour prévenir les complications vasculaires mortelles..

8. Thé Pu-erh

Le Puerh est l'un des thés les plus chers au monde, qui se distingue par une technologie de production spécifique.

Les feuilles de Puerh contiennent de grandes quantités de strictinine, un composé polyphénolique qui a des effets anti-allergiques et anti-inflammatoires.

L'utilisation systématique de la boisson contribue à la normalisation de la microflore intestinale, à la prévention de la dysbiose dans le contexte de l'utilisation prolongée de médicaments antibactériens.

En outre, des expériences sur des rats ont prouvé l'effet laxatif du puer. La boisson aide à se détendre et à améliorer la perméabilité intestinale, stimule sa vidange rapide.

7 aliments les plus nocifs pour votre intestin

Il existe un nombre colossal de substances dont l'utilisation peut nuire à l'état de diverses parties du tractus gastro-intestinal. Les plus «dangereux» sont discutés ci-dessous:

  1. Sucre. La consommation fréquente d'aliments sucrés augmente le risque de maladie de Crohn et de colite ulcéreuse. Il est recommandé d'abandonner les boissons gazeuses sucrées, les bonbons et les gâteaux, de limiter les produits de boulangerie riches.
  2. Plats épicés (épices). Contribue à l'irritation de la membrane muqueuse de l'estomac, du duodénum et de l'intestin grêle supérieur, ce qui provoque l'apparition de complications infectieuses et inflammatoires et une discoordination de l'activité motrice.
  3. Légumineuses (haricots, pois). Ils provoquent une augmentation de la fermentation et de la formation de gaz dans les intestins, ainsi qu'un certain nombre de troubles dyspeptiques (douleur dans la région épigastrique, brûlures d'estomac). Pour réduire les propriétés nocives, faites tremper les haricots pendant plusieurs heures avant la cuisson..
  4. Aliments frits et viandes grasses. Ils sont extrêmement difficiles à digérer dans les intestins. Avec un excès de cette catégorie d'aliments dans l'alimentation, la constipation se développe, la résistance de la membrane muqueuse diminue par rapport aux représentants de la flore bactérienne.
  5. Conservateurs, édulcorants, arômes. Des substances similaires se trouvent dans la plupart des boissons gazeuses, des bonbons et des gâteaux. Ils irritent les muqueuses de toutes les parties du tractus gastro-intestinal, perturbent l'absorption adéquate des nutriments précieux et augmentent le risque de transformations cellulaires malignes.
  6. Sel. Il provoque une absorption altérée des ions dans l'intestin, augmente le nombre d'organismes pathogènes. Vous devez respecter un besoin quotidien en sel de 3 g.
  7. Boissons alcoolisées. Ils provoquent la destruction des cellules épithéliales des muqueuses, perturbent l'absorption d'un grand nombre de vitamines.

11 autres conseils pour la santé gastro-intestinale

Pour maintenir l'intégrité fonctionnelle et anatomique du tractus gastro-intestinal, tout un ensemble de règles doit être observé:

  1. Évitez les irritations mécaniques et chimiques du tube digestif. Il n'est pas recommandé d'utiliser des aliments trop chauds ou trop froids. La priorité doit être donnée à l'ébullition, au ragoût, à la cuisson ou à la friture sans croûte grossière (pas de panure).
  2. Respect de la composition qualitative et quantitative des aliments. La norme quotidienne de protéines est de 90-100 g (60% devraient être d'origine animale), de graisses - 90-100 g (25% - végétales), de glucides - 400-420 g. Valeur énergétique - environ 2 900 kilocalories par jour. Il est recommandé de privilégier les produits diététiques et enveloppants.
  3. Nourriture fractionnée. La fréquence des repas est de 4 à 6 fois par jour, à parts égales. Cela contribue au travail bien coordonné des intestins, à la prévention de la «surcharge».
  4. Ajout de fruits et légumes frais sans traitement thermique. Cela augmentera la teneur en vitamines et fournira au corps des fibres, qui se trouvent en grande quantité dans ces aliments..
  5. Inclusion obligatoire des probiotiques ou des prébiotiques. Les besoins quotidiens sont de 200 g. Ils sont essentiels pour une motricité adéquate et le déroulement de la digestion des aliments..
  6. Refus de produits nocifs. Les substances pointues, ainsi que les composants contenant des colorants, des conservateurs et des édulcorants doivent être interdits..
  7. Arrêter de fumer. La fumée de tabac contribue au développement de la gastrite, de l'entérite, du cancer du rectum, de l'estomac, du foie et du pancréas. Le tabagisme systématique perturbe la motilité de toutes les parties du tube digestif, ce qui se manifeste par une constipation chronique ou une tendance à la diarrhée.
  8. Élimination de la surcharge physique et mentale. Tout stress contribue au développement de l'ulcère gastrique et de l'ulcère duodénal, la formation de la constipation. Il est recommandé de pratiquer plus souvent la méditation ou le yoga. Il est également important d'avoir des passe-temps et de socialiser avec des amis pour améliorer le contexte émotionnel..
  9. Utilisation contrôlée des médicaments. De nombreux médicaments peuvent affecter le fonctionnement du système gastro-intestinal. Par exemple, les analgésiques non stéroïdiens provoquent un processus ulcéreux, les antibiotiques contribuent au développement de la dysbiose. Par conséquent, l'approche du traitement des pathologies extra-intestinales doit être compétente.
  10. Long sommeil. Les médecins vous conseillent de vous reposer au moins 7 à 9 heures par jour. La privation de sommeil réduit l'immunité, augmente l'incidence et la gravité des maladies inflammatoires de l'intestin.
  11. Activité physique régulière. Des exercices systématiques réalisables normalisent le travail des muscles lisses du système digestif, sont un moyen efficace de prévenir la constipation. Il est préférable de combiner le sport avec des promenades au grand air (forêts de conifères, parcs).

Vous devez également combiner le traitement prescrit par le médecin avec la correction du régime, en fonction du type d'écart (après consultation):

Option de rejetProduits recommandés pour restaurer l'activité fonctionnelle
DysbactérioseProduits laitiers fermentés, légumes, fruits.
Constipation (absence de selles pendant 3 jours ou plus)Pruneaux, abricots secs, betteraves, carottes, prunes, oignons.
FlatulenceKakis, yaourts et kéfir.
Processus ulcéreuxHuile végétale, huile de poisson, chou, fromage cottage, viande bouillie

Conclusion

Ainsi, il est possible de maintenir la santé intestinale et d'assurer la prévention de diverses maladies (de la dysbiose banale au cancer) grâce à des ajustements alimentaires et de mode de vie. Il est également nécessaire de consulter un médecin si des irrégularités dans le fonctionnement du système digestif sont détectées..

Régime alimentaire pour intestin irritable avec syndrome douloureux: un menu pour le traitement

Le syndrome du côlon irritable (SCI) est compris comme un trouble fonctionnel, qui s'accompagne de flatulences, de constipation ou de diarrhée et d'inconfort. Un autre signe caractéristique de l'intestin irritable est le syndrome de la douleur. Le traitement d'une telle pathologie comprend nécessairement un régime alimentaire visant à améliorer la digestion..

Comment manger pour le syndrome du côlon irritable

La plupart des patients souffrant d'intestin irritable souffrent du syndrome de coliques douloureux. Avec cette pathologie, la table de traitement n ° 3 est recommandée. Il est indiqué pour tous les patients atteints de maladies chroniques du tractus gastro-intestinal et des voies biliaires. En outre, un tel régime est utile pour la constipation et les hémorroïdes..

