logo

Hépatite toxique

L'hépatite toxique est une maladie qui survient lorsque le corps est exposé à des poisons (substances toxiques) d'origines diverses. Attribuer une hépatite toxique aiguë et chronique.

Ainsi, une hépatite aiguë se développe lorsqu'une forte dose d'une substance nocive pénètre dans le corps humain une fois ou pendant une courte période..

Cette forme est caractérisée par une mort rapide et massive des hépatocytes avec le développement de symptômes en quelques jours..

Dans les hépatites toxiques chroniques, les poisons exercent leurs effets néfastes sur le foie par leur ingestion systématique pendant une longue période (généralement plusieurs années, voire des dizaines d'années). La concentration de toxines dans ce cas peut être faible, cependant, en raison de l'effet d'accumulation, elles entraînent inévitablement une inflammation et une nécrose (mort) du tissu hépatique.

Causes de la maladie

Le contact avec des substances toxiques peut résulter d'une ingestion accidentelle, d'une utilisation délibérée ou d'une exposition professionnelle..
Ainsi, l'hépatite toxique comprend les groupes de causes suivants:

1. Exposition aux drogues

Souvent, le patient peut dépasser la dose recommandée et aller au-delà de l'effet thérapeutique du médicament. Dans ce cas, il deviendra toxique pour l'organisme en général et pour le foie en particulier. Les groupes de médicaments les plus dangereux sont les suivants:

  • médicaments antituberculeux (ftivazide, rifampicine);
  • antipyrétique (paracétamol, ibuklin);
  • anticonvulsivants (phénobarbital);
  • antiviral (interférons);
  • les sulfamides (sulfadiméthoxine);
  • cytostatiques (cyclophosphamide).

2. Consommation excessive d'alcool

Avec l'utilisation systématique de boissons alcoolisées, un effet négatif sur le foie se produit avec le développement d'une hépatite alimentaire toxique. En termes d'alcool pur, il n'est pas recommandé aux hommes de consommer plus de 30 à 40 g et aux femmes de 20 à 30 g par jour. L'effet négatif résulte du fait que tout l'alcool consommé est métabolisé par le foie.

À la suite de transformations biochimiques, la substance toxique acétaldéhyde s'y forme, qui détruit directement les hépatocytes. Ainsi, les cellules hépatiques fonctionnant normalement se transforment en cellules graisseuses et sont ensuite remplacées par du tissu conjonctif. Malheureusement, l'hépatite alcoolique toxique est la cause la plus fréquente du développement de cette pathologie aujourd'hui..

3. Toxines industrielles

Ces poisons peuvent pénétrer dans le corps de plusieurs manières: par les voies respiratoires ou par la peau. Aspirés dans le sang, ils circulent à travers les veines jusqu'au foie, où ils exercent leur effet nocif..

Sous l'influence de poisons industriels, une hépatite aiguë et chronique du foie peut se développer, en fonction de la concentration des substances entrantes et de la fréquence des contacts de la personne avec elles..

Les poisons industriels suivants ont un effet nocif sur le foie:

  • l'arsenic - le plus souvent trouvé dans la métallurgie;
  • pesticides - utilisés dans l'agriculture;
  • aldéhydes - utilisés comme matières premières pour la production d'acide acétique;
  • phénols - sont des composants d'agents antiseptiques;
  • insecticides - utilisés pour lutter contre les insectes;
  • tétrachlorure de carbone - fait partie du caoutchouc et des résines.

4. Poisons végétaux

Dans la nature, il existe des champignons et des plantes qui détruisent spécifiquement les cellules hépatiques en entrant dans le corps. Ceux-ci incluent l'amertume, le krestovik, l'héliotrope, le grèbe pâle. Lorsque de telles plantes sont récoltées et mangées, les symptômes de l'hépatite toxique se développent de manière aiguë.

Manifestations cliniques de l'hépatite toxique

L'hépatite toxique peut présenter divers symptômes associés à la nature du développement de la pathologie. Dans certains cas, les signes de lésions hépatiques peuvent ne se manifester d'aucune manière et ne peuvent être détectés que par des études instrumentales réalisées accidentellement.
En cas de lésion hépatique aiguë, des signes cliniques apparaissent après 2-3 jours. Ils comprennent:

  1. La douleur dans l'hypochondre droit - provient de l'étirement de la capsule qui entoure le foie. Car le foie lui-même n'a pas de terminaisons nerveuses; seulement avec son augmentation significative de taille, il y a une pression sur la capsule équipée de terminaisons nerveuses. La douleur survient de manière aiguë et est une conséquence d'une inflammation aiguë du tissu hépatique.
  2. Intoxication - caractérisée par de la fièvre, une mauvaise santé, une léthargie et une léthargie, une perte d'appétit et des courbatures.
  3. Saignement et hémorragie - peuvent être exprimés sous la forme d'une éruption hémorragique à petits points, d'un saignement du nez ou de la gencive résultant de lésions des parois vasculaires par des substances nocives.
  4. Jaunisse - la sclère jaunit, l'urine s'assombrit (devient la couleur de la bière), les excréments, au contraire, ressemblent à de la craie. La graisse apparaît également dans les matières fécales en raison de l'incapacité de la digérer. La jaunisse est une manifestation d'un écoulement altéré de la bile à travers les voies biliaires. À mesure que la maladie progresse, la jaunisse augmente également.

Dommages au système nerveux

Les toxines affectent également le système nerveux, entraînant divers troubles mentaux, par exemple une excitabilité accrue ou une orientation spatiale altérée. Dans l'hépatite toxique chronique, les symptômes seront moins prononcés, de plus, des périodes d'exacerbation et de rémission seront observées. Le plus souvent, les patients présentent les plaintes suivantes:

  • une sensation de lourdeur et d'inconfort dans l'hypochondre droit - la douleur est sourde et douloureuse, renversée, s'intensifie après avoir mangé, en particulier grasse ou frite, ainsi qu'après avoir pris de l'alcool;
  • température subfébrile - généralement son niveau ne dépasse pas 37,5 degrés;
  • démangeaisons - associées au dépôt d'acides biliaires dans la peau, qui ont un fort effet irritant sur la peau;
  • diminution de l'intelligence, de la mémoire, des troubles de la concentration, des changements de personnalité;
  • violation de l'appétit et des processus digestifs - diarrhée, épisodes de nausée et même vomissements;
  • ballonnements;
  • hypertrophie du foie et de la rate.

Diagnostic de l'hépatite toxique

Le diagnostic d'une «hépatite toxique» nécessite une approche différenciée et une anamnèse soigneusement collectée du fait que les signes de cette pathologie sont extrêmement similaires à des lésions hépatiques apparues pour d'autres raisons..
Il est obligatoire d'effectuer des tests cliniques généraux, tels que des tests sanguins et urinaires. Pour évaluer la gravité des lésions hépatiques et le niveau d'altération de ses fonctions, il est nécessaire d'effectuer un test sanguin biochimique. Le niveau de ces indicateurs est évalué:

  1. bilirubine totale et ses fractions;
  2. phosphatase alcaline;
  3. ALT et AST;
  4. GGTP;
  5. LDH;
  6. protéines totales et albumine.

