logo

Le foie humain et son rôle dans l'organisme

Le foie humain est vraiment un organe multitâche. Il a plus de 70 fonctions différentes. C'est peut-être en raison de la charge de travail que le foie est la seule glande dotée de la capacité de se régénérer. Mais cela ne veut pas du tout dire qu'il ne vaut pas la peine de prendre soin de sa santé. Le foie est sensible à de nombreuses maladies. Afin de ne pas en devenir victime, vous devez connaître à l'avance les facteurs de risque et prendre des mesures préventives.

L'inflammation du foie est à l'origine de la destruction de ses cellules, les hépatocytes. Pour éviter ce processus négatif, les experts recommandent de prendre des médicaments à base d'acide glycyrrhizique et de phospholipides. Il existe des contre-indications. Vous devez consulter un spécialiste.

«Phosphogliv» est la clé de la santé de votre foie:

  • composition unique;
  • un large éventail d'effets thérapeutiques;
  • profil de sécurité favorable;
  • prix abordable.
Il existe des contre-indications. Vous devez consulter un spécialiste.

Où est le foie chez l'homme?

Tous les processus métaboliques dans le corps humain sont en quelque sorte associés au foie. Tout ce que nous mangeons ou buvons, après avoir passé le traitement primaire dans l'estomac, pénètre dans les intestins. Après avoir été divisées en composés simples, les substances pénètrent dans la circulation sanguine et, avec son courant, sont filtrées dans le foie - une sorte de «contrôle» et de «neutralisation» des substances dangereuses pour la santé. Ensuite, le sang transporte les nutriments déjà purifiés vers tous les organes de notre corps.

Chez une personne en bonne santé, le foie est situé dans le côté supérieur droit de la cavité abdominale, derrière les côtes. Avec diverses pathologies, le fer peut être déplacé (par exemple, vers l'estomac) ou augmenté (comme dans l'hépatose). Cependant, il est peu probable que vous compreniez que quelque chose ne va pas avec votre foie aux premiers stades de la maladie. La glande n'est tout simplement pas capable de blesser - elle ne possède pas les récepteurs appropriés. Les sensations désagréables dans la région de l'hypochondre droit ne surviennent que dans les derniers stades de la maladie, lorsque le foie est gravement hypertrophié et appuie sur la capsule qui l'entoure. Ce dernier possède un grand nombre de terminaisons nerveuses..

La structure et la fonction de la glande

Commençons par le fait que le foie se compose de cellules spéciales - les hépatocytes - et est visuellement divisé en deux moitiés inégales - les lobes droit et gauche. De plus, le premier est plus que le second d'environ 6 fois. Selon les données anatomiques médicales, cet organe est divisé en 8 parties..

Sur la surface inférieure de l'organe, il y a une vésicule biliaire - une sorte de «stockage» de la bile produite par la glande, qui est activement impliquée dans le processus de digestion.

Les peuples de l'Égypte ancienne croyaient que le foie était le réceptacle de l'âme humaine. Selon certaines versions, à cette époque, c'était ce fait qui était la raison de son extraction et de son enterrement séparé lors de la momification..

Les caractéristiques structurelles du foie humain lui permettent de remplir diverses fonctions. La fonction barrière ou protectrice de la glande est de transformer les toxines en composés relativement sûrs. En rejetant la bile, le foie participe au processus de digestion des aliments. Dans cet organe, les processus métaboliques les plus importants sont effectués. Ainsi, divers problèmes hépatiques sont à l'origine de la perturbation de nombreux autres systèmes du corps humain, provoquant une «réaction en chaîne» aux conséquences douloureuses..

Maladie du foie

Chaque année en Russie, environ 5 000 personnes sont exposées à des maladies du système digestif (y compris du foie). Parmi les maladies du foie les plus courantes, on trouve la dégénérescence graisseuse (stéatose hépatique non alcoolique, NAFLD), qui entraîne le remplacement d'hépatocytes sains par des cellules graisseuses. En Russie, environ 27% de la population souffre de NAFLD. Les conséquences de la dégénérescence graisseuse peuvent être la cirrhose et le cancer du foie, et elle augmente également le risque d'accident vasculaire cérébral et de crise cardiaque..

40% de la population russe risque de développer des lésions hépatiques alcooliques. Ce n'est un secret pour personne que les boissons alcoolisées ont un effet néfaste sur la santé de cette glande: l'inflammation progressive et la fibrose ultérieure entraînent des conséquences terribles et parfois irréversibles - la cirrhose du foie. L'augmentation de la teneur en éthanol dans le sang entraîne la mort des hépatocytes, et les zones touchées sont remplacées par du tissu cicatriciel grossier: c'est ainsi que se développe la fibrose précédant la cirrhose. Peu à peu, les parties vivantes restantes du foie cessent de faire face à leurs fonctions, ce qui entraîne de graves conséquences pour tout l'organisme.

Une autre maladie hépatique extrêmement grave est l'hépatite virale de différents types - A, B, C, D et E. Son traitement rapide permet d'éviter des conséquences graves, mais il n'est pas toujours possible d'identifier ces infections à temps - certaines d'entre elles peuvent passer complètement inaperçues pendant des années, détruisant progressivement foie et conduisant à une cirrhose. Selon l'OMS, environ 1,4 million de personnes meurent chaque année d'hépatite virale dans le monde.

Avec un traitement inefficace ou son absence, toutes les maladies ci-dessus se transforment en cancer du foie - la cause du décès de plus d'un million de personnes dans le monde. La maladie est caractérisée par la présence de néoplasmes malins dans les tissus de la glande.

Causes des pathologies

La dégénérescence graisseuse du foie se produit en raison de troubles métaboliques, principalement l'obésité, accompagnés d'une augmentation des taux de cholestérol et de glucose dans le sang. L'accumulation de graisses dans les hépatocytes provoque une inflammation des cellules hépatiques et leur mort ultérieure.

Une maladie alcoolique du foie peut survenir à la suite d'une consommation excessive de boissons alcoolisées. Pour les hommes, la consommation quotidienne de moins de 60 ml de boissons alcoolisées fortes, de 300 ml de vin ou de 500 ml de bière légère est reconnue comme des doses d'alcool relativement sûres. Le corps féminin est plus sensible aux effets nocifs de l'alcool, par conséquent, pour la moitié faible de l'humanité, ces normes sont deux fois plus basses. Les mécanismes d'apparition des maladies alcooliques peuvent être différents - il s'agit du développement de la dégénérescence graisseuse du foie, des lésions cellulaires par l'acétaldéhyde (un dérivé toxique de l'éthanol), de l'amincissement des membranes hépatocytaires et de la survenue d'une inflammation à médiation immunitaire.

L'hépatite virale est une inflammation du foie, qui est causée par l'ingestion de certains agents pathogènes infectieux dans le corps humain - ils sont la cause de dommages à la glande. L'infection se produit de différentes manières - certains types de maladies (A et E) sont transmis par les aliments sales et l'eau, d'autres par le sang et d'autres liquides organiques (B et C).

La formation de tumeurs malignes dans le foie peut avoir plusieurs causes. Le premier est la mutation de ses propres cellules sous l'influence de facteurs défavorables. L'une des maladies - hépatite, cirrhose, ainsi qu'un fort effet cancérigène des produits contenant, par exemple, des OGM - peut également devenir un facteur néfaste. La deuxième raison est les métastases de tumeurs d'autres organes humains, se développant dans le tissu hépatique.

Toutes ces maladies sont extrêmement dangereuses, mais le diagnostic rapide de chacune d'elles augmente considérablement les chances de guérison. Par conséquent, des tests réguliers et le suivi des premiers signes de lésions hépatiques sont une tâche importante pour toutes les personnes à risque et celles qui se soucient de la santé du foie..