Dans le cas du syndrome douloureux dans le contexte du SCI, le tableau numéro 3 aide à réduire les processus de putréfaction dans les intestins. Les principes de base d'un tel régime:

  • faites attention au beurre et aux huiles végétales;
  • manger des plats de viande et de poisson;
  • il n'y a que des œufs durs;
  • manger des aliments froids, exclure complètement les plats chauds;
  • pour les selles douloureuses, mangez des légumes en purée ou bouillis, de la viande - finement hachée et bouillie;
  • en présence de flatulences, abandonnez la pastèque, le chou, les pommes de terre, les raisins, le pain et le lait;
  • pour améliorer la perméabilité intestinale, utilisez des betteraves, des carottes, des pruneaux.

Le régime alimentaire pour le syndrome du côlon irritable consiste à manger jusqu'à 6 fois par jour, mais en petites portions. Avec la diarrhée, faites attention à la fixation des aliments, tels que:

  • thé ou café fort;
  • craquelins;
  • cacao;
  • bouillon d'avoine;
  • fromage cottage en purée;
  • bouillon de myrtille.

Les repas doivent être réguliers. Vous ne pouvez pas faire de laissez-passer, même au travail. Pour manger régulièrement, il vaut la peine d'emporter des contenants alimentaires avec vous. Un réveil vous aidera à ne pas manquer votre heure de collation. Quelques principes supplémentaires du régime alimentaire pour le syndrome de la douleur dans le contexte du SCI:

  • Respectez un intervalle de 3 heures entre les repas.
  • Mangez au plus tard 3 heures avant le coucher.
  • Dîner avec des aliments légers, sinon une indigestion et une lourdeur dans l'abdomen se produiront, ce qui ne fera qu'augmenter les symptômes pathologiques.
  • Consommez au moins 1,5 à 2 litres d'eau propre par jour.
  • Enregistrez vos repas dans un journal alimentaire pour suivre les aliments qui aggravent le syndrome du côlon irritable.

Que pouvez-vous manger

Les aliments pour le syndrome du côlon irritable comprennent une longue liste d'aliments autorisés. Le régime alimentaire dans le cas d'une telle pathologie n'est pas strict. La nutrition pour le SCI doit être équilibrée et complète. Pour ce faire, il est recommandé d'activer les éléments suivants dans le menu:

  • bouillons de poisson, de légumes et faibles en gras;
  • soupes diététiques à base de bouillons avec légumes et céréales autorisés;
  • chou-fleur cuit et bouilli, courgettes, carottes, pommes de terre;
  • sarrasin, orge perlé et gruau de blé à la fois sous forme de céréales sur l'eau et sous forme d'accompagnement friable;
  • pommes cuites;
  • croûtons de pain blanc;
  • lait cuit fermenté, kéfir, fromage cottage, yogourt naturel (avec un faible pourcentage de matières grasses);
  • beurre (il est utile d'ajouter aux céréales);
  • omelette ou œufs durs;
  • gelée;
  • thé vert et noir;
  • bouillon d'églantier;
  • jus de fruits fraîchement pressés dilués;
  • pommes, poires sans pelure;
  • fraises et framboises (jusqu'à 200 g);
  • côtelettes ou ragoûts de légumes;
  • pain de blé séché ou rassis;
  • marmelade de fruits, miel, confiture, guimauves;
  • boulettes de viande ou viande hachée roulée (peuvent être ajoutées aux soupes).

Que ne pas manger avec le syndrome du côlon irritable

Manger avec un intestin irritable exclut complètement les plats qui stimulent la sécrétion, car cela provoque une augmentation des flatulences et des douleurs dans l'intestin irritable. Ainsi, le régime interdit l'utilisation des aliments suivants:

  • bouillons de viande ou de poisson forts et gras;
  • plats épicés;
  • viandes et volailles grasses;
  • sauces chaudes;
  • huile de cuisson;
  • orge perlé, orge, maïs, semoule, gruau de blé;
  • Chocolat;
  • crème glacée;
  • Gâteaux;
  • jus de chou et de raisin;
  • boissons gazeuses aux fruits;
  • boissons froides;
  • les légumes contenant des huiles essentielles irritantes, notamment l'ail, le radis, l'oignon, les épinards, le céleri, le radis;
  • viandes fumées;
  • les aliments qui améliorent la fermentation intestinale, tels que les légumineuses, le kvas, les produits de boulangerie frais, le pain de seigle, la farine complète, l'eau gazeuse;
  • raifort, poivre, moutarde;
  • nourriture en boîte;
  • cornouiller, coing;
  • œufs au plat;
  • de l'alcool.

Régime alimentaire pour le syndrome du côlon irritable

La nourriture pour le syndrome du côlon irritable doit être équilibrée et douce. Les aliments frits, marinés, épicés, sucrés et salés sont exclus.

Le syndrome du côlon irritable (SCI) a été reconnu comme une maladie et introduit dans le MBC en 1992. En gastro-entérologie, il est considéré comme équivalent à des pathologies gastro-intestinales courantes telles que la dyskinésie ou la colite. La maladie est caractérisée par des modifications anormales des muqueuses du petit et du gros intestin avec des symptômes bénins. La définition du SCI n'est faite que par un diagnostic différentiel - l'exclusion progressive des maladies plus graves du tractus gastro-intestinal.

Photo: pathdoc / Shutterstock.com

IBS avec syndrome de la douleur: causes et symptômes

L'émergence du syndrome est facilitée, tout d'abord, par des troubles de l'alimentation: repas irréguliers, restauration rapide, absence de plats liquides chauds dans l'alimentation. Le stress, la fatigue chronique, les infections intestinales aiguës sont également des déclencheurs de l'état pathologique. Les symptômes du SCI sont prononcés: la diarrhée alterne avec la constipation, les flatulences, les ballonnements, les coliques dans l'estomac. Dans les cas avancés, des troubles nerveux se développent, des taches apparaissent, le poids diminue fortement, la condition s'accompagne d'un syndrome douloureux.

Avec le syndrome du côlon irritable avec douleur, une personne éprouve moins de souffrance physique que sociale. Une personne malade est obligée de mener une vie isolée. Par conséquent, la condition nécessite une correction et un traitement rapides. La thérapie consiste en une nutrition thérapeutique: lors d'une exacerbation, le régime n ° 4 est prescrit, après élimination des symptômes, le tableau n ° 4b ou 4c est présenté, en période de rééducation (14 jours), le tableau n ° 3.

Syndrome du côlon irritable: régime et nutrition

Les tableaux de traitement présentés pour le SCI sont pleinement conformes aux principes d'une alimentation saine. Les régimes excluent temporairement du régime tous les aliments qui peuvent endommager les muqueuses faibles du tractus gastro-intestinal. Le menu est choisi individuellement par le médecin traitant. Le traitement se déroule en trois étapes, en utilisant 4 types de régimes.

Nourriture saineLes indicationsCaractéristiques généralesTerme de régime
Numéro 4Colite, dyskinésie, SCI lors d'une exacerbation.Un régime strict avec limitation des irritants mécaniques et chimiques, à l'exclusion des aliments favorisant la croissance de bactéries putréfactives dans les intestins.5-7 jours
N ° 4bInfections intestinales aiguës pendant la réduction des symptômes.Un régime avec des restrictions modérées. Contrairement au tableau numéro 4, il est considéré comme plein - le contenu normal de BJU. Élimine les aliments qui stimulent la sécrétion intestinale.Une utilisation à long terme est possible (jusqu'à 4 semaines)
N ° 4cMaladies aiguës et chroniques du tractus gastro-intestinal pendant la période de récupération.Le tableau est identique au régime n ° 4b, à l'exception de la manière dont l'aliment est transformé. La nourriture non moulue est autorisée.Jusqu'à 4 semaines, comme indiqué par le médecin traitant
Numéro 3Il est prescrit lors de la rémission du syndrome du côlon irritable, pour prévenir le développement de la constipation chronique.Une alimentation complète en termes de caractéristiques nutritionnelles. Comprend des produits visant à stimuler la motilité intestinale.14-21 jours

Les principaux principes du traitement de l'intestin irritable sont un régime strict avec des périodes limitées et un repas fractionné. Les tables de traitement sont monotones, faibles en calories, contiennent peu de vitamines et pour la plupart insipides, malgré le grand nombre de recettes. Un régime alimentaire hors AMM à long terme peut causer des dommages irréparables à la santé.