Pour évaluer la gravité des lésions des parois vasculaires et le risque de saignement, un coagulogramme est réalisé.
Pour exclure l'hépatite d'une autre étiologie, des tests d'hépatite virale et d'infection à VIH sont effectués.

Pour effectuer une évaluation visuelle du degré et de la nature des lésions hépatiques, des méthodes d'examen instrumentales sont effectuées, à savoir:

  • Échographie de la cavité abdominale avec dopplerographie des vaisseaux hépatiques;
  • CT et IRM - dans des situations diagnostiquement difficiles;
  • recherche sur les radio-isotopes;
  • biopsie ciblée du tissu hépatique avec son examen histologique.

Conséquences de l'hépatite toxique
Les conséquences de graves lésions hépatiques et d'une exposition prolongée aux poisons sont réduites aux manifestations suivantes:

  1. Le développement de l'insuffisance hépatique est une conséquence de la mort de la plupart des cellules actives, qui sont remplacées par du tissu adipeux qui n'est pas en mesure de remplir toutes les fonctions du foie.
  2. La transition de la maladie vers la cirrhose du foie - dans ce cas, les cellules hépatiques se transforment en tissu conjonctif (cicatrice).
  3. Coma hépatique - se développe avec des dommages croissants aux cellules nerveuses par les toxines. Il y a une violation de la conscience, l'extinction des réflexes, l'apparition de crises d'épilepsie, etc. Cette condition peut entraîner la mort du patient.

Traitement

Beaucoup de gens se demandent si l'hépatite hépatique toxique peut être guérie. Ce type d'hépatite est curable si des mesures sont prises à temps et que la maladie n'a pas encore commencé.
L'hépatite toxique et son traitement sont directement liés à la forme de la maladie (aiguë ou chronique). Cependant, dans tous les cas, le point le plus important du traitement est l'arrêt complet du contact avec le poison, ce qui a entraîné des lésions hépatiques..

Le développement d'une hépatite toxique aiguë est une situation nécessitant une hospitalisation urgente.

Le traitement est le suivant:

  • Repos au lit pour le patient;
  • Lavage gastrique - effectué en urgence pour nettoyer l'eau de lavage. Il faut généralement environ 10 litres d'eau pour éliminer complètement le poison restant de l'estomac;
  • Prescription d'antidotes (le cas échéant) - unithiol et thiosulfate de sodium pour les métaux lourds, déféroxamine - pour le fer, glucocorticostéroïdes - pour le cuivre;
  • En cas d'insuffisance hépatique / rénale sévère, une hémodialyse est nécessaire;
  • Éliminer les toxines du corps - prendre du charbon actif, mettre des compte-gouttes avec des solutions électrolytiques, effectuer une plasmaphérèse;
  • Nomination de vitamines - groupe B et acide ascorbique;
  • Hépatoprotecteurs - pour la régénération la plus rapide du foie;
  • Médicaments contre la cholérèse - pour éliminer les poisons avec la bile.

Au cours de l'évolution chronique de la maladie, la base du traitement est un régime alimentaire correct, la prise de préparations enzymatiques, d'hépatoprotecteurs et de vitamines.

  1. Le régime consiste en une prise alimentaire fractionnée, en petites portions. Cela favorise une meilleure circulation de la bile et prévient la jaunisse. De plus, il élimine certains des poisons du corps. Il est nécessaire d'exclure les aliments frits, gras, épicés et fumés de l'alimentation. Évitement strict de l'alcool. Mangez une quantité accrue d'aliments riches en fibres et en pectines (fruits et légumes frais, haricots).
  2. Hépatoprotecteurs - ont un effet anti-inflammatoire, visant la synthèse de phospholipides, nécessaires à la restauration des cellules hépatiques. Les plus connus sont les médicaments "Heptral", "Essentiale", "Legalon". Les hépatoprotecteurs doivent être pris pendant une longue période, en cours de 3 mois à 6 mois.
  3. Vitaminothérapie - Les vitamines B et la vitamine C sont prescrites.

Ainsi, l'hépatite toxique est une maladie qui peut résulter à la fois d'un mode de vie inapproprié et d'un contact forcé avec des poisons en cas de préjudice professionnel. Cette pathologie peut être traitée si une petite partie du foie est affectée et que le traitement est commencé à temps, il est donc très important de consulter un médecin en temps opportun afin d'établir la cause exacte de la lésion hépatique et de prescrire un traitement ciblé..

Hépatite toxique. Causes, symptômes, diagnostic, complications et traitement de la maladie.

L'hépatite toxique est une maladie du foie, d'évolution aiguë ou chronique, qui se développe à la suite de l'ingestion de substances chimiques ou autres substances nocives (drogues, alcool, toxines fongiques) dans l'organisme, leur effet toxique sur les cellules hépatiques, accompagné d'une inflammation des cellules et de leur mort, et se manifestant par une augmentation taille du foie, douleur dans l'hypochondre droit et jaunisse progressive.

L'hépatite toxique à évolution aiguë, appelée «hépatite toxique aiguë», se développe à la suite de l'ingestion d'une seule concentration élevée de poison ou d'une petite dose de poison ayant une affinité pour les cellules hépatiques, en règle générale, les symptômes apparaissent après 2 à 5 jours.

L'hépatite toxique à évolution chronique, appelée «hépatite toxique chronique», se développe avec l'ingestion répétée de poison, de petites doses qui n'ont pas d'affinité pour les cellules hépatiques, peuvent se manifester en mois ou en années. Les manifestations de l'hépatite toxique aiguë, prononcées, sont difficiles, le patient doit être hospitalisé d'urgence et si l'assistance médicale n'est pas fournie en temps opportun, cela peut entraîner la mort. Hépatite toxique chronique, se développe lentement, les symptômes apparaissent progressivement, si la cause n'est pas éliminée, ils sont compliqués par une cirrhose du foie et une insuffisance hépatique.

Causes de l'hépatite toxique

L'ingestion de substances nocives dans l'organisme peut être accidentelle, professionnelle (activité professionnelle) ou intentionnelle (souhaitée). Les substances nocives qui pénètrent dans l'organisme et affectent le foie sont appelées poisons hépatiques. Ils pénètrent dans le corps par différentes voies. Par le tube digestif: bouche → estomac → sang → foie. Par le système respiratoire: nez → poumons → sang → foie. À travers la peau, les poisons peuvent également pénétrer dans la circulation sanguine, puis dans le foie. La pénétration dans le sang de certains poisons hépatiques peut avoir un effet direct sur la cellule hépatique (poisons hépatotropes), perturbant sa fonction et ses fonctions vitales. D'autres types de poisons qui interfèrent avec la circulation sanguine dans les petits vaisseaux alimentant le foie, cela conduit à un manque d'oxygène dans les cellules et à leur mort, avec une perturbation ultérieure du fonctionnement des organes.

Vidéo sur les effets de l'alcool sur le foie

Les poisons hépatiques ont différentes origines:

1. Les médicaments, aux doses prescrites par le médecin traitant, ont un effet thérapeutique, avec une prise unique d'une dose importante (toxique) de l'un des médicaments de ces groupes, des lésions hépatiques toxiques et le développement d'une hépatite toxique aiguë se produisent.