Signes d'un foie malade

Le danger de lésions hépatiques réside dans le fait qu'au début, ils sont asymptomatiques. Ainsi, par exemple, la manifestation externe de l'hépatite dans la phase finale est la jaunisse (pas dans tous les cas), une sensation persistante de fatigue, de la fièvre et des maux de tête. Alors qu'au premier stade (et cela peut durer des années), cette maladie ne se manifeste pratiquement pas.

Le plus souvent, la maladie est connue par hasard. Par exemple, lors d'un examen médical général ou avant une opération. Le premier signal alarmant est les résultats insatisfaisants d'un test sanguin biochimique: augmentation des taux des enzymes AlAt (alanine aminotransférase) et AsAt (aspartate aminotransférase).

L'hépatite C est l'une des formes d'hépatite les plus difficiles à diagnostiquer. Les premiers stades de la maladie restent le plus souvent méconnus. Par conséquent, parmi les médecins et les patients, l'hépatite C a reçu le surnom de «tueur affectueux».

La cirrhose du foie s'accompagne de symptômes tels que des saignements des gencives, des saignements de nez, une hypertrophie de l'abdomen et des changements de comportement. De plus, avec la cirrhose, un assombrissement de l'urine et une nuance plus claire de matières fécales, des douleurs dans l'abdomen, une faiblesse, une léthargie, une jaunisse et une perte de poids sont souvent observées. Les signes spéciaux incluent une rougeur des paumes et de la langue - jusqu'à une couleur cramoisie brillante. Afin de confirmer le diagnostic, des tests peuvent vous être prescrits tels qu'une échographie, une biopsie hépatique, un test sanguin de laboratoire, un scanner ou un test de radionucléide..

Le premier stade du cancer du foie peut se manifester par des symptômes associés à une indigestion - nausées et vomissements, forte diminution du poids corporel, fièvre et faiblesse générale. Une maladie évolutive se fait sentir par le développement de la jaunisse et une modification de la taille de la glande, l'apparition de nombreuses varicosités sur le corps et une augmentation des saignements du nez. Si vous vous trouvez avec une combinaison similaire de symptômes, vous devez immédiatement contacter un oncologue ou un hépatologue. Très probablement, des procédures de diagnostic vous seront prescrites - échographie, tomodensitométrie ou biopsie, ainsi que des tests sanguins de laboratoire obligatoires.

Cependant, rappelez-vous que même avec une tendance génétique, une maladie du foie peut être évitée si vous menez une vie saine, en prenant soin de votre santé..

Prévention des maladies du foie

La plupart des substances nocives qui détruisent la glande pénètrent dans notre corps avec la nourriture et les boissons. Par conséquent, tout d'abord, pour la prévention des maladies du foie, il convient de veiller à un régime alimentaire approprié. En limitant la quantité d'alcool consommée, les aliments gras et épicés ont un effet positif sur l'organe, le soulageant du stress inutile.

Les médecins recommandent de manger plus de légumes et de fruits frais, de céréales variées et d'autres aliments riches en fibres. Vous devez également surveiller votre poids corporel - le surpoids contribue au développement de l'hépatose graisseuse.

Les mesures préventives peuvent inclure la prise de certains médicaments pour maintenir la fonction hépatique.

Médicaments pour la prévention des maladies du foie

Un groupe de médicaments conçus pour protéger le foie des effets nocifs des toxines, des toxines et des poisons appartient à la catégorie des hépatoprotecteurs. Ces derniers sont divisés en plusieurs types en fonction de la substance active - acides aminés (améliorer le métabolisme), vitamines (stimuler les cellules hépatiques), composants végétaux et phospholipides (augmenter la résistance des membranes cellulaires des hépatocytes). Souvent, plusieurs composants actifs peuvent être observés dans la composition des médicaments pour normaliser la fonction hépatique. Par exemple, un complexe à base d'acide glycyrrhizique et de phospholipides a un effet positif sur le foie.

De nombreux essais cliniques ont confirmé que l'association de ces composants réduisait la gravité de l'inflammation et même le degré de fibrose. Ce n’est pas un hasard si l’acide glycyrrhizique et les phospholipides ont été inscrits sur la Liste des médicaments essentiels et essentiels pendant cinq années consécutives en tant que seul «médicament pour le traitement des maladies du foie». En outre, la combinaison de ces substances est incluse dans les normes de soins médicaux spécialisés pour le traitement des maladies du foie..

FOIE

FOIE, la plus grande glande du corps des vertébrés. Chez l'homme, il représente environ 2,5% du poids corporel, une moyenne de 1,5 kg chez l'homme adulte et 1,2 kg chez la femme. Le foie est situé dans l'abdomen supérieur droit; il est attaché par des ligaments au diaphragme, à la paroi abdominale, à l'estomac et aux intestins et est recouvert d'une fine membrane fibreuse - une capsule de glisson. Le foie est un organe brun rougeâtre doux mais dense et se compose généralement de quatre lobes: un grand lobe droit, un lobe gauche plus petit et des lobes caudés et carrés beaucoup plus petits qui forment la surface inférieure postérieure du foie..

Les fonctions.

Le foie est un organe vital avec de nombreuses fonctions différentes. L'un des principaux est la formation et la sécrétion de bile, un liquide transparent de couleur orange ou jaune. La bile contient des acides, des sels, des phospholipides (graisses contenant un groupe phosphate), du cholestérol et des pigments. Les sels biliaires et les acides biliaires libres émulsionnent les graisses (c'est-à-dire se cassent en petites gouttelettes), facilitant ainsi leur digestion; convertir les acides gras en formes hydrosolubles (ce qui est nécessaire pour l'absorption à la fois des acides gras eux-mêmes et des vitamines liposolubles A, D, E et K); avoir une action antibactérienne.

Tous les nutriments absorbés dans le sang par le tube digestif - les produits de digestion des glucides, des protéines et des graisses, des minéraux et des vitamines - passent par le foie et y sont transformés. Dans ce cas, une partie des acides aminés (fragments de protéines) et une partie des graisses sont converties en glucides, de sorte que le foie est le plus grand «dépôt» de glycogène dans le corps. Il synthétise des protéines du plasma sanguin - globulines et albumine, ainsi que des réactions de conversion d'acides aminés (désamination et transamination). La désamination - l'élimination des groupes aminés azotés des acides aminés - permet d'utiliser ces derniers, par exemple, pour la synthèse des glucides et des graisses. La transamination est le transfert d'un groupe amino d'un acide aminé à un acide céto avec la formation d'un autre acide aminé (voir METABOLISME). Le foie synthétise également les corps cétoniques (produits du métabolisme des acides gras) et le cholestérol.

Le foie est impliqué dans la régulation des taux de glucose (sucre) dans le sang. Si ce niveau augmente, les cellules hépatiques transforment le glucose en glycogène (une substance similaire à l'amidon) et le stockent. Si la glycémie tombe en dessous de la normale, le glycogène est décomposé et le glucose pénètre dans la circulation sanguine. De plus, le foie est capable de synthétiser le glucose à partir d'autres substances, telles que les acides aminés; ce processus s'appelle la gluconéogenèse.

Une autre fonction du foie est la désintoxication. Les médicaments et autres composés potentiellement toxiques peuvent être convertis en une forme hydrosoluble dans les cellules hépatiques, ce qui leur permet d'être excrétés dans la bile; ils peuvent également subir une destruction ou se conjuguer (se combiner) avec d'autres substances pour former des produits inoffensifs et facilement excrétés. Certaines substances sont temporairement déposées dans les cellules de Kupffer (cellules spéciales qui absorbent les particules étrangères) ou dans d'autres cellules hépatiques. Les cellules de Kupffer sont particulièrement efficaces pour éliminer et détruire les bactéries et autres particules étrangères. Grâce à eux, le foie joue un rôle important dans la défense immunitaire de l'organisme. Disposant d'un réseau dense de vaisseaux sanguins, le foie sert également de réservoir de sang (il contient constamment environ 0,5 litre de sang) et participe à la régulation du volume sanguin et du flux sanguin dans l'organisme.