Régime alimentaire pour le syndrome du côlon irritable: caractéristiques

Chacune des tables de traitement a ses propres indications et objectifs. Mais les principes des régimes alimentaires pour les maladies intestinales sont identiques: stimuler le fonctionnement naturel du tractus gastro-intestinal, sans prendre de médicaments lourds, qui ont de nombreux effets secondaires. Par conséquent, l'autocorrection de la nutrition avec le syndrome du côlon irritable est inacceptable..

Le tableau fournit une liste indicative des produits autorisés / interdits. La liste peut varier en fonction du numéro de la table de traitement.

VueProduits autorisésAliments interdits
ViandeDinde, veau, filet de poulet, lapinPorc, saindoux, boeuf gras
Un poissonMorue, goberge, merlu, froid, sandreSaumon, poisson-chat, hareng, maquereau, ivasi
Des céréalesSemoule de riz au sarrasin PerlovkaOrge Blé Maïs Toutes légumineuses
PâtesPetits vermicellesGrandes pâtes de pâtes
Des légumesCarotte Tomate Concombrechou blanc
Produits laitiersŒufs (2 par jour) Fromage cottage fait maison au kéfir et acidophilusFromages à pâte dure au lait entier
Des fruitsFruits secs, pommes, poires, agrumes avec soinRaisins, bananes, melon, pastèque, fraise, etc..
dessertsmarmelade, gelée, guimauve, mielChocolat, gâteaux à la crème, pâtisseries, caramel, etc..
Les graissesBeurre (jusqu'à 50 grammes par jour), huile végétale (jusqu'à 60 ml par jour)Tout type autre que les graisses autorisées

Menu diététique n ° 4 pour 5 repas:

  • Escalopes de poulet ou de dinde (120 g), bouillie de riz visqueux cuit à la vapeur (150 g), thé infusé modérément (250 ml).
  • Fromage cottage maison (100 g).
  • Soupe au bouillon maigre, 1 omelette aux œufs au bain de vapeur,.
  • Croûtons de blé (50 g), thé faible (250 ml).
  • Boulettes de poulet bouilli (120 g), bouillie de semoule (150 g), compote d'églantier (250 ml).

Menu diététique du jour n ° 4b et 4c

  • Pouding au lait caillé à grains fins 1% (100 g), bouillie de riz visqueux au lait (150 g), thé non sucré (250 ml).
  • Omelette de 2 protéines à la viande bouillie (veau, dinde ou poulet), cuite au four.
  • Soupe aux boulettes de viande maigre, escalopes cuites à la vapeur avec nouilles (120 g), gelée de poire (100 g).
  • Croûtons de pain blanc (50 g), compote d'églantier (250 ml).
  • Poisson bouilli (morue, sandre) (120 g), pouding au riz caillé (100 g), pommes au four (1 pc).
Photo: marco mayer / Shutterstock.com

Menu diététique numéro 3 pour un jour

  • Salade de betteraves bouillies, carottes et pommes assaisonnées d'huile d'olive (100 g), poisson vapeur aux légumes (130 g), compote de pommes avec édulcorant (250 ml).
  • Betteraves bouillies à l'huile d'olive ou carottes fraîches râpées assaisonnées de sucre et yogourt nature (100 g), jus de poires ou de pommes douces fraîchement pressé (200 ml).
  • Soupe végétarienne (brocoli ou chou-fleur, carottes, pommes de terre, pois frais), viande bouillie avec légumes cuits sans huile, thé.
  • Pruneaux, raisins secs, abricots secs (100 g), thé non sucré (250 ml).
  • Sarrasin en vrac au beurre (150 g), boulettes de poulet (125 g), kéfir (200 ml).
Photo: JK13 / Shutterstock.com

Pour traiter efficacement le syndrome du côlon irritable, le régime ne doit pas être associé à des laxatifs et des lavements. Dans de tels cas, le résultat thérapeutique des tableaux sera réduit à zéro. En outre, de nombreuses études ont montré que les ajustements alimentaires sont le seul moyen sûr de prévenir le développement de la constipation chronique et de se débarrasser du SCI pour toujours..

Régime intestinal FODMAP

Pourquoi le régime Fodmap est-il prescrit pour le syndrome du côlon irritable (SCI) et quelles sont ses principales dispositions?

Qu'est-ce que le syndrome du côlon irritable?

Des millions de personnes dans le monde souffrent de symptômes douloureux du SCI. Ce sont des ballonnements et des douleurs intestinales, des nausées, de la constipation et de la diarrhée, une diminution des performances et de l'activité, une détérioration de l'humeur et une fatigue constante. Beaucoup vivent avec de telles plaintes pendant de nombreuses années, après avoir essayé une grande variété de méthodes de traitement pendant cette période sans succès..

Pour être juste, il convient de noter que dans tous les cas, le diagnostic du syndrome du côlon irritable n'est pas correct. Parfois, sous le couvert du SCI, la maladie de Crohn, la colite ulcéreuse, la dysenterie chronique, les helminthiases, la maladie cœliaque, l'endométriose et les tumeurs peuvent être cachées..
Par conséquent, lorsqu'il y a des plaintes de fonction intestinale incorrecte, un examen approfondi est nécessaire avec des études de laboratoire et instrumentales prescrites par un gastro-entérologue..

Si d'autres maladies sont exclues et qu'il existe effectivement un syndrome du côlon irritable, il est important de choisir correctement la méthode de traitement la plus efficace. Le plus souvent, il est nécessaire de prescrire des probiotiques qui normalisent la microflore intestinale, une bonne nutrition à l'exclusion des produits irritants du tractus gastro-intestinal - régime FODMAP, ainsi que la lutte contre le stress par l'hypnose, la visualisation, l'auto-entraînement et la méditation.

Qu'est-ce que FODMAP?

Les nutritionnistes australiens P.R. Gibson et S.J. Shepherd a découvert qu'il existe une liste spécifique d'aliments qui provoquent le développement du syndrome du côlon irritable. Ces produits contiennent des glucides mal absorbés (oligosaccharides, disaccharides, monosaccharides et polyols), qui provoquent le développement de processus de fermentation dans l'intestin et entraînent finalement des douleurs, une augmentation de la production de gaz, de la diarrhée ou de la constipation.

FODMAP est une abréviation pour ces substances fermentescibles (oligo-, di- et monosaccharides et polyols fermentescibles). Un régime spécial pour le syndrome du côlon irritable a également été développé, impliquant l'utilisation de produits à faible teneur en substances alimentaires..

Oligosaccharides alimentaires

  • fructanes, présents dans les céréales (blé, seigle) et certains légumes (oignons, ail, brocoli, chou et choux de Bruxelles)
  • galactanes, qui sont présents en quantités accrues dans les légumineuses (soja, haricots, lentilles).