  • sulfamides: Biseptol, Sulfadiméthoxine
  • antiviral: interféron, amantadine;
  • antituberculeux: Ftivazid, Tubazid; antipyrétiques: Paracétamol, Aspirine
  • anticonvulsivants: phénobarbital et autres.

2. Les poisons industriels pénètrent dans le corps par inhalation ou à travers la peau, lorsque de fortes doses pénètrent dans le corps, des lésions aiguës du foie se développent avec la mort de ses cellules et le remplacement par des cellules adipeuses, avec l'ingestion répétée de petites doses, une hépatite toxique chronique se développe.
  • arsenic - rejeté dans les usines métallurgiques;
  • phosphore - contenu dans les engrais phosphorés, utilisé pour le traitement des métaux
  • pesticides - utilisés en agriculture, pour tuer les mauvaises herbes
  • hydrocarbures chlorés - composants pétroliers.
  • les aldéhydes (par exemple: l'acétaldéhyde) sont utilisés industriellement pour produire de l'acide acétique
  • phénols - contenus dans les antiseptiques utilisés pour la désinfection, contenus dans les aliments en conserve
  • insecticides - utilisés en agriculture pour lutter contre les insectes nuisibles
3. Alcool - une consommation chronique et excessive d'alcool, en particulier de mauvaise qualité, entraîne des lésions hépatiques toxiques. 20 à 40 grammes d'alcool par jour pour les hommes et jusqu'à 20 grammes pour les femmes sont considérés comme des doses sûres, à des doses plus élevées, il a un effet toxique.
Tout l'alcool consommé par le tube digestif avec du sang va au foie. Le foie traite activement l'alcool reçu. Le composant principal de la transformation de l'alcool dans le foie est son interaction avec l'enzyme alcool déshydrogénase. À la suite de cette transformation enzymatique, la dégradation de l'alcool conduit à la formation d'acétaldéhyde. L'acétaldéhyde est une substance assez toxique, sous l'influence de laquelle diverses réactions chimiques dans le foie (en particulier le métabolisme des graisses) sont perturbées. Il y a une accumulation d'acides gras et le remplacement des cellules hépatiques par du tissu adipeux.

4. Les poisons végétaux (poisons des mauvaises herbes: amertume, rose sauvage; poisons des champignons: grèbe pâle), ont un effet hépatotrope (agissent directement sur la cellule hépatique, perturbant son activité vitale et la remplaçant par du tissu adipeux), à la suite de quoi une clinique d'hépatite toxique aiguë se développe.

Symptômes de l'hépatite toxique

Signes d'hépatite toxique aiguë:

Dans les cas bénins, cela peut se dérouler presque sans symptômes, on ne le trouve que lors d'un examen de groupe (par exemple: l'utilisation de champignons vénéneux).

Dans les cas plus graves, il peut se manifester par les symptômes suivants:

  • La douleur dans l'hypochondre droit, survient soudainement, 2 à 5 jours après la pénétration du poison hépatotrope dans le corps, est le résultat de l'expansion de la capsule par une hypertrophie du foie (en raison d'un processus inflammatoire aigu);
  • Signes d'intoxication du corps: augmentation de la température corporelle> 38 0 C, faiblesse générale, manque d'appétit, nausées, vomissements (éventuellement avec du sang), douleurs articulaires;
  • Saignements du nez, des gencives, petites hémorragies ponctuées sur la peau, ces manifestations sont le résultat de l'action destructrice de la toxine sur les parois vasculaires;
  • Influence sur la psyché du patient sous forme d'excitation ou de léthargie, de désorientation dans l'espace, de tremblements, car les poisons ont la capacité d'avoir un effet toxique sur les cellules nerveuses;
  • Une jaunisse progressive, une urine foncée, des selles légères (grasses, brillantes) apparaissent simultanément avec des signes d'intoxication et sont le résultat d'une violation de l'écoulement de la bile le long du petit tractus biliaire intrahépatique;
  • Augmentation de la taille du foie, à la suite d'une inflammation aiguë des cellules hépatiques et de leur remplacement par du tissu adipeux (foie gras)

Signes d'hépatite toxique chronique:

  • Douleur récurrente dans l'hypochondre droit, d'intensité modérée, s'aggravant après avoir mangé;
  • Sévérité dans l'hypochondre droit, associée à une hypertrophie du foie;
  • Température corporelle subfébrile 37-37,5 0 С;
  • Nausées, vomissements, diminution de l'appétit, amertume dans la bouche, ballonnements, diarrhée, ces manifestations se développent à la suite d'une violation de l'écoulement de la bile;
  • Fatigue, diminution des performances;
  • Démangeaisons cutanées, démangeaisons cutanées dues à l'accumulation d'acides biliaires;
  • Augmentation du foie et de la rate.
Ces symptômes peuvent disparaître pendant un certain temps (rémission) et réapparaître (s'aggraver).

Complications de l'hépatite toxique

Dans les cas bénins, l'hépatite toxique est complètement guérie. Dans d'autres cas, cela peut être compliqué par l'une des maladies suivantes:

1. L'insuffisance hépatique est le résultat de la mort des cellules hépatiques, de leur remplacement par des cellules graisseuses et de l'altération de ses fonctions, se manifestant par les symptômes suivants:

  • Œdème (à la suite d'une violation du métabolisme des protéines);
  • Jaunisse
  • Saignement (la production de facteurs de coagulation sanguine diminue);
  • Perte de poids du corps (due à un manque de saturation du corps en protéines, graisses, glucides, énergie produite par le foie);
  • L'encéphalopathie hépatique (troubles mentaux et neuromusculaires) se développe à la suite d'une violation de la fonction toxique du foie;

2. Coma hépatique, atteinte progressive du foie et du système nerveux central (troubles de la conscience, réflexes, convulsions et autres), le résultat peut être la mort;

3. Cirrhose du foie, une maladie chronique entraînant la mort des cellules hépatiques et leur remplacement par le tissu conjonctif.

Traitement de l'hépatite toxique

Méthodes traditionnelles de traitement de l'hépatite toxique

La première étape consiste à éviter tout contact avec le poison. Pour empêcher le poison de pénétrer dans la circulation sanguine, et plus tard dans le foie, il est nécessaire de le retirer de l'estomac (dans les cas où il est entré dans le tube digestif) par des vomissements artificiellement induits. Prenez une position confortable pour vomir (position demi-assise avec la tête penchée vers l'avant), en irritant la racine de la langue, en raison d'une pression sur celle-ci avec un doigt (mais cela n'est pas utilisé dans tous les cas). Pour affaiblir l'effet du poison sur les parois de l'estomac, vous pouvez boire du lait, une décoction de graines de lin. Si la température augmente, des compresses froides peuvent être appliquées sur le front. Pendant que nous faisons tout cela, nous appelons d'urgence une ambulance, ou nous nous rendons d'urgence dans une institution médicale spécialisée (service de toxicologie).