En général, le foie remplit plus de 500 fonctions différentes, et son activité n'a pas encore été reproduite artificiellement. Le prélèvement de cet organe entraîne inévitablement la mort en 1 à 5 jours. Cependant, le foie a une énorme réserve interne, il a une capacité étonnante à se remettre des dommages, de sorte que les humains et les autres mammifères peuvent survivre même après avoir retiré 70% du tissu hépatique..

Structure.

La structure complexe du foie est parfaitement adaptée pour remplir ses fonctions uniques. Les actions se composent de petites unités structurelles - lobules. Dans le foie humain, il y en a environ cent mille, chacun mesurant 1,5 à 2 mm de long et 1 à 1,2 mm de large. Le lobule est constitué de cellules hépatiques - des hépatocytes situés autour de la veine centrale. Les hépatocytes sont combinés en couches d'une épaisseur d'une cellule - les soi-disant. plaques hépatiques. Ils divergent radialement de la veine centrale, se ramifient et se connectent les uns aux autres, formant un système complexe de parois; les espaces étroits entre eux, remplis de sang, sont appelés sinusoïdes. Les sinusoïdes sont équivalents aux capillaires; passant les uns dans les autres, ils forment un labyrinthe continu. Les lobules hépatiques sont alimentés en sang provenant des branches de la veine porte et de l'artère hépatique, et la bile formée dans les lobules pénètre dans le système tubulaire, à partir d'eux dans les voies biliaires et est excrétée par le foie.

La veine porte hépatique et l'artère hépatique fournissent au foie un double apport sanguin inhabituel. Le sang riche en nutriments provenant des capillaires de l'estomac, des intestins et de plusieurs autres organes est recueilli dans la veine porte, qui, au lieu de transporter le sang vers le cœur comme la plupart des autres veines, le transporte vers le foie. Dans les lobules hépatiques, la veine porte se divise en un réseau de capillaires (sinusoïdes). Le terme «veine porte» indique une direction inhabituelle de transport sanguin des capillaires d'un organe vers les capillaires d'un autre (les reins et l'hypophyse ont un système circulatoire similaire).

La deuxième source d'approvisionnement en sang vers le foie, l'artère hépatique, transporte le sang riche en oxygène du cœur vers les surfaces externes des lobules. La veine porte fournit 75 à 80% et l'artère hépatique 20 à 25% de l'apport sanguin total au foie. En général, environ 1500 ml de sang traversent le foie par minute, c'est-à-dire un quart du débit cardiaque. Le sang des deux sources aboutit dans les sinusoïdes, où il se mélange et se dirige vers la veine centrale. À partir de la veine centrale commence l'écoulement du sang vers le cœur par les veines lobaires vers le foie (à ne pas confondre avec la veine porte du foie).

La bile est sécrétée par les cellules hépatiques dans les plus petits tubules entre les cellules - les capillaires biliaires. Grâce au système interne de tubules et de canaux, il est collecté dans le canal biliaire. Une partie de la bile va directement dans le canal cholédoque et est versée dans l'intestin grêle, mais la plus grande partie de la bile est renvoyée dans la vésicule biliaire, un petit sac de parois musculaires attaché au foie, pour être stockée par le canal cystique. Lorsque la nourriture pénètre dans les intestins, la vésicule biliaire se contracte et libère son contenu dans le canal cholédoque, qui s'ouvre dans le duodénum. Le foie humain produit environ 600 ml de bile par jour.

Triade de portail et acinus.

Les branches de la veine porte, de l'artère hépatique et du canal biliaire sont situées côte à côte, au bord externe du lobule et constituent la triade porte. À la périphérie de chaque lobule, il y a plusieurs triades portales de ce type.

L'acinus est considéré comme l'unité fonctionnelle du foie. C'est la partie de tissu qui entoure la triade porte et comprend les vaisseaux lymphatiques, les fibres nerveuses et les secteurs adjacents de deux ou plusieurs lobules. Un acinus contient environ 20 cellules hépatiques situées entre la triade porte et la veine centrale de chaque lobule. Dans une image bidimensionnelle, un acinus simple ressemble à un groupe de vaisseaux entourés de sections adjacentes de lobules, et dans une image tridimensionnelle, il ressemble à une baie (acinus - lat. Berry), accrochée à une tige de vaisseaux sanguins et biliaires. L'acinus, dont la structure microvasculaire se compose des vaisseaux sanguins et lymphatiques ci-dessus, des sinusoïdes et des nerfs, est une unité microcirculatoire du foie.

Cellules hépatiques

(hépatocytes) ont la forme de polyèdres, mais ils ont trois surfaces fonctionnelles principales: sinusoïdales, face au canal sinusoïdal; tubulaire - participant à la formation de la paroi du capillaire biliaire (il n'a pas sa propre paroi); et intercellulaire - en bordure directe des cellules hépatiques voisines.

Dysfonctionnement hépatique.

Le foie ayant de nombreuses fonctions, ses troubles fonctionnels sont extrêmement variés. Avec les maladies du foie, la charge sur l'organe augmente et sa structure peut être endommagée. Le processus de réparation des tissus hépatiques, y compris la régénération des cellules hépatiques (formation de nœuds de régénération), est bien compris. On a constaté, en particulier, qu'avec la cirrhose du foie, une régénération perverse du tissu hépatique se produit avec une disposition incorrecte des vaisseaux formés autour des nœuds des cellules; en conséquence, la circulation sanguine dans l'organe est perturbée, ce qui entraîne la progression de la maladie.

La jaunisse, qui se manifeste par un jaunissement de la peau, de la sclère (le blanc des yeux; ici, le changement de couleur est généralement le plus perceptible) et d'autres tissus, est un symptôme courant des maladies du foie, reflétant l'accumulation de bilirubine (pigment biliaire jaune rougeâtre) dans les tissus corporels.

Foie animal.

Si un foie humain a 2 lobes principaux, alors chez d'autres mammifères, ces lobes peuvent être subdivisés en plus petits, et il existe des espèces dans lesquelles le foie se compose de 6 ou même 7 lobes. Chez les serpents, le foie est représenté par un lobe allongé. Le foie de poisson est relativement gros; dans les poissons qui utilisent l'huile de foie pour augmenter la flottabilité, il a une grande valeur économique en raison de sa teneur élevée en graisses et en vitamines.

De nombreux mammifères, comme les baleines et les chevaux, et de nombreux oiseaux, comme les pigeons, n'ont pas de vésicule biliaire; cependant, on le trouve dans tous les reptiles, amphibiens et la plupart des poissons, à l'exception de quelques espèces de requins.

Le foie est une glande à sécrétion mixte. La structure et la fonction du foie humain

Ces malheureux canards français, élevés spécialement pour la délicieuse délicatesse du foie gras, souffrent du stade initial de la cirrhose. C'est la faute des agriculteurs qui nourrissent de force l'oiseau avec du grain.

Contrairement aux canards, nous mangeons et buvons volontairement une énorme quantité d'aliments et de boissons qui nous nuisent..

Nous faisons cela, en étant sûrs que notre foie récupérera de toute façon, car il sait se régénérer comme aucun autre organe.

Malheureusement, l'ignorance de la physiologie de base conduit souvent à un triste résultat..

Informations de base

Foie - une glande de sécrétion mixte, qui se trouve dans le corps de chaque animal vertébré, y compris les humains.