Disaccharides

Les disaccharides comprennent le lactose, un sucre du lait présent dans presque tous les produits laitiers. La capacité à digérer le lactose (pour cela, le corps produit l'enzyme lactase) et, par conséquent, l'intolérance aux produits laitiers est différente pour tout le monde et cela dépend de la prédisposition génétique, de la région de résidence (par exemple, chez les habitants de l'Asie du Sud-Est, l'intolérance au lait est notée dans presque 100% des cas), de l'âge facteurs humains et autres.

Mais voici ce qui est intéressant: l'ajout de sucre aux produits laitiers améliore l'absorption du lactose, même chez ceux qui sont intolérants. Alors parfois les Chinois, les Vietnamiens et les Philippins peuvent s'offrir une glace sucrée ou du lait concentré...

Les monosaccharides

Les monosaccharides comprennent le fructose, qui se trouve dans les fruits et les jus de fruits, le miel et le sirop de maïs. Les intestins d'une personne en bonne santé ne peuvent pas traiter plus de 25 grammes de fructose par repas. En présence de problèmes gastro-intestinaux, même de petites quantités de fructose pénétrant dans le corps entraînent des douleurs, une augmentation de la production de gaz et d'autres symptômes du SCI. Cela se produit parce que l'enzyme qui décompose le fructose n'est pas suffisante dans le corps et que les bactéries intestinales sont obligées de faire face au traitement de l'excès de monosaccharide, qui s'accompagne d'une libération accrue d'hydrogène, de méthane et d'autres substances toxiques.

Polyols

Les polyols comprennent les alcools de sucre qui sont souvent utilisés comme édulcorants et substituts du sucre dans l'industrie alimentaire. Ce sont le sorbitol, le mannitol, le xylitol et le maltitol, que l'on trouve par exemple dans les chewing-gums sans sucre et certains types de bonbons..

Quels aliments il est recommandé d'exclure du régime alimentaire pour l'ISF?

  • Lait entier (vache, chèvre), fromage cottage et fromages à pâte molle, yogourt, crème sure
  • Produits à base de farine de blé et de seigle (pain de blé et de seigle, pâtes)
  • Fruits mûrs (pommes et poires, pêches et nectarines, abricots et prunes, kakis et mangues) et baies (framboises et mûres), jus de fruits concentrés, fruits secs (pruneaux, raisins secs, dattes, abricots secs, figues), pastèque, miel et sirop de maïs
  • Légumes et légumineuses - oignons et ail, asperges et artichauts, soja, haricots et lentilles, divers types de chou (chou blanc, choux de Bruxelles, brocoli), citrouille, poivrons et champignons
  • Produits de viande (saucisses, saucisses, jambon, pâtés, viande en conserve)
  • Graisses hydrogénées (margarines, pâtes à tartiner, etc.)

Ce que vous pouvez manger pour le syndrome du côlon irritable?

Ce sont, tout d'abord, des aliments à faible teneur en fodmap que vous pouvez manger avec du TFR:

  • Gruau d'avoine, de riz et de sarrasin
  • Viande maigre (veau, poulet, dinde, lapin)
  • Œufs, poisson faible en gras cuit ou bouilli
  • Huile végétale (olive, arachide, colza), petites quantités de beurre
  • Petites quantités de fromages à pâte dure et fondue
  • Pommes de terre et courgettes, tomates et concombres, carottes et céleri, haricots verts et aubergines, chou chinois et navets
  • Myrtilles et cassis, bananes et agrumes, canneberges, kiwi, arachides, noix et pignons de pin
  • Thé vert, jus de fruits mûrs (cassis, myrtille, framboise, fraise), quelques jus de fruits et légumes.

Le régime alimentaire pour le syndrome du côlon irritable différera légèrement selon la prévalence de la diarrhée ou de la constipation. Détails - ci-dessous.

Régime FODMAP pour la diarrhée

Si le syndrome du côlon irritable semble être supérieur à la diarrhée (diarrhée), les aliments suivants sont autorisés:

  • Pains et farines à base de farine sans gluten, d'avoine, de riz et de maïs
  • Viande maigre et volaille (boeuf, poulet, dinde, lapin)
  • Beurre, olive, cacahuète, beurre de noix
  • Poisson maigre, bouilli dans l'eau ou cuit à la vapeur
  • Œufs durs et sous forme d'omelette (sur eau)
  • Lait sans lactose (riz, soja, amande, noix de coco, avoine), fromages à pâte dure (parmesan, cheddar, suisse et transformé)
  • Sarrasin, riz. flocons d'avoine, millet
  • Soupes avec ajout de céréales (sarrasin, riz, flocons d'avoine), ainsi que des légumes autorisés (voir ci-dessous)
  • Légumes - carottes, pommes de terre, courgettes, citrouille, tomates, concombres, poivrons, haricots verts, céleri, maïs, panais, aubergines, épinards, laitue, oignons verts, chou chinois, navets
  • Fruits, baies, bonbons, noix - cassis, myrtilles, bananes, fraises, framboises, kiwi, agrumes, raisins mûrs, canneberges, melons, noix. pin et amandes, graines de citrouille, graines de sésame, arachides. ananas, sucre, glucose
  • Condiments et herbes - basilic. gingembre, coriandre, menthe, persil. romarin, thym, origan, poivre, sel, vinaigre, sauce soja
  • Boissons - jus de myrtille, jus de cassis, jus de grenade, thé vert

Régime intestinal irritable avec constipation

Aliments autorisés pour le syndrome du côlon irritable accompagné de constipation:

  • Pain d'avoine et de riz. farine de maïs, son d'avoine
  • Viande maigre et volaille, cuites au four ou bouillies
  • Beurre et huiles végétales (olive, cacahuète)
  • Poissons de rivière et de mer de toutes variétés
  • Oeufs brouillés
  • Lait sans lactose (à base de riz, soja, amandes, noix de coco, farine d'avoine), fromages affinés à pâte dure, kéfir, yogourt
  • Sarrasin non moulu, riz brun (brun), flocons d'avoine, millet
  • Soupes de légumes à partir de légumes autorisés, soupes de céréales (sarrasin), soupe de poisson
  • Légumes - citrouille, pommes de terre, courgettes, carottes, poivrons, chou chinois, olives, tomates mûres, maïs, haricots verts, concombres, aubergines, rutabagas, navets, céleri, épinards
  • Fruits, plats sucrés, noix, graines - bananes, framboises, fraises, kiwi, raisins, agrumes, melon, canneberges, ananas, rhubarbe, noix et graines de citrouille, graines de sésame, sucre, glucose
  • Épices, herbes - basilic, gingembre, coriandre, marjolaine, persil. romarin, menthe, thym, origan, poivre, sel, vinaigre, sauce soja
  • Boissons - jus de tomate, jus de carotte, jus de banane, thé vert faible, eau en quantité d'environ 1,5 à 2 litres par jour

La pratique montre qu'un régime qui exclut les aliments riches en substances FODMAP du régime alimentaire dans de nombreux cas facilite considérablement le bien-être dans le syndrome du côlon irritable..

Quels aliments ne peuvent pas être consommés avec un intestin irritable

Les dysfonctionnements des organes du tractus gastro-intestinal provoquent une gêne et une gêne. Le syndrome du côlon irritable est une maladie qui affecte jusqu'à 20% de la population adulte dans le monde. La principale raison de ce phénomène est considérée comme un stress psycho-émotionnel..

Le régime alimentaire pour le syndrome du côlon irritable avec constipation et autres symptômes désagréables est une composante obligatoire du traitement général.

IBS: caractéristiques générales

Syndrome du côlon irritable (SCI) - anomalies du système digestif qui ne sont pas associées à des processus inflammatoires, à une invasion helminthique ou au développement d'un processus tumoral. La condition provoque des crampes, de la constipation, une indigestion, des flatulences.