Si des signes d'hépatite toxique aiguë se manifestent, le patient doit être hospitalisé d'urgence, où les méthodes de traitement suivantes seront effectuées sous la surveillance du médecin traitant:

Traitement de l'hépatite toxique

  • Repos au lit
  • Lavage gastrique, nettoyant le poison restant qui est entré dans l'estomac. Un patient assis sur une chaise avec une tête inclinée vers l'avant est injecté dans l'estomac avec une sonde spéciale, un entonnoir est attaché à l'autre extrémité de la sonde. Lorsque vous versez de l'eau, un entonnoir (d'une capacité de 1 litre) est élevé au-dessus du niveau de la bouche, s'il est plein, il est abaissé et de l'eau est versée de l'estomac dans le récipient. Et à nouveau une nouvelle portion d'eau est versée. L'eau doit être à température corporelle, pour un adulte, pour un lavage gastrique, 8 à 10 litres d'eau sont nécessaires.
  • Élimination des poisons du corps (charbon actif, compte-gouttes avec solutions électrolytiques), hémosorption, plasmaphérèse (purification du sang à partir de substances toxiques). Le charbon actif absorbe les toxines laissées dans l'estomac à sa surface, les empêchant de pénétrer dans le sang.
  • Vitaminothérapie - l'utilisation des vitamines B et C.
  • Hépatoprotecteurs (Leaf 52, Heptral, Essentiale). Ces médicaments sont activement impliqués dans la multiplication des cellules hépatiques et leur récupération après des dommages. Leaf 52 est prescrit 2 comprimés 3 fois par jour, la durée d'administration est individuelle, en fonction du degré de lésion hépatique.
  • Médicaments contre le choléra (Cholosas, Cholenzym). Avec la bile, certaines des substances toxiques sont excrétées par le foie. Les médicaments cholérétiques activent ce processus.
  • Antidotes (pour intoxication aux champignons, Atropine). Produits chimiques qui ciblent spécifiquement les agents toxiques ou les récepteurs cellulaires pour inhiber les dommages toxiques.

Hépatoprotecteurs végétaux pour le traitement des hépatites toxiques

Hépatoprotecteurs - augmentent la résistance du foie aux effets nocifs (drogues, alcool, poisons végétaux et chimiques). Accélérez la récupération des cellules endommagées. Améliore la fonction détoxifiante du foie.

Liv.52, description, composition, action

Composition: chicorée commune, marques épineuses, achillée millefeuille, casse occidentale, arjuna terminale, morelle noire, tamarix gaulois.

Mécanisme d'action et effets de Liv. 52:

-Neutralisation des substances toxiques
Augmente l'activité des enzymes (cytochrome P 450, acétaldéhyde déshydrogénase, etc.), impliquées dans la neutralisation des substances toxiques. L'acétaldéhyde déshydrogénase réduit l'effet nocif de l'alcool et favorise son élimination de l'organisme.
-Combat les effets nocifs des radicaux libres
Les composants du médicament stimulent la production de substances (tocophérols, glutathion) qui réduisent l'action des radicaux libres (effet antioxydant). Les radicaux libres sont des molécules avec un électron non apparié sur leur couche électronique (O, HO, RO, etc.). Ces molécules endommagent les cellules saines, accélèrent leur vieillissement et leur mort..
-Effet cholérétique
Le médicament stimule la formation de la bile par les cellules hépatiques et favorise son excrétion par les voies biliaires. Les graisses en excès (cholestérol, lipoprotéines B, triglycérides) et les substances toxiques (phénols, benzopènes, etc.) sont éliminées du corps avec la bile..
-Effet anti-inflammatoire
L'effet est obtenu grâce à l'action des composants actifs du médicament sur les facteurs inflammatoires (leucotriènes, prostaglandines, cyclines). L'extrait de morelle noire fait donc partie de Liv. 52 réduit la formation de leucotriènes, substances responsables de la formation de réactions allergiques et inflammatoires.

Comment prendre Liv. 52?

PilulesGouttes
Adultes2-3 comprimés, 2-3 fois par jour1-2 cuillères à café 2 fois par jour
Enfants de plus de 6 ans1-2 comprimés, 2-3 fois par jour10-20 gouttes 2 fois par jour
La durée du traitement est d'au moins 3 mois.
La dose exacte et la durée du traitement sont déterminées par le médecin traitant, en fonction de la gravité de la maladie.

Essentiale forte: composition, action, comment prendre.

Essentiale forte. Normalise le métabolisme des lipides, des protéines et des glucides dans le foie, améliore sa fonction neutralisante. Favorise dansla restauration du foie après des dommages, empêche la formation de tissu cicatriciel. La base de la préparation est constituée de graisses spéciales (phospholipides essentiels) obtenues à partir de graines de soja.

Le mécanisme d'action et les effets du médicament:

-Renforce et régénère les cellules hépatiques.
Des graisses spéciales (phospholipides essentiels) sont incorporées dans les cellules hépatiques endommagées, ce qui aide à restaurer son intégrité et sa capacité fonctionnelle.

-Réduit les graisses sanguines
Taux sanguins de cholestérol et d'autres graisses (triglycérides, lipoprotéines de basse densité). L'effet est obtenu en réduisant la formation de cholestérol dans le foie, en réduisant son absorption dans l'intestin et en augmentant son excrétion dans la bile.

-Réduit la formation de tissu cicatriciel dans le foie.
Le médicament stimule une enzyme (collagénase) qui inhibe la formation du composant principal du tissu cicatriciel (collagène).

L'efficacité d'Essentiale dans le traitement de l'hépatite alcoolique.
- Le médicament arrête la progression de la maladie dans les premiers stades.
- Ralentit l'apparition d'un stade sévère (cirrhose), dans lequel le tissu hépatique est remplacé par une cicatrice (fibreuse).
- Améliore la fonction hépatique et aux stades sévères de la maladie.
- Le médicament est efficace dans le traitement des lésions hépatiques toxiques. Surtout en cas d'intoxication avec des pesticides, des antiépileptiques et des champignons.

Essentiale est disponible en deux versions:

  1. Avec des vitamines ajoutées (B1, B2, B6, B12, PP, E) - Essentiale
  2. Sans vitamines - Essentiale H
Les vitamines dans la composition du médicament aggravent la tolérance et imposent un certain nombre de restrictions à l'utilisation du médicament:
  • La durée d'utilisation du médicament Essentiale (avec des vitamines) est réduite, en raison de la possibilité de développement d'un excès de vitamines dans le corps.
  • Les patients présentant une hypersensibilité aux vitamines ne peuvent pas prendre ce type de médicament.
  • La dose quotidienne du médicament est limitée, en raison de la probabilité d'effets secondaires de fortes doses de vitamines.

Essentiale forte N comment prendre?

À l'intérieurComment utiliser?
Gélules (300 mg)2 capsules 2 à 3 fois par jour aux repas3-6 mois
Intraveineux (jet)
(Ampoules 5 ml)
10 à 20 ml (2 à 4 ampoules) par jour. Avant administration, il doit être dilué avec le sang du patient dans un rapport 1: 1.
10 jours
La dose exacte, le schéma thérapeutique et la durée du traitement sont établis par le médecin traitant!