Chez certains invertébrés, y compris le homard, les calmars et les mollusques, cette glande comprend les deux fonctions digestives et est appelée hépatopancréas..

Il s'agit d'un organe vital non apparié de notre corps, dont la signification est tout simplement impossible à surestimer. Vous pouvez vivre sans rate, vésicule biliaire et même un rein, mais vous ne pouvez pas exister sans foie. Elle fait trop de tâches importantes.

Si la peau est la principale barrière protectrice externe entre l'homme et le monde, alors le foie est appelé à effectuer la même tâche, uniquement à l'intérieur du corps..

Structure

L'organe se compose d'environ 300 milliards de cellules spéciales - les hépatocytes, qui sont des polygones avec 6-8 faces. Un tel formulaire spécial aide à mieux remplir ses fonctions, telles que: recevoir, transformer et stocker des éléments utiles et nuisibles.

À l'intérieur, cette partie du corps a deux lobules, divisés en segments avec de nombreux composants plus petits. La structure du foie humain assure un double apport sanguin. Les cellules de Kupffer, capables d'éliminer les bactéries, alignent les sinusoïdes (capillaires) qui se connectent pour former des canaux menant à une veine. Il fournit le sang de l'estomac, des intestins et de la rate, et l'artère adjacente à l'organe le sature en oxygène. Par un canal hépatique spécial, la bile qui y est produite est acheminée vers la vésicule biliaire et le duodénum (la première partie de l'intestin grêle).

Caractéristiques principales

L'organe est caché derrière les côtes sur le côté droit et est situé juste en dessous du diaphragme. Il est considéré comme l'une des plus grandes parties de notre corps et représente 2 à 3% de la masse totale. La taille du foie d'une personne en bonne santé est de 28 à 30 cm de longueur et environ 10 cm de hauteur et pèse en moyenne de 1,5 à 2 kg.

Le foie est de couleur brun rougeâtre foncé, a une structure spongieuse et a la forme d'une pyramide à trois côtés. La vésicule biliaire est une petite formation qui stocke la bile à l'arrière de l'organe. Ce liquide entre en contact direct avec le côlon, l'intestin grêle et l'estomac.

Le foie est vital pour nous, il peut être appelé sans risque notre «laboratoire de chimie». Les tâches du corps peuvent être divisées en cinq composants principaux:

  • conversion des graisses et des protéines en glucose;
  • régulation des substances dans la circulation sanguine;
  • neutralisation des poisons et des toxines;
  • production de bile;
  • renouveler leurs cellules tous les six mois.

Hormones hépatiques

  • Facteur de croissance analogue à l'insuline (IGF). Il est produit à l'aide directe de la somatotropine, qui est produite par l'hypophyse, ainsi que des hormones sexuelles mâles ou femelles. Responsable de la croissance et de la formation de tout l'organisme. La perturbation du travail conduit au développement du gigantisme et du nanisme.
  • Angiotensine. Cette hormone hépatique est responsable de l'élasticité des parois vasculaires et de leur perméabilité. Le nom de la substance n'est connu que des médecins et des chimistes. Cependant, l'angiotensine est l'un des principaux facteurs responsables de la pression artérielle. En cas de dysfonctionnements, une hypertension permanente peut se développer, ainsi qu'une accumulation excessive de liquide.
  • Thrombopoïétine. Il est également produit par les reins et est responsable de la production de plaquettes et du maintien d'une certaine quantité dans le sang..
  • Hepcidin. Régule la quantité de fer dans le corps, améliore son absorption et aide également à stocker les réserves de ce minéral.

Alors, quelles hormones sécrète le foie, nous avons découvert. A ce qui précède, on peut ajouter qu'ils participent tous au métabolisme des vitamines A, D, K, PP, C, B1, DANS2, DANS12 et acide folique.

Dans le corps, les molécules de graisse des intestins après un repas sont converties en diverses substances, telles que les phospholipides ou le cholestérol, qui jouent un rôle important dans la production cellulaire. La glande à sécrétion mixte (foie) utilise également des graisses pour synthétiser des lipoprotéines, déterminant si elles seront utilisées pour la production d'énergie ou stockées sous forme de triglycérides.

Si une personne brûle un grand nombre de calories, le corps convertit les triglycérides en glycérol et en acide gras, qui peuvent être utilisés par le corps comme source d'énergie supplémentaire..

Lorsque l'équilibre lipidique est perturbé, une partie du cholestérol pénètre dans la circulation sanguine. En conséquence, l'athérosclérose apparaît, ce qui menace la formation de caillots sanguins et de maladies cardiaques.

En outre, en raison d'un échec du métabolisme des graisses, une maladie des calculs biliaires peut se développer..

Protéine

Les protéines, vitamines et minéraux sont essentiels à la croissance et à la réparation des tissus.

Le foie est la plus grande glande de notre corps, il produit des acides aminés, est responsable de la constance de leur composition et synthétise également des protéines spéciales - l'albumine et les globulines. La dégradation de ces substances produit de l'ammoniac, un corps sain le transforme en urée, qui est moins, mais toujours toxique, et donc excrétée par les reins. Les patients atteints de cirrhose et d'insuffisance hépatique perdent la capacité de produire de l'ammoniac, ce qui entraîne son accumulation dans le corps, ce qui conduit à la soi-disant encéphalopathie hépatique - le processus d'intoxication des neurones.

Les personnes atteintes d'une maladie du foie ont de faibles taux d'albumine dans leur sang, ce qui entraîne une perte de masse musculaire et une altération de la coagulation sanguine.

Les glucides

Le glucose ou le sucre - le produit final de la transformation des glucides, est stocké dans les cellules hépatiques sous la forme d'un dérivé de ces substances - le glycogène. L'organe peut le synthétiser et le doser, si nécessaire..

Si le foie est déjà suffisamment rempli de glycogène et que l'individu continue d'absorber des niveaux élevés de glucides, ils commencent à être convertis en triglycérides (molécules de graisse) et envoyés aux tissus et autres organes. C'est pourquoi une personne qui mange beaucoup de produits à base de farine et de sucreries prendra inévitablement du poids..

Les patients présentant des lésions graves de cette fonction hépatique peuvent développer une hypoglycémie (une baisse de la glycémie), car le glycogène ne peut plus être produit et les animaux dont l'organe a été complètement retiré sont morts après quelques heures d'un manque aigu de cette substance..

Production et réglementation des substances essentielles

La structure particulière du foie humain fournit la concentration requise de glucose dans le sang. Ceci est aidé par des hormones telles que l'insuline et le glucagon, produites par le pancréas, l'adrénaline des glandes surrénales et l'hormone de croissance synthétisée par l'hypophyse..

La glande thyroïde, les glandes surrénales et les organes génitaux libèrent tous des hormones puissantes dans la circulation sanguine. Étant donné que les effets à long terme de ces substances peuvent avoir des conséquences négatives, le foie les extrait et les détruit, puis les élimine du corps..

Les vitamines des groupes B, A, D, E et K, ainsi que certains minéraux, peuvent être stockés dans l'organe pendant une longue période. En cas de carence en ces substances, elles pénètrent dans la circulation sanguine et sont uniformément réparties dans tout le corps..

La coagulation sanguine normale dépend de la quantité appropriée de plusieurs protéines de coagulation différentes. Presque toutes ces protéines, y compris le fibrinogène et la prothrombine, sont produites par les cellules hépatiques et libérées en quantités appropriées selon les besoins..

Élimination des substances dangereuses

Chaque jour, le corps produit beaucoup de ses propres déchets. Si vous accumulez ces matériaux inutiles, ils commenceront à nuire aux tissus sains..