Une telle déviation se produit à la suite de troubles psychologiques, de stress, représentant une sorte de réaction du corps aux stimuli.

Le SCI est généralement observé chez les personnes en âge de travailler (25 à 40 ans), bien que la probabilité de son développement chez les enfants et les adolescents ne soit pas exclue. Chez la femme, l'écart est observé deux fois plus souvent que chez le sexe fort.

Remarque! Avec cette violation, les changements dans la consistance ou la composition des matières fécales ne sont pas observés. IBS ne présente pas de danger pour la santé et la vie et ne provoque pas de changements pathologiques dans la structure de l'intestin, mais ne provoque qu'une gêne dans l'abdomen.

Facteurs provocateurs

Le syndrome du côlon irritable résulte des facteurs suivants:

  • troubles psychologiques (dépression, troubles de stress, crises de panique). La relation entre les troubles psycho-émotionnels et l'inconfort dans l'estomac n'a pas été clarifiée;
  • l'utilisation de certains aliments et boissons (aliments gras, féculents, boissons contenant de la caféine ou de l'alcool, chocolat), manque de fibres alimentaires;
  • suralimentation, à la suite de quoi les organes du tube digestif sont étirés;
  • violation de la conduction du signal du cerveau à l'intestin;
  • ralentissement ou accélération de la motilité intestinale;
  • croissance accélérée des bactéries dans l'intestin grêle;
  • prédisposition génétique.

Attention! IBS peut être déclenché par l'un des facteurs ci-dessus ou par une combinaison de plusieurs d'entre eux..

Que pouvez-vous manger avec le syndrome du côlon irritable

Les aliments pour le syndrome du côlon irritable avec douleur, troubles des selles et flatulences doivent être clairement organisés. Le respect d'un régime alimentaire spécial peut réduire les manifestations désagréables.

Ce qui devrait être jeté?

Pour réduire les manifestations du SCI, vous devez complètement abandonner:

  • épices, assaisonnements;
  • tout type de nourriture frite;
  • produits semi-finis, restauration rapide, conserves;
  • bouillons gras;
  • viandes fumées;
  • fruits et légumes frais et non transformés;
  • saucisses;
  • produits à base de beurre et de pâte feuilletée;
  • Chocolat;
  • pain frais;
  • lait non bouilli.

La nutrition du syndrome du côlon irritable dépend du fait que le patient souffre de maux d'estomac, de constipation ou de ballonnements..

Exemple de menu

Pour ceux qui souffrent du SCI, le régime alimentaire quotidien peut ressembler à ceci:

  • petit-déjeuner: bouillie d'avoine dans de l'eau ou une omelette à la vapeur (elle peut être remplacée par un œuf à la coque), une tranche de fromage faible en gras, du thé vert au miel;
  • déjeuner: soupe de légumes dans de l'eau ou bouillon de poulet faible en gras (secondaire), poitrine de poulet cuite ou bouillie, compote;
  • dîner: ragoût de légumes, poisson bouilli faible en gras, gelée de fruits.

Entre les repas principaux, vous pouvez manger des pommes au four, boire du yaourt nature, du kéfir, du thé vert.

Menu pour IBS avec diarrhée

Un régime alimentaire pour le syndrome du côlon irritable avec diarrhée aide à renforcer les selles. Il faut exclure du régime les aliments qui provoquent la fermentation des débris alimentaires dans l'estomac et leur pourriture.

Il est permis de manger plusieurs œufs par jour (sous forme bouillie), du pain séché, des soupes de légumes sur l'eau, du fromage cottage, des yaourts, des flocons d'avoine et des céréales de riz.

Vous ne devez pas manger de viande et de poisson gras, de chou, de pommes, de lait, d'aliments frits, de viandes fumées, de légumes crus.

Les graisses animales peuvent également aggraver le SCI en exerçant une pression supplémentaire sur l'intestin..

Régime alimentaire pour IBS avec constipation

Le régime alimentaire pour IBS avec constipation et flatulences prévoit un régime spécial. Recommandé de manger:

  • les huiles végétales;
  • œufs durs";
  • Les aliments riches en fibres, qui aident à nettoyer les intestins. Ce composé se trouve dans les pains à grains entiers, les fruits et légumes et une variété de plats de céréales;
  • bouillie de sarrasin, d'orge et d'orge perlé;
  • mon chéri;
  • produits laitiers fermentés (lait cuit fermenté, yogourt, kéfir);
  • variétés de viande et de poisson faibles en gras, ainsi que leurs plats.

Remarque! Pour la constipation accompagnant le SCI, vous devez manger des aliments chauds ou froids. Pas de plats chauds.

Avec la constipation, vous ne pouvez pas manger du chocolat, des produits de pâtisserie, ni boire de la gelée, du café et du thé forts, du cacao.

En cas de constipation prolongée, il est recommandé de manger des plats de légumes sous forme de purée et des plats de viande - en morceaux.

Manger pour IBS avec flatulences

Les flatulences sont généralement accompagnées de diarrhée. Dans cette condition, les plats qui irritent les muqueuses de l'estomac et provoquent la formation de gaz doivent être exclus de l'alimentation..

Un régime pour le syndrome du côlon irritable avec flatulences nécessite d'abandonner les oignons, l'ail, les légumineuses, les aliments cuits avec l'ajout d'une grande quantité de graisse, le chou blanc.

Il est interdit de boire des boissons fortement gazeuses, du café et du thé.

Les aliments et plats suivants sont autorisés:

  • soupes de légumes;
  • bouillons de viande faibles;
  • divers plats d'accompagnement de céréales qui doivent être cuits dans l'eau. Vous pouvez y ajouter un peu de beurre ou de fruits secs;
  • viande maigre. Vous pouvez en faire cuire des plats bouillis et cuits au four;
  • pastèque;
  • poisson de mer;
  • citrouille;
  • concombres;
  • bananes;
  • melon;
  • laitue verte;
  • poivron.

Il ne faut pas manger beaucoup: chaque repas est une petite portion qui ne vous permettra pas de trop manger et vous laissera un peu faim.

Découvrez quels aliments causent la constipation dans cet article..

IBS avec douleur

Un régime pour le côlon irritable avec syndrome douloureux est un régime organisé qui implique le rejet de tous les aliments qui contribuent à l'augmentation de la production de gaz dans les organes digestifs. La douleur IBS est causée par un étirement des intestins, vous devez donc éviter les aliments qui exercent une pression importante sur ses parois.

Il est important de considérer que les types d'aliments suivants ne peuvent pas être consommés avec le syndrome du côlon irritable avec une douleur intense:

  • la viande grasse, le poisson ainsi que les graisses animales;
  • légumes marinés;
  • épices, saveurs épicées;
  • lait entier;
  • viandes fumées.

En cas de douleur intense, les aliments chauds doivent être évités: ils doivent être à température ambiante.

Remarque! Si vous ressentez un inconfort régulier dans l'estomac, vous devriez consulter un gastro-entérologue spécialisé.

Conclusion

Le syndrome du côlon irritable nécessite non seulement un traitement spécifique, mais également un régime.

Une alimentation bien construite vous permet de soulager la douleur et l'inconfort, manifestations des troubles des selles. Le menu doit d'abord être convenu avec le médecin.

Le SCI se traduit par une défaillance de sa fonctionnalité et s'accompagne de douleurs abdominales, de constipation ou de diarrhée, de flatulences. La cause la plus fréquente de la maladie est appelée conditions stressantes, manque de fibres dans les aliments consommés, mauvaise nutrition, abus d'alcool. Chez la femme enceinte, il se manifeste en relation avec une modification de l'apport sanguin aux intestins et de la pression de l'utérus. Chez les nouveau-nés, des symptômes peuvent apparaître en raison d'anomalies neurales au cours du développement des organes. La méthode de traitement la plus efficace reconnue par les médecins est le respect d'un régime strict.