Instruction des comprimés Heptral, action d'Heptral, comment prendre, posologie

Heptral augmente les propriétés protectrices des cellules hépatiques, favorise leur récupération, accélère les processus de neutralisation des substances toxiques (alcool, médicaments, etc.). A un effet antidépresseur.

Le mécanisme d'action et les effets du médicament:
Le principal ingrédient actif d'Heptral est l'adémétionine. L'adémétionine est impliquée dans la croissance et la protection des cellules hépatiques, du système nerveux et des cellules d'autres organes. Participe aux processus de neutralisation des substances toxiques. Favorise la synthèse de l'hormone du bonheur (sérotonine). Dans les maladies du foie, du cerveau, sa concentration dans les tissus diminue parallèlement au développement de la maladie. Geptral compense le manque d'adémétionine et stimule également sa formation dans l'organisme.

-Restauration et protection des cellules hépatiques
Le médicament favorise la formation de graisses spéciales (phospholipides). Les phospholipides forment la base de la paroi cellulaire, protègent contre les dommages, stimulent la croissance et la réparation des cellules hépatiques.

-Effet cholérétique
Heptral augmente la perméabilité des parois cellulaires du foie. Cet effet augmente la production de bile et améliore son excrétion dans les voies biliaires. Avec la bile, des substances toxiques sont excrétées par l'organisme (médicaments, phénols, benzopyrènes, etc.).

-Neutralisation des substances toxiques.
Heptral améliore la capacité détoxifiante du foie en stimulant la synthèse d'acides aminés spécifiques (glutathion, taurine). Le glutathion est impliqué dans la neutralisation des substances toxiques et favorise leur élimination. La taurine lie les acides biliaires toxiques dans le foie, formant des composés inoffensifs qui composent la bile.

-Effet antidépresseur
Heptral favorise la synthèse de substances améliorant l'humeur (dopamine, norépinéphrine), ainsi que de «l'hormone du bonheur» (sérotonine). De plus, Heptral augmente la sensibilité des structures cérébrales à ces substances, ce qui améliore également l'effet antidépresseur..

Efficacité et innocuité cliniquement prouvées d'Heptral dans le traitement des lésions hépatiques alcooliques et médicamenteuses.

Comment prendre Heptral?

Mode d'applicationComment utiliser?
Combien prendre?
À l'intérieur
Comprimés (400 mg)
2 à 4 comprimés par jour3-4 semaines
Par voie intraveineuse
Flacons (400 mg)

400-800 mg 1 à 2 fois par jour

2-3 semaines
Instructions spéciales:
Il est préférable de prendre le médicament le matin, car il a un effet tonique.!
Fortement contre-indiqué chez les enfants de moins de 18 ans !
Utiliser avec prudence pendant la grossesse.
La dose exacte, le schéma thérapeutique et la durée du traitement sont établis par le médecin traitant!

Régime alimentaire pour l'hépatite toxique

Boire de l'alcool et fumer est strictement interdit. Le patient doit manger en petites portions et souvent, ainsi, l'excrétion de la bile s'améliore. Les aliments ne doivent pas être gras, frits, salés, sans assaisonnements, riches en vitamines et en fibres végétales. Par conséquent, les principaux produits de l'alimentation doivent être des légumes et des fruits frais (diverses salades), des légumineuses (haricots, pois). N'utilisez que du beurre et des huiles végétales. Ne mangez que de la viande facilement digestible (poulet, lapin). Abandonnez complètement les viandes fumées, les conserves. Faites les jours de jeûne, un jour de la semaine, ne mangez que des légumes ou des fruits. Les personnes travaillant dans des entreprises industrielles exposées à des substances nocives doivent consommer quotidiennement des produits laitiers.

Hépatite toxique du foie

L'hépatite toxique est une maladie du foie, d'évolution aiguë ou chronique, qui se développe à la suite de l'ingestion de substances chimiques ou d'autres substances nocives dans l'organisme de leur effet toxique sur les cellules hépatiques, accompagnée d'une inflammation des cellules et de leur mort, et se manifestant par une augmentation de la taille du foie, une douleur dans l'hypochondre droit et progressive jaunisse.

L'hépatite toxique à évolution aiguë, appelée «hépatite toxique aiguë», se développe à la suite de l'ingestion d'une seule concentration élevée de poison ou d'une petite dose de poison ayant une affinité pour les cellules hépatiques, en règle générale, les symptômes apparaissent après 2 à 5 jours.

L'hépatite toxique à évolution chronique, appelée «hépatite toxique chronique», se développe avec l'ingestion répétée de poison, de petites doses qui n'ont pas d'affinité pour les cellules hépatiques, peuvent se manifester en mois ou en années. Les manifestations de l'hépatite toxique aiguë, prononcées, sont difficiles, le patient doit être hospitalisé d'urgence et si l'assistance médicale n'est pas fournie en temps opportun, cela peut entraîner la mort. Hépatite toxique chronique, se développe lentement, les symptômes apparaissent progressivement, si la cause n'est pas éliminée, ils sont compliqués par une cirrhose du foie et une insuffisance hépatique.

Classification et causes d'occurrence

Il existe plusieurs types d'hépatite toxique, selon le type de substance qui a frappé. Ceux-ci inclus:

  1. Alcoolique. Le foie est pathologiquement affecté par l'abus d'alcool, en raison duquel des processus pathologiques commencent à se développer.
  2. Médicament. Elle est causée par l'utilisation de médicaments inutilement et en grande quantité. Au fil du temps, le corps peut être empoisonné par leurs composants actifs..
  3. Qualité alimentaire. Dans ce cas, des substances toxiques pénètrent dans le corps avec de la nourriture. Le plus souvent, cela se produit en raison de la consommation de champignons vénéneux..

Sur la base des substances susceptibles de provoquer cette maladie, les principaux groupes à risque peuvent être identifiés. Il:

  • les personnes employées à des travaux dangereux;
  • les personnes sujettes à l'abus d'alcool;
  • les patients qui préfèrent ne pas attendre l'ordonnance d'un médecin pour prendre des médicaments, mais qui commencent le traitement seuls et sans tenir compte des instructions.

Cette maladie peut se manifester sous forme aiguë ou chronique:

  1. La forme aiguë se produit lorsqu'une grande quantité de substances toxiques de toute origine pénètre dans le corps à la fois. Le résultat est une hépatite avec une intensité de symptômes prononcée, qui se développe en quelques jours (2-5).
  2. Le développement du type chronique de cette maladie est dû à des effets mineurs systématiques sur le corps. Dans ce cas, la pathologie se forme progressivement, au début sans même se manifester sous forme de symptômes. Cela peut prendre des mois, voire des années..

Le développement de l'hépatite toxique commence par la pénétration de produits chimiques dans le corps. Leurs effets néfastes interfèrent avec le fonctionnement normal des organes et des systèmes et entraînent de nombreux troubles.

Le foie est particulièrement nocif, car il participe au nettoyage du corps et à l'élimination des substances pathologiques. S'il y en a trop, l'organe ne peut pas y faire face et ses cellules commencent progressivement à s'effondrer..