Par exemple, il est nécessaire d'éliminer régulièrement les acides nucléiques des noyaux cellulaires, l'azote de la dégradation des protéines et l'hémoglobine après la dégradation des globules rouges..

Le foie, une glande à sécrétion mixte, utilise des moyens sophistiqués et très efficaces pour éliminer chacune de ces substances.

Les acides nucléiques sont convertis en acide urique et l'azote en urée. Les deux produits sont inoffensifs pour le corps et libérés dans la circulation sanguine pour être excrétés dans l'urine..

L'hémoglobine, de couleur rouge vif, est convertie en bilirubine, un matériau utilisé dans la production de bile et lui donnant sa teinte jaune caractéristique. Dans certains troubles, la bilirubine reste dans le foie et au lieu de la bile pénètre dans les intestins, s'accumule dans le sang, tache la peau et les pupilles jaunes - cette maladie est connue sous le nom de «jaunisse».

En plus d'éliminer les déchets, le foie débarrasse le corps de diverses substances nocives. Environ 80% des médicaments pris par une personne sont directement éliminés ou convertis en une forme excrétée par les reins.

Production de bile

L'un des principaux rôles du foie dans le corps humain est la participation au processus de digestion et la décomposition des graisses en fractions plus petites. Cela utilise un liquide jaune-vert amer appelé bile, qui est formé d'hépatocytes et de cellules sanguines mortes..

Nos globules rouges sont des cellules dont la durée de vie moyenne est de 120 jours. Lorsqu'ils vieillissent, ils sont livrés à la rate, où ils sont détruits. L'un des produits libérés dans ce processus est la bilirubine, qui est ensuite stockée dans le foie et ajoutée à la bile. Le corps produit jusqu'à 950 ml de ce produit par jour, contenant 97% d'eau, 2,5% de sel et 0,5% d'autres solides. Du foie, le liquide est dirigé vers la vésicule biliaire - un compartiment spécial ressemblant à un sac, où il est stocké et concentré et, au besoin, est libéré dans les intestins.

La vérité sur la régénération

Le mythe principal est que notre foie, la glande de la sécrétion externe, peut être restauré indéfiniment, peu importe combien nous essayons de le détruire.

Si cela est vrai, alors d'où viennent les terribles maladies, conduisant la majorité à la mort??

Contrairement à d'autres organes, le foie humain a la capacité unique de se régénérer après un choc toxique, une inflammation chronique et une intervention chirurgicale. Les lobes hépatiques endommagés ne repoussent pas comme la queue d'un lézard, mais augmentent le nombre de cellules restantes, gagnant ainsi la masse perdue. Ce processus est parfaitement régulé et la moindre violation de celui-ci peut entraîner une détérioration de la fonction, et finalement une insuffisance hépatique..

L'un des pires ennemis de toutes les fonctions hépatiques est certainement l'alcool..

Comme génétiquement, nous avons un certain taux de consommation de boissons alcoolisées (jusqu'à 20 ml de vodka pour les femmes et jusqu'à 40 ml pour les hommes par jour), une consommation d'alcool incontrôlée et répétée périodiquement entraîne une mort lente de l'organe.

Que se passe-t-il avec une maladie du foie?

Dans notre ère industrielle, une énorme quantité de toxines est projetée dans l'air et pénètre dans notre corps par la nourriture.

De plus, une personne s'empoisonne complètement délibérément avec diverses substances nocives comme l'alcool, le tabac et les drogues. Et en plus, il y a des intoxications alimentaires et chimiques. Naturellement, tous les éléments dangereux passent par le foie, une glande à sécrétion mixte, qui tente de les empêcher de pénétrer plus loin dans le corps..

Dans le cas où il y a beaucoup de substances toxiques, les hépatocytes commencent à mourir.

Le foie, essayant de se sauver, commence à bloquer les espaces formés avec de la graisse, à la suite de quoi une terrible maladie se développe inévitablement - la cirrhose.

Toutes les cellules nouvellement formées copient la graisse, remplaçant les tissus sains. Leur masse diminue progressivement et, par conséquent, toutes les fonctions vitales cessent de fonctionner.

Rappelons aussi notre bière bien-aimée, comme il nous semble, une boisson légère et totalement inoffensive. Eh bien, il ne nous fera certainement pas de mal! Cependant, il contient des phytoestrogènes - des hormones féminines d'origine végétale. Ils ne sont excrétés nulle part, mais se déposent dans le foie, activant progressivement les caractéristiques sexuelles secondaires chez les hommes (par exemple, les seins), et chez les femmes, un excès d'hormone peut provoquer des troubles assez graves dans le corps. Par exemple, les médecins pensent qu'une augmentation des œstrogènes est l'une des raisons de l'apparition du LED (lupus érythémateux disséminé).

Prenez soin de votre foie! Quelle glande de notre corps peut combiner autant de tâches utiles? Bien sûr, vous ne pouvez pas en trouver une comme elle! Prenez-en soin sans le surcharger d'alcool et d'aliments gras, et ce merveilleux organe irremplaçable vous remerciera de son service fidèle pour protéger votre santé..

Foie humain. Anatomie, structure et fonction du foie dans le corps

Articles Liés

Lopatina Maria Vladimirovna

  • Gastro-entérologue, hépatologue
  • Membre de l'Association européenne pour l'étude du foie (EASL)
  • Société russe pour l'étude du foie (ROPIP)
  • Association russe de gastroentérologie (RGA)

Il est important de comprendre que le foie n'a pas de terminaisons nerveuses, il ne peut donc pas faire de mal. Cependant, une douleur dans la région du foie peut indiquer un dysfonctionnement hépatique. Après tout, même si le foie lui-même ne fait pas mal, les organes autour, par exemple, avec son augmentation ou son dysfonctionnement (accumulation de bile) peuvent faire mal.

En cas de symptômes de douleur au foie, d'inconfort, il est nécessaire de le diagnostiquer, de consulter un médecin et également, comme prescrit par un médecin, d'utiliser des hépatoprotecteurs.

Examinons de plus près la structure du foie..

Hepar (traduit du grec signifie «foie»), est un organe glandulaire volumineux, dont la masse atteint environ 1500 g.

Tout d'abord, le foie est une glande qui produit de la bile, qui pénètre ensuite dans le duodénum par le canal excréteur..

Dans notre corps, le foie remplit de nombreuses fonctions. Les principaux sont: métaboliques, responsables du métabolisme, barrière, excréteurs.

Fonction barrière: responsable de la neutralisation dans le foie des produits toxiques du métabolisme des protéines, qui pénètrent dans le foie avec le sang. De plus, l'endothélium des capillaires hépatiques et les cellules réticuloendothéliales étoilées ont des propriétés phagocytaires, ce qui contribue à la neutralisation des substances absorbées dans l'intestin..

Le foie est impliqué dans tous les types de métabolisme; en particulier, les glucides absorbés par la muqueuse intestinale sont convertis en glycogène dans le foie («dépôt» de glycogène).

Entre autres choses, la fonction hormonale est également attribuée au foie..

Chez les jeunes enfants et pour les embryons, la fonction de l'hématopoïèse fonctionne (des érythrocytes sont produits).

En termes simples, notre foie a la capacité de circuler, de digérer et de métaboliser divers types, y compris hormonal.

Pour maintenir la fonction hépatique, vous devez adhérer au régime alimentaire approprié (par exemple, tableau n ° 5). En cas d'observation d'un dysfonctionnement d'organe, l'utilisation d'hépatoprotecteurs est recommandée (comme prescrit par un médecin).

Le foie lui-même est situé juste en dessous du diaphragme, à droite, dans la partie supérieure de l'abdomen..