En fonction des causes du syndrome du côlon irritable, des mesures sont prises, notamment la correction de l'état émotionnel, la régulation de la microflore en cas de dysbiose, un traitement médicamenteux et un régime alimentaire spécial. Le principe est d'identifier et d'exclure les produits susceptibles de provoquer une rechute. Il est correct de manger des aliments qui n'irritent pas les muqueuses. Le spécialiste prescrit un régime alimentaire individuel pour chaque patient, en tenant compte des symptômes, du diagnostic, de la tolérance alimentaire.

Aliments autorisés et interdits

Un facteur commun à tous les cas est l'exclusion de l'alimentation des aliments qui peuvent nuire à l'organisme: fast-foods, sodas sucrés, viandes fumées, cornichons et produits de boulangerie. Certaines restrictions permettent de réduire la charge sur l'orgue. Les règles pour l'élaboration d'un régime pour le syndrome du côlon irritable et la dysbiose sont dans la teneur correcte de tous les nutriments:

1. La composition des protéines - 100 (dont la moitié sont des animaux), 150 graisses (50% végétales), 450% de glucides, en tenant compte du contenu calorique d'environ 3000 unités.

2. Pendant une période d'aggravation psychologique, le régime alimentaire ne doit pas être strict afin de ne pas provoquer une détérioration de l'état émotionnel.

3. Il est important de tenir compte de la taille, du poids et de l'activité.

4. En cas de diarrhée prolongée, ils passent à la nourriture râpée pour renforcer la fonction motrice.

5. La constipation implique l'utilisation d'aliments qui peuvent stimuler le corps.

6. La nourriture ne doit pas être abondante, les repas doivent être divisés en 4 à 6 approches par jour. Sur un estomac vide, ils boivent un verre d'eau fraîche et la nuit - une portion de kéfir.

Que manger avec la diarrhée?

Le régime pour IBS avec diarrhée implique le quatrième tableau, qui se transforme en deuxième et est similaire au régime pour le traitement de la dysbiose. Les aliments doivent aider à sécuriser les selles et à éliminer l'excès de liquide. Le principe de la nutrition est qu'il est nécessaire d'exclure les aliments qui favorisent la fermentation et la décomposition, stimulent les processus de sécrétion dans les organes digestifs.

  • Il est permis de manger des craquelins et du pain rassis, des soupes gluantes dans un bouillon maigre. La viande est consommée maigre, cuite au four ou cuite au bain-marie. Vous pouvez manger des produits à base de lait aigre: fromage cottage, yaourt, yaourts. Quant aux boissons, thé aux herbes, gelée, infusion d'églantier sont recommandés. Pour le dessert, choisissez des baies.
  • Le riz et les flocons d'avoine gardent les selles ensemble et préviennent d'autres diarrhées.
  • Les œufs sont une source de protéines, mais ils peuvent être consommés en petites quantités bouillis.

Pour la diarrhée, excluez les aliments suivants:

1. Ne mangez pas de lait frais, de poisson et de viande gras, d'aliments frits ou fumés. Le sucre et les produits de boulangerie sont interdits, ainsi que les pommes, le chou, l'alcool, la nicotine et la caféine.

2. Une bonne nutrition exclut les légumes crus contenant des fibres et les fruits qui accélèrent le péristaltisme..

3. Limitez la quantité de sel et éliminez les épices qui affectent le remplissage du liquide intestinal, fluidifiant les matières fécales.

4. Avec la diarrhée, les graisses animales n'ont pas le temps de digérer et de porter une charge.

5. L'indice de température des aliments varie de 15 à 50 °, ni supérieur ni inférieur. La nourriture doit être écrasée, sous forme de bouillie ou de purée. Avec IBS, vous devez mâcher lentement, prenez votre temps.

Régime quotidien approximatif: petit-déjeuner - tisane, bouillie d'avoine, pain grillé avec un œuf dur. Déjeuner - soupe de pommes de terre en purée, bouillie de riz avec une tranche de lapin cuit au four, gelée, croûtons. Collation de l'après-midi: yaourt avec biscuits biscuits, fromage cottage. Dîner: salade de concombre à l'huile, poisson de mer, baies. 3 heures avant le coucher: un verre de kéfir sans gras.

Ballonnements

Le SCI flatulent est souvent accompagné de diarrhée. Dans ce cas, toutes les légumineuses, les produits incompatibles sont retirés de l'alimentation. Le principe d'action est l'abolition de la nourriture, qui, lorsqu'elle pénètre dans les intestins, provoque un syndrome gazeux. Par conséquent, les légumes et la viande doivent être bouillis ou cuits au four. Vous pouvez utiliser:

1. Viande maigre, de préférence lapin ou volaille, veau. Il est préférable de choisir des poissons de variétés de mer, les œufs sont durs.

2. Bouillons légers, bouillie de sarrasin, gruau de riz, en tenant compte de la tolérance des céréales.

3. À partir de légumes: citrouille, carottes, courgettes, concombres, poivrons verts, laitue, panais.

4. Le régime à base de fruits comprend l'utilisation de baies, de kiwi, de citron, d'orange et de pamplemousse.

5. En ce qui concerne les produits laitiers, avec IBS, il est recommandé de manger des aliments sans lactose, des fromages à pâte dure.

6. Du sucré, vous ne pouvez que du miel ou du sirop d'érable.

Ce qui ne doit pas être mangé avec des flatulences:

  • Vache, chèvre, mouton, lait concentré, crème, crème glacée, kéfir, yaourt.
  • Toutes les légumineuses, produits à base de soja et noix grasses provoquent des flatulences..
  • Pommes, abricots, cerises, confitures et conserves.
  • Chou, champignons, asperges, betteraves.
  • Tous types de pâtisseries et gâteaux, toutes boissons gazeuses.

Exemple de menu. Petit déjeuner: bouillie de sarrasin, pain grillé au fromage, thé vert au citron. Déjeuner: soupe au céleri au bouillon de poulet, purée de carottes, filet de dinde, salade de légumes de saison, compote de poires. Collation de l'après-midi: œuf à la coque, pain grillé au beurre, kiwi, grenade. Dîner: casserole de légumes aux boulettes de poulet, jus d'orange. Avant le coucher: décoction d'herbes au miel.

La présence de symptômes tels que:
1. amertume dans la bouche, odeur putride;
2. troubles gastro-intestinaux fréquents, alternance de constipation et de diarrhée;
3. fatigabilité rapide, léthargie générale;
indiquent l'intoxication du corps par des parasites. Le traitement doit être commencé maintenant, sous forme d'helminthes vivant dans le tube digestif ou le système respiratoire.

Régime alimentaire pour la constipation

Les régimes pour la constipation causée par le SCI et la dysbiose doivent déclencher le mécanisme intestinal afin de ne pas lui nuire. Les manifestations chroniques de la maladie sont la raison de la nomination de la troisième table. Étant donné que les symptômes peuvent être accompagnés de douleur, la nourriture doit être hachée et de l'huile végétale ajoutée. Il est important de compléter le régime avec de la fibre de cellulose, ce qui améliore la motilité. Vous pouvez manger les aliments suivants:

1. Les fibres végétales pénètrent dans le corps avec des céréales de sarrasin, de millet et d'orge perlé, du pain de seigle et des produits de boulangerie avec son.