À l'avenir, la taille du foie augmente, le patient développe une douleur intense et d'autres changements négatifs. S'il n'est pas traité, cela entraîne la destruction des organes et la mort du patient. Mais même les mesures prises à temps ne garantissent pas un résultat favorable..

Remarque! La pénétration de substances nocives dans le corps peut être accidentelle ou délibérée. Il existe également certains types d'emplois dans lesquels une personne est forcée d'entrer en contact avec des poisons..

Ces substances peuvent pénétrer dans l'organisme par les voies respiratoires, par la peau ou le tractus gastro-intestinal. De là, ils entrent dans la circulation sanguine, après quoi ils atteignent le foie. L'hépatite toxique ne se produit pas à chaque exposition chimique du corps. Très souvent, le foie et les autres organes impliqués dans le nettoyage, ainsi que la force du système immunitaire, font face à l'influence pathologique. Mais sous une forte influence, la résistance peut être inutile.

La même chose se produit avec des effets dangereux à long terme sur le corps. Peu à peu, le système immunitaire s'affaiblit et les organes s'usent, entraînant une hépatite.

Facteurs de risque pour le développement

La probabilité de dommages toxiques à la glande augmente dans les cas suivants:

  1. Violation des règles de prise de médicaments (par exemple, analgésiques). Le groupe à risque comprend les patients qui prennent plusieurs médicaments à la fois ou qui dépassent indépendamment la dose.
  2. Maladies concomitantes de la glande. Une hépatite toxique du foie peut se développer dans le contexte d'une cirrhose ou d'une hépatose. Ensuite, les hépatocytes deviennent vulnérables à l'influence de composés nocifs.
  3. Hépatite préexistante. Si une personne a reçu un diagnostic d'hépatite B ou C, la probabilité de dommages à la glande par des substances nocives et le développement de l'HT augmente.
  4. Changements corporels liés à l'âge. À mesure que le foie vieillit, il devient plus difficile de décomposer les toxines, elles restent donc plus longtemps dans le corps.
  5. L'abus d'alcool. On sait que l'alcool est une substance toxique qui augmente l'effet nocif des médicaments et endommage également les hépatocytes de manière indépendante.

Selon les statistiques médicales, les femmes sont plus susceptibles de souffrir de TG que les hommes. Cela est dû au fait que leurs processus métaboliques sont plus lents.

De plus, certaines maladies héréditaires influencent le développement de l'hépatite toxique. En raison d'un défaut génétique, la production d'enzymes responsables de la dégradation des composés toxiques est perturbée, ce qui augmente le risque de développer des TG.

La TG est souvent diagnostiquée chez des patients qui travaillent dans des usines industrielles et sont quotidiennement en contact avec des toxines..

Étapes

Période de latenceCela commence par l'ingestion de substances toxiques dans le corps et se poursuit jusqu'à l'apparition des symptômes.
Stade des manifestations cliniques aiguësLes signes suivants de lésions hépatiques toxiques apparaissent: jaunisse, fièvre, perte de poids, faiblesse et perte d'appétit, troubles dyspeptiques. À ce stade, les dommages aux organes vitaux sont caractéristiques..
Sortie étapeIl s'agit de l'intervalle entre le tableau clinique développé au maximum et la guérison ou la mort..

Symptômes de l'hépatite toxique

Si nous parlons de pathologie chronique, cela peut être asymptomatique pendant longtemps. Par conséquent, lorsque des signes de la maladie apparaissent, cela affecte déjà un grand nombre de cellules hépatiques, qui sont chargées de maladies graves. Dans la forme aiguë, les symptômes apparaissent généralement rapidement, il est donc beaucoup plus facile de diagnostiquer une pathologie dans ce cas..

Toute hépatite toxique se caractérise par la présence de deux groupes de symptômes:

  • signes de lésions du foie lui-même (jaunisse, hépatomégalie, douleur dans l'hypocondre droit);
  • signes d'effets toxiques sur d'autres organes (en fonction de la structure chimique de la substance toxique).

Signes d'hépatite hépatique toxique aiguë

Les principaux symptômes de l'hépatite toxique aiguë sont:

  • Le processus commence brusquement, après un maximum de 3-5 jours après l'empoisonnement;
  • La douleur dans l'hypochondre droit, d'intensité prononcée, est associée à une augmentation de la taille du foie et de sa capsule;
  • La température corporelle atteint 38 degrés et plus;
  • Grande faiblesse générale;
  • Courbatures;
  • Vomissements, éventuellement avec du sang;
  • La nausée;
  • Saignement du nez;
  • Hémorragies à petits points sous la peau;
  • Veines araignées;
  • Violation d'orientation dans l'espace;
  • Inhibition, ou vice versa, activité mentale et nerveuse;
  • Assombrissement de l'urine;
  • Éclaircissement des matières fécales;
  • Jaunisse;
  • Foie hypertrophié.

Signes d'hépatite toxique chronique:

  • Douleur récurrente dans l'hypochondre droit, d'intensité modérée, s'aggravant après avoir mangé;
  • Sévérité dans l'hypochondre droit, associée à une hypertrophie du foie;
  • Température corporelle subfébrile 37-37,5 C;
  • Nausées, vomissements, diminution de l'appétit, amertume dans la bouche, ballonnements, diarrhée, ces manifestations se développent à la suite d'une violation de l'écoulement de la bile;
  • Fatigue, diminution des performances;
  • Démangeaisons cutanées, démangeaisons cutanées dues à l'accumulation d'acides biliaires;
  • Augmentation du foie et de la rate.

Ces symptômes peuvent disparaître pendant un certain temps (rémission) et réapparaître (s'aggraver).

Dans la plupart des cas, les manifestations de l'hépatite toxique régressent après la fin du contact avec la substance toxique et une guérison complète se produit. Après des lésions hépatiques toxiques graves avec nécrose massive des hépatocytes, une cirrhose hépatique se développe, dans de rares cas - cancer du foie.

Diagnostique

Pour le diagnostic d'hépatite toxique, une histoire d'indication de contact avec des poisons hépatotropes en combinaison avec un tableau clinique caractéristique est d'une importance primordiale. Les études en laboratoire et instrumentales visent à évaluer la gravité des lésions hépatiques dans les hépatites toxiques, en identifiant les maladies concomitantes et les lésions d'autres organes internes.

Le diagnostic en laboratoire de l'hépatite toxique ne révèle pas les signes spécifiques de cette pathologie. Il convient de rappeler que chez 3% des personnes en bonne santé, les tests de la fonction hépatique peuvent être modifiés, dans environ 5% de plus, leur changement n'a rien à voir avec des lésions hépatiques. Inversement, dans environ 10% des cas d'hépatite toxique, les valeurs de laboratoire seront dans la plage normale. L'évaluation de la gravité des atteintes hépatiques est réalisée sur la base d'une étude des taux de bilirubine totale et de ses fractions, transaminases, enzymes (phosphatase alcaline, GGTP, LDH), albumine et prothrombine. Pour identifier certaines substances hépatotoxiques, des tests de laboratoire spéciaux sont possibles. Assurez-vous de mener des recherches sur l'hépatite virale, le VIH.