Seule une petite partie du foie s'étend vers la gauche chez un adulte. Chez les nouveau-nés, le foie occupe la majeure partie de la cavité abdominale soit 1/20 du poids corporel total (chez un adulte, le rapport est d'environ 1/50).

Considérons plus en détail la localisation du foie par rapport aux autres organes:

Dans le foie, il est habituel de distinguer 2 bords et 2 surfaces.

La surface supérieure du foie est convexe par rapport à la forme concave du diaphragme auquel elle est adjacente.

La surface inférieure du foie, tournée vers l'arrière et vers le bas, et a des empreintes des viscères abdominaux adjacents.

La surface supérieure est séparée de la partie inférieure par un bord inférieur pointu, margo inférieur.

L'autre bord du foie, la partie postérieure supérieure, au contraire, est si terne, il est donc considéré comme la surface du foie.

Dans la structure du foie, il est habituel de distinguer deux lobes: le droit (grand), lobus hepatis dexter, et le plus petit à gauche, lobus hepatis sinister.

Sur la surface diaphragmatique, ces deux lobes sont séparés par un ligament en croissant - lig. hépatite falciforme.

Dans le bord libre de ce ligament, un cordon fibreux dense est posé - le ligament circulaire du foie, lig. teres hepatis, qui s'étend du nombril, de l'ombilic, et est une veine ombilicale envahie, v. ombilical.

Le ligament rond se plie sur le bord inférieur du foie, formant une encoche, incisura ligamenti teretis, et repose sur la surface viscérale du foie dans la rainure longitudinale gauche, qui sur cette surface est la frontière entre les lobes droit et gauche du foie.

Le ligament rond occupe la section antérieure de ce sillon - fissiira ligamenti teretis; la partie postérieure de la rainure contient la continuation du ligament rond sous la forme d'un mince cordon fibreux - un canal envahi de tissu veineux, le canal veineux, qui a fonctionné dans la période embryonnaire de la vie; cette section du sillon s'appelle fissura ligamenti venosi.

Le lobe droit du foie sur la surface viscérale est divisé en lobes secondaires par deux rainures, ou dépressions. L'un d'eux est parallèle à la rainure longitudinale gauche et dans la section antérieure, où se trouve la vésicule biliaire, vesica fellea, est appelée fossa vesicae felleae; la partie postérieure de la rainure, plus profonde, contient la veine cave inférieure, v. cava inférieur, et s'appelle sulcus venae cavae.

Fossa vesicae felleae et sulcus venae cavae sont séparés l'un de l'autre par un isthme relativement étroit de tissu hépatique, appelé processus caudé, processus caudatus.

La rainure transversale profonde reliant les extrémités postérieures des fissurae ligamenti teretis et des fossae vesicae felleae est appelée la porte du foie, porta hepatis. À travers eux, entrez a. hepatica et v. portae avec les nerfs et la sortie des vaisseaux lymphatiques et le canal hépatique communis, qui évacue la bile du foie.

La partie du lobe droit du foie, délimitée en arrière par la porte du foie, des côtés par la fosse de la vésicule biliaire à droite et la fente du ligament rond à gauche est appelée le lobe carré, lobus quadratus. La zone postérieure à la porte du foie entre la fissura ligamenti venosi à gauche et le sulcus venae cavae à droite constitue le lobe caudé, lobus caudatus.

Les organes en contact avec les surfaces du foie y forment des dépressions, impressiones, appelées organe de contact.

Le foie est recouvert sur la majeure partie de sa longueur par le péritoine, à l'exception d'une partie de sa face postérieure, où le foie est directement adjacent au diaphragme.

La structure du foie. Sous la membrane séreuse du foie se trouve une fine membrane fibreuse, la tunique fibreuse. Dans la zone des portes du foie, avec les vaisseaux, il pénètre dans la substance du foie et se poursuit dans de fines couches de tissu conjonctif entourant les lobules du foie, lobuli hepatis.

Chez l'homme, les lobules sont mal séparés les uns des autres, chez certains animaux, par exemple, chez un porc, les couches de tissu conjonctif entre les lobules sont plus prononcées. Les cellules hépatiques d'un lobule sont regroupées sous la forme de plaques situées radialement de la partie axiale du lobule à la périphérie.

À l'intérieur des lobules de la paroi des capillaires hépatiques, en plus des endothéliocytes, se trouvent des cellules étoilées aux propriétés phagocytaires. Les lobules sont entourés de veines interlobulaires, veines interlobulaires, qui sont des branches de la veine porte, et de branches artérielles interlobulaires, artères interlobulares (de a. Hepatica propria).

Entre les cellules hépatiques, à partir desquelles se forment les lobules hépatiques, situés entre les surfaces de contact de deux cellules hépatiques, se trouvent des canaux biliaires, ductuli biliferi. Sortant du lobule, ils s'écoulent dans les canaux interlobulaires, ductuli interlobulares. Un canal excréteur sort de chaque lobe du foie.

À partir de la fusion des canaux droit et gauche, le canal hépatique communis se forme, qui évacue la bile du foie, la bilis, et sort par la porte du foie.

Le canal hépatique commun est composé le plus souvent de deux canaux, mais parfois de trois, quatre et même cinq.

Topographie du foie. Le foie est projeté sur la paroi abdominale antérieure dans la région épigastrique. Les bords du foie, supérieur et inférieur, projetés sur la surface antérolatérale du corps, convergent l'un avec l'autre en deux points: droit et gauche.

Le bord supérieur du foie commence dans le dixième espace intercostal à droite, le long de la ligne axillaire médiane. De là, il monte abruptement vers le haut et médialement, selon la projection du diaphragme, auquel le foie est adjacent, et le long de la ligne droite du mamelon atteint le quatrième espace intercostal; à partir de là, la bordure s'incline doucement vers la gauche, traversant le sternum légèrement au-dessus de la base du processus xiphoïde, et dans le cinquième espace intercostal, elle atteint le milieu de la distance entre le sternum gauche et les lignes de mamelon gauche.

Le bord inférieur, commençant au même endroit dans le dixième espace intercostal que le bord supérieur, va obliquement et médialement d'ici, traverse les cartilages costaux IX et X à droite, longe la région épigastrique obliquement vers la gauche et vers le haut, traverse l'arc costal au niveau du cartilage costal gauche VII et dans le cinquième espace intercostal se connecte avec le bord supérieur.

Ligaments du foie. Les ligaments du foie sont formés par le péritoine, qui passe de la surface inférieure du diaphragme au foie, à sa surface diaphragmatique, où il forme le ligament coronaire du foie, lig. coronarium hepatis. Les bords de ce ligament se présentent sous la forme de plaques triangulaires, appelées ligaments triangulaires, ligg. triangulare dextrum et sinistrum. Les ligaments partent de la surface viscérale du foie vers les organes les plus proches: vers le rein droit - lig. hepatorenale, à la moindre courbure de l'estomac - lig. hepatogastricum et au duodénum - lig. hépatoduodénal.

Le foie est nourri par a. hepatica propria, mais dans un quart des cas de l'artère gastrique gauche. Les particularités des vaisseaux hépatiques sont que, en plus du sang artériel, il reçoit également du sang veineux. Par la porte dans la substance hépatique a. hepatica propria et v. portae. Entrer par la porte du foie, v. portae, transportant le sang d'organes abdominaux non appariés, se ramifie dans les branches les plus minces situées entre les lobules - vv. interlobulares. Ces derniers sont accompagnés de aa. interlobulares (branches de a. hepatica propia) et ductuli interlobulares.