2. Le péristaltisme du petit et du gros intestin est renforcé par des légumes et des fruits crus, en particulier des pruneaux, qui peuvent être consommés en quantités illimitées.

3. Pour enrichir la microflore en micro-organismes bénéfiques, ils mangent des produits à base de lait aigre, de fromage cottage, de kéfir, de yaourts, de lait cuit fermenté..

4. Avec le syndrome du côlon irritable, la viande est indispensable, donc l'apport en protéines est un facteur important, mais il vaut mieux choisir la longe, sans graisse.

5. Les protéines et les acides gras fournissent au corps des œufs durs.

Il n'est pas recommandé d'utiliser:

  • Le café, le cacao et le chocolat retiennent les selles ensemble, stressant le système digestif et augmentant la production de bile.
  • Le chou, les pois et les haricots contribuent aux flatulences, ce qui aggrave la maladie..
  • La pâtisserie améliore les processus de fermentation, assurant le ramollissement des masses superficielles et le durcissement des masses inférieures, ce qui provoque un gonflement.
  • Les soupes visqueuses, le riz sont des plats lourds, ils doivent être exclus pour ne pas irriter les intestins.

Le menu qui est composé pour le syndrome du côlon irritable avec constipation consiste en une alimentation équilibrée et ne manque pas de nutriments. Petit déjeuner: bouillie de blé avec lait, pain et beurre, thé. Déjeuner: soupe d'orge perlée avec bouillon de bœuf, purée de pommes de terre, poisson bouilli, compote de prunes. Collation de l'après-midi: yaourt, biscuit ou biscuits de seigle, mélange de fruits. Dîner: poitrine de poulet avec ragoût de légumes, salade de concombre et tomate, compote de fruits secs. Avant de se coucher: un verre de kéfir.

Le syndrome du côlon irritable s'accompagne non seulement d'une perturbation du système digestif, mais il y a souvent une douleur qui doit être arrêtée en premier. Une approche thérapeutique globale comprend un régime obligatoire. Il est important de se rappeler que la constipation peut provoquer des flatulences, par conséquent, le choix du régime alimentaire doit être traité de manière responsable, en tenant compte de tous les facteurs et signes.

Beaucoup de scientifiques et de médecins ont réfléchi à la question: "Les patients atteints du syndrome du côlon irritable ont-ils besoin de l'aide d'un psychothérapeute?" Mais si vous regardez de l'autre côté, la maladie peut être traitée à domicile, sur la base des recommandations du médecin. Après tout, il s'agit d'une sorte de dysfonctionnement, au cours duquel de graves douleurs abdominales sont perturbées, cela se produit essentiellement après la vidange. En outre, la fréquence des voyages aux toilettes et la structure des matières fécales elle-même changent. Le régime alimentaire vous aidera-t-il avec le syndrome du côlon irritable avec flatulences, diarrhée ou diarrhée? Découvrons-le dans cet article.

Symptômes du syndrome

Douleur et inconfort dans l'abdomen, souvent le matin, et la douleur diminue légèrement après être allé aux toilettes.

Envie constante d'utiliser les toilettes, ce qui est très difficile à contrôler, lors de l'acte de défécation, le besoin de pousser.

Constipation sévère, selles moins souvent 4 fois par semaine.

Maux d'estomac, c'est-à-dire diarrhée plus de 2 fois par jour.

Diverses impuretés dans les matières fécales.

Ce qui ne devrait pas être avec ce syndrome?

Écoulement sanglant dans les selles.

Perte de poids active.

Douleur abdominale sévère la nuit.

Forte fièvre, hypertrophie significative des organes internes.

  • Changements dans la composition du sang, à savoir une augmentation du nombre de leucocytes.
  • Comme pour toute maladie, un diagnostic peut être posé lorsque certains symptômes potentiellement mortels ont été écartés. Dans le cas où vous trouvez un ou plusieurs signes en vous-même, vous devez exclure d'autres maladies graves en effectuant des tests et des examens, selon les résultats desquels le syndrome du côlon irritable sera confirmé. L'alimentation et la nutrition jouent ici un rôle important.

    Analyses requises

    Pour s'assurer qu'une personne est atteinte du syndrome du côlon irritable ou non, les tests suivants sont effectués:

    1. Numération globulaire complète.
    2. Faire un don de sang pour les électrolytes et la teneur en protéines.
    3. Examiner les matières fécales pour diverses infections, la présence de divers parasites.
    4. Examiner les matières fécales pour la dysbiose.
    5. L'immunogramme est effectué.
    6. Tests pour le niveau d'hormones thyroïdiennes.
    7. Faire de la FGDS et de l'échographie pelvienne.

    Bien sûr, vous devez passer de nombreux tests, mais tout cela est nécessaire et vital pour exclure les cancers, qui à notre époque sont assez courants et courants dans la population, par exemple, des maladies comme le lymphome, car ils sont très dangereux pour la vie humaine..

    Voyons comment un régime peut aider avec le syndrome du côlon irritable avec flatulences. À propos de ceci ci-dessous.

    Traitement du syndrome du côlon irritable

    Tout d'abord, il est conseillé de consulter un psychothérapeute, car il y a assez souvent des cas où une personne, après un choc nerveux ou un stress, observe de tels troubles. Et après avoir consulté un psychothérapeute et mené plusieurs cours de rééducation, l'état du patient s'améliore considérablement. Par exemple, des traitements tels que l'hypnose sont utilisés. En cas de besoin urgent, le médecin prescrit des pilules, une sorte d'antidépresseurs. Chaque situation nécessite une approche individuelle, prenant en compte l'état psycho-émotionnel d'une personne.

    Le régime de jour est la principale raison de l'aggravation de la situation, le mauvais régime de jour est l'éveil nocturne et le sommeil diurne. Le manque de sommeil affecte de manière significative la maladie elle-même, par contre, si vous avez l'habitude de vider vos intestins le matin, cela évitera la constipation..

    Quel est le régime alimentaire pour le syndrome du côlon irritable avec flatulences??

    Les médecins conseillent de boire de l'eau froide dès le réveil, et il est conseillé de combiner cela avec des exercices du matin. Cela a un effet positif sur la santé et l'état psycho-émotionnel de chaque personne..

    Il est conseillé de ne pas utiliser divers additifs contenant beaucoup de colorants, d'arômes et de produits chimiques en général. Dans tous les cas, vous devez aborder attentivement la sélection des produits et lire attentivement leur composition. Il arrive souvent que la composition comprenne une sorte de laxatifs qui aident à changer les selles. Il est important de savoir que ces laxatifs se retrouvent dans les chewing-gums. Par conséquent, si vous avez tendance à la diarrhée, il vaut mieux ne pas les acheter du tout..

    La consommation de boissons alcoolisées, de caféine et de boissons gazeuses est nocive pour la santé. En outre, assez souvent, les patients ont une intolérance aux produits laitiers, avec la constipation, il est important de prêter attention à l'équilibre hydrique dans le corps, et en particulier d'observer le régime de consommation. Les médecins et les nutritionnistes conseillent de boire un lit et demi ou deux litres d'eau par jour et de manger des aliments riches en fibres (à la fois des légumes et divers fruits).

    En cas de douleur aiguë et d'inconfort dans l'abdomen, il est conseillé d'utiliser des légumes bouillis. Il est très utile si vous avez du son dans votre alimentation, ils ont un effet positif sur l'état général d'une personne..

    Quel est le régime alimentaire pour le syndrome du côlon irritable avec flatulences et constipation?