Parmi les méthodes instrumentales dans le diagnostic de l'hépatite toxique, l'échographie, la tomodensitométrie et l'IRM du foie, la dopplerométrie des vaisseaux hépatiques, l'élastographie et l'étude des radio-isotopes du système hépatobiliaire sont utilisées. Les méthodes énumérées ne permettent pas de déterminer l'étiologie de l'hépatite, mais confirmeront des lésions hépatiques. La manière la plus précise d'évaluer les changements morphologiques dans l'hépatite toxique est la biopsie hépatique suivie d'un examen histologique des biopsies.

L'hépatite toxique doit être différenciée des lésions hépatiques causées par l'alcool, les drogues, les bactéries, les virus et les parasites; avec cholélithiase, cancer du foie et autres tumeurs de cette localisation, hépatite auto-immune, malformations du foie et du tractus gastro-intestinal, maladies métaboliques, pancréatite aiguë, hépatite réactive.

Comment traiter l'hépatite toxique

Tout d'abord, il est nécessaire d'arrêter complètement tout contact avec des poisons hépatiques..

  1. Repos au lit;
  2. Lavage gastrique; avec une seule ingestion d'une grande dose d'une substance toxique, vous pouvez d'abord provoquer artificiellement des vomissements;
  3. Élimination des toxines du corps en prenant des médicaments à base de charbon actif, des compte-gouttes avec des solutions électrolytiques, la plasmaphérèse; pour réduire l'effet du poison sur les parois de l'estomac, vous pouvez boire du lait ou une décoction de graines de lin;
  4. Prendre des vitamines C et du groupe B;
  5. Accueil des hépatoprotecteurs;
  6. Prendre des médicaments cholérétiques;
  7. Respect d'un régime spécial sans protéines.

Une hospitalisation urgente est nécessaire pour les signes d'hépatite toxique aiguë.

Hépatoprotecteurs

Ce sont des médicaments qui restaurent les cellules hépatiques endommagées, ses fonctions et sa résistance aux effets nocifs..

5 et moins 2 Préparation Liv.52

Un remède à base de plantes qui comprend la chicorée, l'achillée millefeuille, la morelle, le tamarix, etc..

  • Neutralise les substances toxiques en augmentant l'activité des enzymes correspondantes;
  • Réduit les effets négatifs de l'alcool sur le foie et favorise son excrétion du corps;
  • Stimule la production de substances qui bloquent l'action des radicaux libres qui endommagent les cellules saines;
  • Il a un effet cholérétique et anti-inflammatoire. Avec le flux de bile, les toxines, le cholestérol et les graisses en excès sont activement éliminés du corps.

Essentiale forte

Cette préparation contient des graisses spéciales (phospholipides essentiels), qui sont obtenues à partir du soja. Essentiale forte normalise les processus métaboliques du foie, favorise la restauration de ses cellules et prévient les cicatrices tissulaires.

  • Renforce et guérit le foie en incorporant des phospholipides essentiels dans les cellules endommagées;
  • Réduit le taux de cholestérol et de graisses dans le sang en réduisant sa production par le foie et en augmentant la sécrétion avec la bile;
  • Supprime le processus de cicatrisation du tissu hépatique;
  • Ralentit l'apparition de la cirrhose;
  • Il est très efficace dans le traitement de l'hépatite alcoolique, ainsi que dans les cas d'intoxication par des pesticides, des champignons et des médicaments antiépileptiques.

Le médicament est disponible avec et sans suppléments vitaminiques. La variante avec la teneur en vitamines a un certain nombre de restrictions dans son utilisation: la dose quotidienne et la durée d'administration sont réduites afin d'éviter l'hypervitaminose, les patients présentant une intolérance individuelle à certaines vitamines ne doivent pas prendre le médicament.

Heptral

Le principal ingrédient actif est l'adémétionine, qui stimule la croissance des cellules hépatiques, participe à la synthèse de la sérotonine et neutralise les toxines. L'adémétionine est produite par le foie, mais avec ses maladies, la concentration de cette substance dans l'organisme diminue. Heptral reconstitue la carence en adémétionine et stimule sa synthèse naturelle.

  • Favorise la formation de phospholipides;
  • A un effet cholérétique;
  • Renforce la capacité détoxifiante du foie, activant la synthèse d'acides aminés spécifiques;
  • Possède des propriétés antidépressives, car il participe activement à la production de sérotonine et de dopamine (substances améliorant l'humeur) et augmente la sensibilité de certaines structures cérébrales à ces substances.

Au cours d'études cliniques, l'efficacité de ce médicament a été prouvée dans le traitement de l'hépatite alcoolique et médicamenteuse..

Régime alimentaire pour l'hépatite toxique

Boire de l'alcool et fumer est strictement interdit. Le patient doit manger en petites portions et souvent, ainsi, l'excrétion de la bile s'améliore.

Les aliments ne doivent pas être gras, frits, salés, sans assaisonnements, riches en vitamines et en fibres végétales. Par conséquent, les principaux produits de l'alimentation doivent être des légumes et des fruits frais (diverses salades), des légumineuses (haricots, pois). N'utilisez que du beurre et des huiles végétales. Ne mangez que de la viande facilement digestible (poulet, lapin). Abandonnez complètement les viandes fumées, les conserves. Faites le jeûne, un jour de la semaine, ne mangez que des légumes ou des fruits.

Les personnes travaillant dans des entreprises industrielles exposées à des substances nocives doivent consommer quotidiennement des produits laitiers.

Il est très important de suivre un régime alimentaire et une nutrition adéquate pour l'hépatite toxique, car la consommation d'aliments lourds peut considérablement compliquer l'évolution de la maladie. Une liste approximative des produits et plats est donnée dans le tableau:

Aliments interditsNourriture recommandée
  • pain frais, pâte feuilletée;
  • nourriture frit;
  • viande, poisson, soupes de champignons, bouillons;
  • poisson gras;
  • crème épaisse, crème sure, fromage cottage;
  • aliments en conserve, produits semi-finis;
  • saindoux, huile de cuisson;
  • chocolat, bonbons, gâteaux.
  • pain d'hier;
  • soupes de légumes, bortsch sans viande;
  • repas végétariens;
  • viande maigre en sueur (poulet, bœuf);
  • des céréales;
  • légumes frais et mijotés;
  • fruits frais, baies;
  • thé, jus de fruits frais, café au lait;
  • beurre.

Un régime alimentaire et une nutrition adéquate réduisent considérablement la charge sur le foie et favorisent une récupération plus rapide et une évolution plus facile de la maladie. Toute inexactitude dans l'alimentation et la nutrition peut provoquer une crise aiguë de douleur et perturber la digestion normale..