Dans la substance des lobules hépatiques eux-mêmes, des réseaux capillaires sont formés à partir des artères et des veines, à partir desquelles tout le sang est collecté dans les veines centrales - vv. centrales. Vv. centrales, laissant les lobules du foie, s'écoulent dans les veines collectrices, qui, se rejoignant progressivement, forment vv. hepaticae. Les veines hépatiques ont des sphincters où les veines centrales y pénètrent. Vv. hepaticae à raison de 3-4 grands et plusieurs petits laissent le foie sur sa surface arrière et s'écoulent dans v. cava inférieur.

Ainsi, il existe deux systèmes veineux dans le foie:

  1. portail formé par ramifications v. portae, à travers lequel le sang pénètre dans le foie par sa porte,
  2. caval, représentant la collection vv. hepaticae transportant du sang du foie dans v. cava inférieur.

Dans la période utérine, un troisième système veineux ombilical fonctionne; ces derniers sont des branches de v. ombilicalis, qui s'efface après la naissance.

Quant aux vaisseaux lymphatiques, il n'y a pas de véritables capillaires lymphatiques à l'intérieur des lobules hépatiques: ils n'existent que dans le tissu conjonctif interglobulaire et s'écoulent dans le plexus des vaisseaux lymphatiques accompagnant la ramification de la veine porte, de l'artère hépatique et des voies biliaires, d'une part, et les racines des veines hépatiques, d'autre part... Les vaisseaux lymphatiques de détournement du foie vont aux nodi hepatici, coeliaci, gastrici dextri, pylorici et aux ganglions péri-aortiques de la cavité abdominale, ainsi qu'aux ganglions médiastinaux diaphragmatiques et postérieurs (dans la cavité thoracique). Environ la moitié de toute la lymphe corporelle est éliminée du foie.

Le foie est innervé du plexus coeliaque par le truncus sympathicus et n. vague.

Structure segmentaire du foie. En relation avec le développement de la chirurgie et le développement de l'hépatologie, la doctrine de la structure segmentaire du foie a maintenant été créée, ce qui a changé l'idée précédente de la division du foie uniquement en lobes et lobules. Comme indiqué, le foie a cinq systèmes tubulaires:

  1. voies biliaires,
  2. artères,
  3. branches de la veine porte (système porte),
  4. veines hépatiques (système cav)
  5. vaisseaux lymphatiques.

Les systèmes porte et cav des veines ne coïncident pas, et les systèmes tubulaires restants accompagnent la ramification de la veine porte, sont parallèles les uns aux autres et forment des faisceaux vasculaires-sécrétoires, auxquels les nerfs sont également attachés. Certains des vaisseaux lymphatiques partent avec les veines hépatiques.

Un segment du foie est une zone pyramidale de son parenchyme, adjacente à la soi-disant triade hépatique: une branche de la veine porte du second ordre, une branche d'accompagnement de sa propre artère hépatique et une branche correspondante du canal hépatique.

Les segments suivants se distinguent dans le foie, en partant du sulcus venae cavae vers la gauche, dans le sens antihoraire:

  • I - segment caudé du lobe gauche, correspondant au même lobe du foie;
  • II - segment postérieur du lobe gauche, localisé dans la partie postérieure du même lobe;
  • III - le segment antérieur du lobe gauche, situé dans la même section de celui-ci;
  • IV - segment carré du lobe gauche, correspond au même lobe du foie;
  • V - segment antérieur supérieur moyen du lobe droit;
  • VI - segment antérieur inférieur latéral du lobe droit;
  • VII - segment postérieur inférieur latéral du lobe droit;
  • VIII - segment moyen supérieur-postérieur du lobe droit. (Les noms des segments indiquent des parties du lobe droit.)

Examinons de plus près les segments (ou secteurs) du foie:

Au total, il est d'usage de diviser le foie en 5 secteurs..

  1. Le secteur latéral gauche correspond au segment II (secteur monosegmental).
  2. Le secteur paramédian gauche est formé des segments III et IV.
  3. Le bon secteur paramédian est composé de segments V et VIII.
  4. Le secteur latéral droit comprend les segments VI et VII.
  5. Le secteur dorsal gauche correspond au segment I (secteur monosegmental).

Au moment de la naissance, les segments hépatiques sont clairement définis; sont formés sont formés pendant la période utérine.

L'étude de la structure segmentaire du foie est plus détaillée et approfondie en comparaison avec le concept de division du foie en lobules et lobes.

Anatomie du foie

Le foie humain assume de nombreuses fonctions, sans lesquelles le corps ne pourrait exister. C'est la plus grande glande de sécrétion externe, qui remplit des fonctions de protection, de stockage, de désintoxication et d'autres fonctions. Le caractère unique de la structure et du travail le rend indispensable à la vie normale. D'autres composants du système digestif lui sont étroitement liés..

Anatomie et structure

L'anatomie est une science qui étudie la structure externe et interne du foie. Décrivons brièvement les principales dispositions. Il a deux lobes, entre lesquels se trouve un ligament du foie en forme de faucille et des rainures longitudinales. Le lobe droit pèse plus que le gauche. Sur la face postérieure se trouve le ligament coronaire. Deux sillons le divisent en lobes secondaires. La surface diaphragmatique a une dépression cardiaque et 4 parties. Viscéral - divisé par trois sillons en quatre lobes. Sur celui-ci, il y a une rainure longitudinale avec une fosse pour la vésicule biliaire et des empreintes pour les organes adjacents. À la porte du foie se trouve une rainure transversale, d'où sortent le canal hépatique commun et les vaisseaux lymphatiques du foie, et les nerfs, la propre artère hépatique et la veine porte, le ligament rond du foie, situé dans la rainure, entrent. À l'extérieur, il est recouvert d'une membrane séreuse, en dessous - une capsule fibreuse.

L'anatomie interne commence par le fait que la capsule conjonctive pénètre dans la porte du foie et la divise en lobes, segments et lobules. L'histologie du foie décrit sa structure cellulaire. Le lobule hépatique est la principale unité structurelle sous la forme d'un prisme. La veine et les voies biliaires que contient la cellule, ainsi que les artères interlobulaires, forment une triade. À la périphérie de celui-ci se trouvent les faisceaux hépatiques de forme oblongue. Les cellules hépatiques ont un noyau et un ensemble de chromosomes. Le foie humain contient 250 à 300 milliards d'hépatocytes. Les lobules sont séparés par un septum interlobulaire de tissu conjonctif, dans lequel passent le capillaire biliaire et les vaisseaux sanguins. Se combinant les uns avec les autres, ils forment 8 segments et 5 secteurs.

Principales propriétés fonctionnelles

  • Synthèse et excrétion de la bile, des acides biliaires et de la bilirubine nécessaires au fonctionnement normal de l'intestin. Au contact de la nourriture, la bile neutralise le pH du suc gastrique, qui est saturé de chyme.
  • Détoxification des toxines. Neutralise et élimine les substances nocives du corps.
  • Rôle dans le métabolisme. Les protéines, les graisses, les glucides et les vitamines sont synthétisés et métabolisés ici.
  • Régulation des niveaux hormonaux dans le corps.
  • Les vitamines, le sang et les éléments glycogènes s'accumulent.
  • Hématopoïétique dans la période de développement embryonnaire. Après la naissance d'une personne, elle synthétise les protéines sanguines de base.
  • Synthèse d'enzymes digestives.
  • Les macrophages et lymphocytes que contient l'organe fournissent une réponse immunitaire aux endotoxines.
Retour à la table des matières

La taille et l'emplacement du foie

Grande glande d'un adulte. La forme ressemble à un champignon, poids - 1,5-2 kg, longueur - 14-18 cm et largeur - 20-25 cm.Son poids et ses paramètres dépendent de l'âge. Il est situé dans la cavité abdominale, sous le diaphragme. La topographie du foie décrit les caractéristiques de son emplacement. Le bord supérieur commence dans le dixième espace intercostal droit le long de la ligne médio-axillaire. S'élevant au niveau du quatrième espace intercostal le long de la ligne droite du mamelon, il descend vers la gauche jusqu'à la cinquième côte, où il est relié au bord inférieur. La surface supérieure est bordée par le diaphragme et la partie inférieure - par l'intestin, le rein droit, l'estomac, l'œsophage, le duodénum 12 et la vésicule biliaire. Normalement, le foie humain ne dépasse pas l'arc costal, ce qui est facilité par sa fixation.