    En cas de douleur intense, vous pouvez boire des analgésiques, parmi lesquels "Spazmalgon" et "Nosh-poo", suppositoires de papavérine. Si vous avez la diarrhée, vous ne pouvez pas vous passer d'Imodium 2 à 4 milligrammes par jour. En cas de constipation, vous pouvez normaliser le travail de l'estomac en normalisant l'équilibre hydrique dans le corps, si cela n'aide pas, vous devez prendre des comprimés ou des laxatifs "Duphalac" et "Mucofalk". En cas de flatulence, des médicaments à base de diméthicone, par exemple "Espumisan", sont pris. Mais en aucun cas vous ne devez vous soigner vous-même.

    Si quelque chose vous dérange et que l'un des symptômes apparaît, vous devez absolument consulter un médecin afin qu'il vous prescrive un traitement. Si nécessaire, le médecin appliquera une approche individuelle en fonction de votre état de santé. Malgré le fait que cette maladie ne met pas la vie en danger, il est toujours nécessaire de traiter cette maladie, malgré le fait qu'elle ne peut pas se transformer en formes plus graves. Mais en raison de l'apparition de cette maladie, la qualité de vie se détériore. Tout ce dont vous avez besoin est de suivre le bon régime alimentaire, de mener une vie active et, surtout, de votre état mental, vous devez être plus heureux et profiter de la vie.

    Un régime spécifique pour le syndrome du côlon irritable avec diarrhée et flatulences aidera également ici..

    Régime correct

    Si vous avez des maux d'estomac et des problèmes de selles réguliers, assurez-vous de repenser complètement votre alimentation. Dans le cas où vous mangez bien et buvez suffisamment d'eau par jour, et que vous continuez à souffrir de constipation sévère ou, au contraire, de diarrhée, vous devez d'abord contacter un psychothérapeute. Après une longue conversation avec vous, il analysera tout et tirera une conclusion définitive sur la nécessité de prescrire un traitement..

    Il est impératif de consulter un gastro-entérologue. Sur la base de votre menu, le médecin conclura si vous mangez bien, car peut-être la raison principale est la suivante. Un régime pour le syndrome du côlon irritable sera sélectionné. Un exemple de menu peut également être élaboré.

    Conseils nutritionnels généraux

    Tout d'abord, il est important de noter que l'alimentation doit être équilibrée et riche en fibres. Vous devez réduire les portions et manger toutes les trois heures, une portion doit avoir la taille d'un gros poing. Les repas fractionnés sont une excellente option. Vous ne devriez pas manger d'aliments qui provoquent des fermentations ou des ballonnements. Vous ne pouvez pas manger des aliments très longs et difficiles à digérer. Vous devez exclure le porc de votre alimentation, car le corps passe beaucoup de temps à le digérer.

    Il est nocif de manger ces aliments qui stimulent la production active de suc gastrique. Manger pas plus de 2000 calories au total aidera à réduire l'apport élevé en graisses. Mangez environ:

    • 200 grammes de glucides;
    • 50 grammes de graisse;
    • 90 grammes de protéines.

    Boire 1,5 à 2 litres d'eau. Réduisez la quantité de sel.
    C'est le régime pour le syndrome du côlon irritable avec constipation, diarrhée et flatulences.

    Il n'est pas conseillé de manger des aliments froids, ils doivent être réchauffés et consommés tièdes. Vous trouverez ci-dessous une liste d'aliments à manger si vous souffrez du syndrome du côlon irritable.

    Recommandations pour IBS

    Si la diarrhée souffre, il faut exclure les aliments qui provoquent des selles molles: prunes, pommes, betteraves, etc. Le tableau numéro 4 est le mieux adapté.

    En cas de flatulence, les pommes de terre, le pain de seigle et le lait sont exclus. La nourriture ne doit pas être trop froide ou trop chaude.

    Avec la constipation, les intestins doivent être mis au travail, mais les aliments qu'ils contiennent ne doivent pas fermenter. Excluez les aliments qui provoquent la constipation: gelée, chocolat, thé fort et café. Le tableau numéro 3 sera effectif.

    Aliments utiles pour les selles irritables:

    • pain de première qualité (séché);
    • variétés de poissons maigres;
    • viande maigre (lapin, poulet, bœuf);
    • soupes diététiques, de poisson et de viande;
    • décoctions de légumes;
    • cacao sur l'eau.

    Si vous suivez toutes les recommandations, la personne ne sera pas gênée par le syndrome du côlon irritable. L'alimentation et la nutrition (la liste des produits peut être poursuivie) doivent être soigneusement considérées.

    Il est strictement interdit d'utiliser

    1. Tout poisson gras, frit et fumé.
    2. Toute viande grasse.
    3. Soupes au bouillon très gras.
    4. Oeufs frits.
    5. Bouillie d'orge et blé.
    6. Produits laitiers (kéfir, lait, crème sure, crème, lait aigre, yogourt naturel).
    7. Tous crudités, purée de légumes.
    8. Divers bonbons.
    9. Jus de raisin et diverses boissons gazeuses avec couleurs et saveurs.
    10. Diverses sauces.

    Tous ces produits ne feront qu'exacerber les manifestations d'une maladie telle que le syndrome du côlon irritable. Le régime alimentaire et la nutrition pour la diarrhée doivent être aussi doux que possible.

    Si vous ne suivez pas de régime, la situation et l'état général peuvent être considérablement aggravés. Il est très important de ne pas trop manger ou trop manger la nuit, vous devez laisser votre estomac se reposer. Il est important de ne pas consommer un grand nombre de calories, il vaut mieux manger 6 fois par jour, mais en petites portions. La nutrition fractionnée est la clé du succès. Pour éviter la constipation, les médecins conseillent de boire environ 1,5 litre d'eau par jour, et cela n'inclut pas diverses compotes et thés. Nous ne parlons pas de boissons gazeuses, mais d'eau purifiée pure. Chaque personne a besoin d'eau pour le fonctionnement normal de l'estomac et de tout l'organisme.

    Si vous regardez les statistiques, vous pouvez conclure que le syndrome du côlon irritable survient très souvent, il est fréquent chez les personnes jeunes et âgées. Les scientifiques et les médecins, sur la base de toutes les expériences menées, sont arrivés à la conclusion que le plus souvent les personnes suspectes, qui ont tendance à s'inquiéter des bagatelles, ont le syndrome du côlon irritable. L'alimentation (traitement sélectionné par un médecin) peut aider à combattre cette condition..

    Ne vous soignez en aucun cas. Vous devez surveiller attentivement votre santé et ne pas écouter les conseils de non-professionnels. Après tout, vous n'avez qu'une seule vie, et donc soyez vigilant. Si vous ne vous sentez pas bien et avez des problèmes de selles, vous devez agir. Après tout, il est très important d'être en bonne santé pour une vie bien remplie! Manger et faire de l'exercice correctement pour la santé!

    Nous avons envisagé un régime pour le syndrome du côlon irritable avec flatulences, constipation ou diarrhée.

    Publications Sur Cholécystite

    Tests sanguins pour la cholécystite

    Lipomatose

    Auparavant, une pathologie plutôt rare «cholécystite» des dernières décennies survient beaucoup plus souvent. Elle est nettement "plus jeune".Cela a été causé par la domination dans le régime alimentaire d'une personne moderne des fast-foods, des aliments gras, remplis de conservateurs et de divers additifs nocifs, ainsi que par un désir fanatique de perdre du poids en peu de temps afin de répondre aux idéaux de beauté imposés par les médias..

    Nausées, étourdissements et diarrhée: causes et traitement

    Lipomatose

    Les affections physiologiques sont temporaires et n'entraînent pas de conséquences négatives pour le corps. Les symptômes pathologiques, au contraire, sont considérés comme dangereux pour la santé humaine.