Méthodes traditionnelles de traitement

Pour l'hépatite toxique, les recettes de médecine traditionnelle suivantes sont utiles:

  1. Bouillon nettoyant. De la chicorée sèche est nécessaire. 1 cuillère à soupe. l. verser 250 ml d'eau bouillante et laisser reposer 20 minutes. Ajoutez ensuite 1 cuillère à soupe. l. mon chéri. Mélangez le tout et prenez une demi-heure avant les repas 2 fois par jour pendant un demi-verre chaud pendant 10 jours.
  2. Infusion de guérison. Pendant la floraison active, il est nécessaire de récolter l'herbe aux fraisiers (de préférence avec des racines). Puis sécher dans un endroit sombre et broyer. 2 cuillères à soupe. l. brasser les matières premières dans 500 ml d'eau bouillante. Laisser reposer 30 minutes. Filtrer et prendre 20 minutes avant les repas, 0,5 tasse 2 fois par jour pendant deux semaines. Pré-dilué avec du lait.
  3. Jus de nettoyage. Le jus de citrouille frais est très utile pour l'hépatite. Il est nécessaire de le presser hors de la pulpe tous les jours et de prendre un demi-verre par jour une heure après avoir mangé pendant 10 jours.
  4. Jus de choucroute. Vous devez le boire 3 fois par jour, 120 ml 15 minutes avant les repas pendant 20 jours.
  5. Infusion pour maintenir la fonction hépatique. Il faudra 1 cuillère à soupe. l. herbe sèche millepertuis, dont vous avez besoin pour verser 400 ml d'eau bouillante et laisser reposer pendant 40 minutes. Ensuite, filtrer et prendre 2 fois par jour, 150 ml 15 minutes avant les repas pendant deux semaines.

Hépatite toxique chez la femme enceinte

L'apparition de cette maladie chez les femmes pendant la grossesse est assez rare. Habituellement, les femmes enceintes appartenant à des segments défavorisés de la population sont touchées du fait de l'utilisation de liquides contenant de l'alcool d'origine douteuse. Une hépatite alcoolique toxique apparaît. En outre, il y a parfois un empoisonnement du corps avec des médicaments puissants..

Le traitement de l'hépatite chez la femme enceinte se déroule de manière cardinale. Pour ce faire, une femme suit un traitement médicamenteux, qui dure environ 1 semaine, suivi d'une interruption de grossesse. Dans des conditions d'intoxication du corps, le fœtus n'a aucune chance de survivre, par conséquent, le plus souvent, la maladie conduit à un avortement spontané.

Il est important de savoir! Porter un futur bébé est une étape cruciale, vous devez donc éviter de consommer des boissons nocives! Il n'y a une chance de sauver un bébé en bonne santé que si la maladie apparaît tard dans la grossesse. Vous devez également informer les femmes enceintes qui sont à risque que la consommation d'alcool pendant la période de grossesse affecte son cerveau. Ceci est lourd de développement inhibé du bébé après la naissance..

Mesures préventives

La prévention des hépatites toxiques consiste à respecter les règles suivantes:

  1. Si vous travaillez dans une production dangereuse, consommez des produits laitiers quotidiennement.
  2. Ne mangez pas de plantes et de champignons inconnus.
  3. Pour soutenir les hépatocytes, suivez un cours de multivitamines.
  4. Ne pas abuser des boissons alcoolisées.
  5. Ne prenez des médicaments que pour des raisons médicales. Dans ce cas, vous devez observer la posologie, la fréquence, ainsi que la durée de prise du médicament, même si vous ne ressentez pas l'effet thérapeutique.
  6. Parlez à votre médecin avant d'utiliser des herbes et des compléments alimentaires.
  7. Ne combinez pas de boissons alcoolisées avec des médicaments. Cette limitation s'applique même aux médicaments en vente libre..
  8. Suivez les règles de conduite avec les produits chimiques, surtout si vous êtes en contact avec eux tous les jours (au travail). Utiliser des équipements de protection (masques spéciaux, combinaisons, etc.).
  9. Limiter l'accès des enfants aux médicaments, aux produits chimiques et à l'alcool.

En suivant ces règles, vous pouvez prévenir les TG et protéger le foie des effets négatifs des composés toxiques..

Ainsi, l'hépatite toxique est une maladie dangereuse qui menace de complications graves, pouvant aller jusqu'à la mort. Il est important de se rappeler que seule l'hépatite toxique alimentaire peut être transmise, les autres types de pathologie ne sont pas contagieux. Si des symptômes suspects apparaissent, un diagnostic complet doit être effectué. Si le médecin confirme le diagnostic, il déterminera le schéma thérapeutique que le patient doit suivre. Ce n'est qu'avec un traitement rapide que vous pourrez vaincre la maladie.

Effets

La forme bénigne de la maladie est traitée assez facilement. Quant aux formes plus sévères et avancées, l'hépatite peut entraîner les complications suivantes:

  • insuffisance hépatique, qui perturbe les performances normales de cet organe;
  • des dommages au système nerveux central, ce qui entraîne des crises périodiques, une perte de conscience;
  • cirrhose du foie, qui est le plus souvent mortelle.

Les complications de la maladie entraînent des conséquences très graves. Par conséquent, il est très important d'arrêter à temps l'effet destructeur sur le foie. Vous devez également accorder une attention particulière aux mesures préventives de l'apparition de l'hépatite..

Prévoir

En général, avec un diagnostic rapide et un traitement approprié, le pronostic est favorable. Le foie a une capacité exceptionnelle à se régénérer et régénère facilement jusqu'à 75% des cellules mortes.

Une issue défavorable peut être le résultat d'une blessure aiguë avec une forte dose de poison et un retard dans les soins médicaux (par exemple, le poison du champignon pâle provoque les premiers signes d'empoisonnement après que le foie y a été exposé). L'hépatite toxique chronique peut être compliquée par la cirrhose du foie - le remplacement des cellules hépatocytaires fonctionnelles par du tissu cicatriciel. En règle générale, cela se produit à la suite d'une exposition constante à des toxines sur le foie, lorsque le poison ne permet pas aux cellules de se réparer normalement, par exemple en buvant de l'alcool..

L'hépatite toxique est une maladie hépatique non contagieuse résultant d'un empoisonnement du corps par des produits chimiques: alcool, drogues, poisons à base de plantes et toxines industrielles. La maladie s'accompagne de douleurs dans l'hypochondre droit, de nausées, d'indigestion, de fièvre. Dans le traitement de l'hépatite toxique, il est important d'exclure l'effet d'un facteur destructeur, d'éliminer rapidement le poison du corps et de créer des conditions favorables à la récupération du foie. Pour ce faire, prenez des médicaments hépatoprotecteurs et suivez un régime modéré..

Publications Sur Cholécystite

Phosphalugel: ce qui aide ce remède?

Dysenterie

Au cours de notre vie, chacun de nous est confronté à diverses sensations désagréables dans l'estomac associées à un empoisonnement, une consommation excessive d'alcool, une suralimentation, une grossesse, ainsi que des maladies chroniques du tractus gastro-intestinal (ulcère gastro-duodénal, gastrite, reflux et quelques autres).

Citron pour la pancréatite

Dysenterie

Certains aliments peuvent aggraver la maladie. Par conséquent, de nombreux patients se demandent s'il est possible d'utiliser du citron pour la pancréatite. Cet agrume riche en vitamines est capable de renforcer l'organisme et de lutter contre diverses maladies, mais il présente également des contre-indications.