Maladies d'organes

L'organe fonctionne bien, mais ses maladies entraînent un œdème, modifient la taille, la structure, le poids et l'emplacement du foie. Le processus pathologique affecte toutes les unités structurelles, les vaisseaux, les voies biliaires. Les maladies du foie peuvent être classées en fonction d'indicateurs anatomiques:

  • Inflammation spontanée ou atteinte des cellules hépatiques: hépatite, abcès, stéatose.
  • Atteintes à l'intégrité traumatique.
  • Pathologies vasculaires: thrombose, inflammation veineuse, hémangiome.
  • Maladies du système biliaire: inflammation et blocage des canaux avec calculs, cholestase.
  • Néoplasmes bénins et malins: sarcome, kyste, cancer.
  • Anomalies congénitales ou génétiques.
  • Invasions helminthiques: leptospirose, opisthorchiase.
  • Maladies inflammatoires, dues aux mêmes processus dans les organes voisins, notamment: intestins, pancréas, estomac, reins.
  • Modifications structurelles du parenchyme: cirrhose, insuffisance hépatique.

Les maladies chroniques des tissus hépatiques provoquent le développement de la cirrhose.

Causes des maladies

La division cellulaire permet au foie de récupérer et de se renouveler, mais avec l'influence prolongée et agressive des facteurs pathogènes sur lui, cette possibilité s'assèche, conduisant à des maladies. La plupart d'entre eux sont liés au mode de vie et à la nutrition. Les principaux agents provocateurs sont:

  • Les virus. Leur activité affecte le développement de l'hépatite.
  • Effets toxiques des produits chimiques. Le danger de cette lésion est qu'elle n'apparaît pas pendant longtemps, entraînant une nécrose des cellules hépatiques et le développement d'une insuffisance.
  • Influence médicinale. Les antibiotiques, les agents chimiothérapeutiques et les hormones sont considérés comme les plus hépatotoxiques.
  • De l'alcool. L'abus de celui-ci conduit au fait que le foie ne peut pas faire face à sa désintoxication, il accumule et détruit les hépatocytes, provoquant une cirrhose.
  • Infections et parasites. Ascaris, alvéocoques, échinocoques provoquent des processus inflammatoires chroniques et une transformation kystique.
  • Erreurs d'alimentation. Une prise alimentaire irrégulière, la prédominance des graisses, des épices et des viandes fumées entraîne des perturbations dans les processus métaboliques, la synthèse et l'excrétion de la bile. En conséquence, la maladie des calculs biliaires et la stéatose.
  • Maladies et malformations génétiques. Les dommages aux vaisseaux sanguins et aux conduits entraînent une hypoplasie, des fermentopathies, des maladies de stockage.
  • Blessures à l'abdomen et au foie. Favorise la formation de kystes parenchymateux et d'œdèmes.
Retour à la table des matières

Symptômes hépatiques

Aux premiers stades de la maladie, les symptômes sont généraux, n'indiquant pas un problème hépatique. On note une faiblesse générale et un malaise, des maux de tête, des éruptions cutanées, des signes d'hypovitaminose, une mauvaise haleine, des brûlures d'estomac. Leur manifestation est courte et inconstante. Au fil du temps, des signes spécifiques de dommages apparaissent, tels que:

  • jaunissement de la sclérotique;
  • assombrissement de l'urine et décoloration des matières fécales;
  • jaunissement et démangeaisons de la peau;
  • hypertrophie et douleur du foie;
  • motif veineux amélioré sur l'abdomen;
  • éruptions cutanées pétéchiales.

Le foie d'une personne ne peut pas blesser. Des sensations douloureuses apparaissent lorsque des changements pathologiques affectent ses membranes. C'est là que se trouvent les terminaisons nerveuses et les récepteurs. La douleur peut varier en intensité. Zone de localisation - hypochondre droit. En règle générale, il fait mal. Une douleur intense survient lors de processus catarrhales ou purulents prononcés, ainsi que si des organes voisins sont touchés, par exemple l'estomac, les intestins ou s'il y a une inflammation du pancréas. Au cours de l'évolution chronique de la maladie, une absence totale de douleur est possible..

Diagnostic et traitement des maladies du foie

Si vous ressentez des symptômes alarmants, vous devez consulter un médecin. Après tout, le succès du traitement et le rétablissement complet dépendent du diagnostic opportun. Un examen par un médecin commence par l'examen du patient et la collecte d'une anamnèse détaillée, spécifiant la présence de mauvaises habitudes et de mode de vie. Pour un diagnostic précis, des tests de laboratoire de sang, échographie, CT, IRM sont effectués, si nécessaire, une biopsie des tissus hépatiques est réalisée.

Le traitement commence par le régime alimentaire, l'évitement de l'alcool et les changements de mode de vie. Le régime alimentaire du patient doit contenir des aliments enrichis et faciles à digérer, cuits à la vapeur ou bouillis, du thé vert ou aux herbes, des boissons aux fruits. La présence dans l'alimentation de café, d'aliments gras et frits, d'aliments contenant du cholestérol, de produits de boulangerie frais et de bonbons n'est pas recommandée.

En outre, l'ensemble des mesures thérapeutiques comprend des exercices thérapeutiques, l'utilisation de la médecine traditionnelle et des médicaments. Le système biliaire est éliminé en prenant du chardon-Marie, des cynorrhodons, du pissenlit, du millepertuis, de l'artichaut, des stigmates de maïs, etc. Les médicaments sont basés sur l'utilisation de médicaments de plusieurs groupes:

  • Préparations à base de plantes. L'extrait de chardon-Marie est utilisé pour traiter l'hépatite, la cholécystite, les lésions toxiques. Les plus efficaces d'entre eux sont: "Gepabene", "Karsil", "Silymarin", "Hofitol".
  • Phospholipides essentiels. Ils normalisent les processus métaboliques, favorisent la récupération et la régénération. Cela comprend: "Essentiale", "Liventsiale", "Phosphogliv".
  • Préparations d'origine animale. "Hepatosan", "Sirepar" et autres médicaments à base d'hydrolysat du foie des bovins protègent et nettoient.
  • Complexes d'acides aminés. Ils présentent des propriétés antioxydantes et antitoxiques qui contribuent à la restauration du parenchyme. Parmi eux - "Heptral", "Heptor".

Le tractus gastro-intestinal est composé d'organes, dont chacun est important pour l'homme. Le rôle joué par le foie est difficile à surestimer. Son déchet - la bile - assure le processus normal de digestion. Les ligaments hépatiques fournissent non seulement sa fixation fiable, mais se connectent également à d'autres composants du système digestif.

Publications Sur Cholécystite

Mucus blanc dans les selles: toutes les causes possibles

Lipomatose

L'apparition d'un écoulement muqueux blanc dans les selles est une raison de porter une attention particulière à l'état de santé. Le mucus blanc dans les selles peut être causé par certains aliments ou une infection.

Pourquoi avez-vous besoin d'une annexe

Lipomatose

L'appendice, populairement surnommé appendicite, est un processus en forme de ver dans le gros intestin et mesure environ 10 cm de long.L'appendice peut être situé dans la partie inférieure du bassin: soit latéralement, soit entre les plexus de l'intestin grêle, ou juste derrière le rectum.